25 Oct 2018

Greta Van Fleet : Anthem Of The Peaceful Army (2018)

Album : Anthem Of The Peaceful Army

Style musical : Rock

Compagnie : Republic Records

NOTE : 6.5/10

 

Le groupe originaire du Michigan Greta Van Fleet a pris d’assaut les ondes radio au cours de la dernière année grâce à principalement 2 titres de leur second EP paru en 2017, Safari Song et Highway Tune. S’en est suivi une vague de popularité incroyable pour les 3 jeunes frères et leur ami, qui sont passés d’inconnus à artistes de renommée mondiale en peu de temps. Voici Anthem Of The Peaceful Army!

Ce dont tout le monde a parlé, c’est leur ressemblance à Led Zeppelin. La voix du chanteur ressemble à s’y méprendre à Robert Plant, et leur style s’y colle également. Greta Van Fleet, avec à sa tête le chanteur de 22 ans Josh Kiszka, présente cette semaine à leurs fans leur premier album complet, Anthem Of The Peaceful Army, comportant 11 titres. Le premier single, When The Curtain Falls, avait été présenté en juillet et a été bien reçu du public. L’album est quant à lui sorti le 19 octobre.

Allons-y sans détour : est-ce qu’ils seront toujours comparés à Led Zeppelin? Oui. Est-ce qu’ils donnent toujours dans le même style directement issu du rock des années 70? Oui. Est-ce que leur premier album est innovant/différent/intéressant par rapport à ce qui a déjà été fait, par eux et par d’autres? Non. Est-ce que c’est bien fait? Oui. Il faut au moins leur donner ça.

Ce que j’ai trouvé dommage, c’est que Greta Van Fleet a été tellement convaincu d’avoir trouvé une recette gagnante après le succès de From The Fires, que la ligne directrice pour ce premier album est restée exactement la même. Rock style années 70, semblable en tous points à ce qui se faisait à l’époque, par les instruments et techniques, les paroles, le chant. Au lieu d’essayer d’innover ou de surprendre, ils ont plutôt continué à creuser le sentier déjà battu.

Les effets de chant du frère Josh m’ont également agacé, par leur manque de naturel. C’est ce qui est ressorti pour moi de l’album en entier, le sentiment que tout était programmé pour atteindre le but : maintenir le son qui les identifie à Led Zeppelin. En ce qui a trait à Josh, les fioritures dans son style de chant ont fini par agacer mon oreille. Un peu plus de naturel aurait été bienvenu.

Ce n’est pas un mauvais album. Ce n’est pas un style désagréable, il s’agit même d’une des plus belles époques de la musique rock, qu’ils essaient de recréer! Musicalement, on ne peut nier le talent des musiciens, et leur don pour offrir des refrains accrocheurs. Je me suis surprise à fredonner la balade You’re The One à quelques reprises, et j’ai apprécié le single When The Curtain Falls, rappelant les meilleurs succès de leur EP.

Je suis certaine que l’album saura plaire aux fans et continuera d’accroître leur popularité, mais malheureusement ne contribuera pas à faire d’eux un groupe créatif. Peut-être oseront-ils changer la donne pour leur prochain album, et véritablement surprendre leur public.

 


Lu 1213 fois Dernière modification le jeudi, 25 octobre 2018 23:19
Évaluer cet élément
(1 Vote)
Plus dans cette catégorie : « Monster Truck : True Rockers (2018)