04 Fév 2019

Born of Osiris: The Simulation (2019)

Album : The Simulation

Style musical : Métalcore progressif

Compagnie : Sumerian Records

NOTE: 7/10

Les fans de Born Of Osiris seront comblés en 2019 avec la sortie de deux albums, dont le premier a été publié le 11 janvier dernier. 

« The Simulation » est un court album de 8 chansons, d’une durée de 25 minutes, qui combine brutalité et musicalité. Le premier single The Accursed, dont la vidéo a été dévoilée en novembre dernier, en montre bien l’essence, incluant une instrumentalisation complexe et un une variation de rythmes frappante.

L’album sort près de quatre ans après Soul Sphere, sorti en octobre 2015. Le groupe originaire de l’Illinois, prévoit sortir un deuxième album, soit la suite de The Simulation, un peu plus tard en 2019.

En novembre dernier, le guitariste du groupe de Metalcore progressif américain, Lee McKinney, avait mentionné à propos de The Simulation, que l’album reflèterait la dépendance qu’a la société envers les réalités virtuelles retrouvées notamment via les médias sociaux. C’est le cas. Sous le thème de la résilience humaine, Born Of Osiris s’attaque pour ce cinquième album studio sur les conséquences de cet attachement fantaisiste. Toujours aussi puissants, les textes des chansons dans The Simulation portent l’auditeur à réfléchir sur la condition humaine, comme une prise de conscience soudaine. Les paroles envoient des coups de poings à la figure en dénonçant les problématiques liées au futur.

Born Of Osiris a souvent laissé une place importante aux claviers et à la mélodie dans certains de ses précédents albums. On retrouve cette fois le groupe comme à ses débuts, se concentrant davantage sur les riffs de guitare, mais en explorant certaines techniques d’écriture, avec une structure rythmique très variée. Les duos vocaux combinés entre le chanteur Ronnie Canizaro et le claviériste Joe Buras, offrent aussi un contraste très intéressant. Cependant, la basse est beaucoup moins présente qu’on l’aurait probablement voulu et aurait pu être un peu plus mise de l’avant.

La partie « mélodique » s’entremêle bien aux riffs de guitare, comme pour créer un croisement entre la réalité et la simulation, ajoutant une certaine souplesse entre les rythmes plus mouvementés. Ces effets sont bien sentis dans Cycles Of Tragedy et dans Under The Gun, notamment. Il faut noter que les mélodies sont présentes en quantité raisonnable, qui équilibre le rythme efficacement.

Une pièce instrumentale, Recursion, coupe l’album en deux, ce qui donne l’occasion à l’auditeur de reprendre son souffle, avant de repartir en force avec Analogs In A Cell. The Simulation se conclue sur One Without The Other, qui termine l’album en force, en prévision du prochain.

Born Of Osiris sera en tournée Nord-Américaine à partir de février et sera de passage à Montréal le 9 mars prochain au Théâtre Fairmount.

Lu 1634 fois Dernière modification le lundi, 04 février 2019 23:51
Évaluer cet élément
(0 Votes)