10 Mar 2019

Children Of Bodom : Hexed (2019)

Album : Hexed

Style musical : Death Metal Mélodique

Compagnie : Nuclear Blast

NOTE : 8.5/10

Children Of Bodom, groupe icône du Death Metal mélodique finlandais depuis 1997, sort son dixième album. Trois ans après le très mitigé I Worship Chaos, où l’utilisation outrancière du synthétiseur gâchait un peu l’album, on retrouve ici un album beaucoup plus travaillé et réfléchi.

Avec Hexed, on sent le réel travail du groupe; tant sur la production que sur la qualité des chansons et des arrangements musicaux. Composé du charismatique leader Alexi Laiho au chant et à la guitare, COB excelle depuis plus de 20 ans avec un style particulier mélangeant Death Metal Mélodique, Power Metal et surtout un chant bien caractéristique du Black/Death Métal; percutant et violent.

Cette version Deluxe comprend, en plus des dix compositions, trois titres; deux versions live de I Worship Chaos et Morrigan (I Worship Chaos) et un remix de Knuckleduster, dont l’originale était sortie sur l’EP Trashed, Lost and Strungout de 2004.

On retrouve sur cet opus ce qui a fait le succès du groupe à travers les trois premiers albums désormais culte que sont Something Wild, Hatebreeder ou encore Follow The Reaper : de la rage, des riffs de guitares assez intenses et techniques à la fois, une double pédale ultra efficace et rapide et la touche de synthétiseur qui fait la marque de fabrique du groupe.

Je vais vous parler des deux morceaux que j’ai préféré :

Glass House et son introduction très rapide et mélodique, on a le droit à un morceau très technique avec une touche de Power Métal. La synchronisation du clavier, de la guitare et de la batterie est assez agréable. Une vraie symphonie métal qui nous ravit les tympans!

Dans Kick In A Spleen, on retrouve le meilleur solo de guitare de Hexed, et le chant d’Alexi Laiho donne une puissance et une violence quasi jouissives. Les chœurs apportent une structure au morceau qui est assez plaisante. A partir de 2 minutes, le morceau prend une autre tournure avec un solo de clavier suivi d’un solo de guitare ultra solides. J’ai écouté à plusieurs reprises cette composition et je fus chaque fois surpris par l’originalité de l’œuvre.

Mention toute particulière pour le design de la pochette qui est dans un tout autre style que d’habitude. On est vraiment dans l’ambiance album de Metal extrême.

Elle a été réalisée par l’artiste Russe Denis Forkas Kostromitin sur demande du groupe, qui voulait une œuvre réalisée à la main. Il a mis six mois pour la finaliser et le résultat est plutôt réussi.

Le groupe sera de passage pour deux dates au Québec, le 13 Mars à L’Imperial Bell de Québec et le 14 Mars au Théâtre Corona de Montréal. Je vous conseille vivement d’aller les voir, car sur scène ils sont assez incroyables.

Lu 2461 fois Dernière modification le dimanche, 10 mars 2019 19:32
Évaluer cet élément
(1 Vote)