27 Nov 2014

Carcass : Surgical Remission/Surplus Steel (2014)

Album : Surgical Remission/Surplus Steel

Style musical : Death Metal

Compagnie : Nuclear Blast Records

NOTE : 6.5/10

L’accueil face au nouvel album de Carcass en 2013 a dépassé l’entendement. Il y avait de quoi jubiler car Surgical Steel était, et demeure encore, un excellent disque offert par ce groupe anglais qui reprenait du service l’année dernière.

 

Question de motiver leur place sur les routes nord-américaines cet automne, Carcass a décidé de sortir du matériel qui se veut légèrement rare, provenant des sessions d’enregistrement de leur dernier album. Le résultat est donc un mini-album de cinq chansons qui va surtout plaire aux frénétiques du groupe et autres acheteurs compulsifs.

Sur Surgical Remission/Surplus Steel, nous retrouvons des pièces qui étaient pratiquement toutes disponibles sur les différents formats offerts l’année dernière lors de la sortie de l’album. Par exemple, la chanson Intensive Battery Brooding était sur l’édition Digipak et A Wraith in the Apparatus n’était disponible que sur l’édition japonaise de Surgical Steel. Pour ce qui est de la chanson Zochrot, elle se retrouvait sur un Flexidisc, d’un rouge flamboyant, que les abonnés du magazine Decibel ont obtenu dans leur livraison mensuelle.

À la base, les chansons de cette session ont été laissées de côté par le groupe, non pas parce qu’elles sont mauvaises mais probablement parce que leur impact n’était pas aussi impétueux que le reste de l’album Surgical Steel. La chanson A Wraith In The Apparatus demeure la plus intéressante du lot grâce à un travail bien ciselé face à la rythmique qui l’englobe, quoiqu’un brin répétitif. Avec Intensive Battery Brooding et Zochrot, nous retrouvons le Carcass plus flâneur au niveau de l’interprétation, étant donné que les deux chansons donnent un peu plus dans la parcelle apathique que le groupe peut avoir à l’occasion.

Livestock Marketplace est la seule chanson qui est vraiment nouvelle dans le lot, n’étant disponible nulle part ailleurs avant la sortie de Surgical Remission/Surplus Steel. Elle aussi se veut plus mollasse dans l’exécution mais en partie médiane, on sent que les instruments chirurgicaux sont plus affutés que sur les autres pièces du mini-album. En finale, on retrouve l’instrumentale 1985… qui ouvrait l’album Surgical Steel aussi!

En ce qui concerne la pertinence de ce mini-album, il se peut que tu considères l’achat non-essentiel face à ta collection personnelle. Comme je le mentionnais plus haut, ce type de mini-album demeure surtout un item pour les collectionneurs qui exigent la totalité de l’œuvre de l’artiste en question, même si les chansons sont plutôt tièdes car il ne faut pas se leurrer, ce disque n’est pas un item crucial face à ta consommation en tant que mélomane métallique.

Pour l’excessif, uniquement!

Lu 3871 fois Dernière modification le jeudi, 27 novembre 2014 06:00
Évaluer cet élément
(2 Votes)