18 Aoû 2015

Ghost : Meliora (2015)

Album : Meliora

Style musical : Shock Métal

Compagnie : Loma Vista

NOTE : 10/10

J’avais très hâte d’entendre le 3e album studio de la formation Ghost! Depuis l’album Opus Eponymous paru en 2009, les membres du groupe ne cessent de me surprendre soit par leur son, leur look, leurs idées promotionnelles associées aux t-shirts, leurs affiches ou même leurs pochettes de singles. Il ne faut pas oublier aussi le changement de Pape à chaque album et j’en passe. Ghost est plus qu’un simple groupe qui offre que de la musique à ses fans. Le groupe est une expérience en soit.

Avec la parution de Meliora, la barre est haute pour le groupe Suédois. Ont-ils réussi à relever le défi de faire mieux et d’innover?

Mission accomplie et beaucoup plus que je l’aurais espéré. Avec son premier album Opus Eponymous, le groupe a voulu prouver son originalité en jouant la carte sombre et mystérieuse. Avec Infestissumam, Ghost y est allé avec une musique un peu plus mature avec des textes plus ou moins sérieux par moments et l’on sentait bien une satyre sur la religion tout au long de l’album. Sur le EP If You Have Ghost, la formation a démontré de main de maître être capable de s’approprier les chansons des autres et de les adapter merveilleusement à sa manière. Par contre, avec Meliora, Papa et sa bande nous offrent une musique encore plus poussée et mature. Le tout reste lugubre et énigmatique, mais l’on sent très bien que Ghost a trouvé sa niche et s’amuse avec différents style musicaux, que ce soit les ambiances de vieux films, le métal, le « classic rock », Les chants religieux, etc. Même des influences venant de la formation Abba (originaire du même pays) se font entendre plus que jamais comme sur les chansons « He Is » ou même « Deus in Absentia ». Rassurez-vous, l’influence de Abba est surtout pour la mélodie et certains arrangements musicaux. Ghost n’en est pas encore rendu à s’essayer dans le disco-pop, du moins pour l’instant.

Les albums parfaits sont rares de nos jours. Cela dit, je n’ai trouvé aucune forme de faiblesse sur cet album. Chaque chanson trouve sa raison d’être sur celui-ci. Aucun remplissage, juste de la qualité! L’utilisation des claviers et du piano notamment est tout simplement parfaite! Le Ghoul au clavier se démarque beaucoup plus que sur les autres albums et ceci est clairement un plus sur Meliora. Un autre point important, les jeux de guitares sont encore superbes et les solos nous pénètrent avec leurs mélodies plus que renversantes.

Mais pour les curieux, je vous propose les chansons Cirice et He Is pour leur aspect plus doux et sombre. Mummy Dust et From the Pinnacle To the Pit auront plus la cote chez les adeptes de musique plus lourde et rapide. Majesty et Absolution sont pour ceux qui adorent les mélodies accrocheuses et les arrangements multiples. Spirit et Deus in Absentia, de leur côté, ont une présentation un peu plus théâtrale que les autres. Le tout est en plus agrémenté de deux petits interludes vraiment bien dosés et qui permettent d’aérer un peu le tout.

Meliora est mon album de l’année! C’est pour les amateurs de musiques hors du commun, mélodieuses, sombres, mélancoliques et épiques! Si après avoir écouté l’album, vous avez encore un doute… allez voir le groupe en spectacle à Montréal le 30 septembre, vous ne le regretterez pas!

Lu 8690 fois Dernière modification le mardi, 18 août 2015 01:49
Évaluer cet élément
(6 Votes)