14 Aoû 2016

Skillet : Unleashed (2016)

Album : Unleashed

Style musical : Rock Alternatif

Compagnie : Atlantic Records

NOTE : 7/10

Unleashed est le dixième album studio de la formation Skillet, originaire de Memphis, qui, mine de rien, roule sa bosse depuis déjà vingt ans.

Au cours de ces deux décennies, plusieurs changements ont eu lieu au sein du groupe, autant au niveau de la composition de ses membres que dans sa définition musicale. Oscillant entre rock chrétien, metal chrétien, hard rock, rock industriel ou rock symphonique (d’ailleurs l’utilisation des cordes comme le violon apporte une touche additionnelle au son du groupe), leur style musical n’est pas clairement arrêté. À ce propos, c’est ainsi que le nom du groupe a été trouvé. Puisque chaque musicien était issu de groupes différents, c’est comme si plusieurs styles musicaux avaient été réunis et jetés dans une grande poêle, « skillet ».

Skillet a été constant dans sa production d’albums, dont plusieurs ont joui d’un succès populaire ces dernières années. On se doit de rappeler l’impact qu’a eu la chanson Monster, sortie en 2009, qui a notamment atteint la 8e position de la « Rock Streaming Song » même six ans plus tard, en 2015.

Alors qu’en est-il de Unleashed? De façon générale, je dirais rien de mauvais, rien de bouleversant non plus. Un effort soutenu, honnête et stable qui offre comme résultat ce qui était surement l’objectif initial, le tout avec constance et dans une exécution assez rythmée. Un modèle similaire d’une chanson à l’autre, lesquelles se partagent d’ailleurs environ toute la même durée. L’album dégage dans son entièreté un message à saveur de positivisme, de persévérance et de spiritualité. Personnellement je remets quelque peu l’originalité des textes en question, mais pas de surprise ici; si c’est ce que vous recherchez ça vous ira.

De façon plus spécifique, voici l’impression que m’a laissée l’écoute de chacune des douze chansons de Unleashed.

Tout d’abord, l’extrait Feel Invincible. Cette chanson offre définitivement une mélodie accrocheuse, rythmée, « hop la vie » avec les guitares qui s’imposent dès son début. Je crois que c’est cette piste qui serait le plus susceptible d’atteindre le niveau de popularité de Monster. Elle demeure par ailleurs dans la tête sans même qu’on l’ait demandé! À propos de cette chanson, le leader, bassiste et chanteur John Cooper a mentionné ceci : « C’est comme une chanson de combat. Parfois, tout au monde te pousse à abandonner. C’est un rappel de ne pas le faire. C’est ma vie, ma famille. Je ne peux pas me balader et avoir peur constamment. J’ai la force pour affronter ce qui survient ». Ça ne doit pas être un hasard si un chevalier en armure tient la vedette dans le vidéoclip.

Ce sont les chansons I Want to Live et The Resistance qui me plaisent le plus. Dans la première, les violons ajoutent une teinte symphonique et la structure de cette chanson, voix et arrangements, est solide. Dans The Resistance, le son plus lourd et la finale électrique prolongée, en autres, font en sorte qu’à moyen ou long terme on risque moins de s’en lasser.

Probablement que la piste Famous atteindra une certaine popularité, mais quant à moi, le refrain s’approche beaucoup trop de la pop-rock, me rappelant même Simple Plan.

Back From the Dead, Stars, Lions et Watching for Comets se classent en fin de liste, principalement par leur manque d’innovation et leur côté fleur bleue.

Out of Hell (que demanderait-on de mieux pour un groupe de rock chrétien?), colle mieux à la définition de hard rock, notamment avec son solo de guitare, on ressent plus le côté électrique.

Une autre impression m’est ressurgie lors de cette écoute : avec la présence de claviers ainsi que la voix de Jen Ledger, qui me rappelle étrangement celle de Kate Pierson (B-52)  ou de Marie Fredriksson (Roxette), je me retrouvais par moment dans les « années ’80 », même si plusieurs ne seraient sûrement pas en accord.

Undefeated, Burn it Down et Saviors of the World se situent sur le même niveau selon moi. Si vous aimez Skillet, vous apprécierez fort probablement l’atmosphère s’y retrouvant.

En résumé, un album bien travaillé et qui sera apprécié dans sa catégorie. 


Lu 5082 fois Dernière modification le dimanche, 14 août 2016 18:00
Évaluer cet élément
(0 Votes)