28 Mar 2017

Havok : Conformicide (2017)

Album : Conformicide

Style musical : Thrash Metal

Compagnie : Century Media Records

NOTE : 7/10

Havok est une formation thrash metal du Colorado qui jouit d’une belle réputation. Plusieurs espéraient que celle-ci profiterait de leur 4ième sortie pour nous livrer une pièce d’anthologie qui se retrouverait à être la consécration du groupe. Et bien malheureusement, l’album "Conformicide" n’est pas tout à faite à la hauteur d’une telle attente. C’est un bon produit dans l’ensemble, mais il est un peu inconstant. Disons qu’il contient du positif comme du négatif.

Au niveau des points forts, il faut tout d’abord noter la présence accrue de la basse, manœuvrée par Nick Schendzielos anciennement de Job for a Cowboy et Cephalic Carnage. Pour une première collaboration avec le groupe, le bassiste en met plein la vue et la production a bien fait de lui attribuer de l’importance.

Ensuite, les amateurs de solo de guitare seront servis, car pratiquement chacune des compositions en contient un. La plupart d’entre eux sont bien réussis et démontrent tout le talent que possèdent Reece Scruggs et David Sanchez. Parlant de ce dernier, j’adore sa prestation au vocale. Sa voix est hargneuse et semble vraiment provenir de ces tripes. C’est particulièrement vrai dans une pièce comme Hang ‘em high qui est d’ailleurs l’une des meilleures du lot.

Pour ce qui est du négatif, je trouve que cet album est inégal. Il y a trop de chansons qui comportent des introductions qui semblent avoir été ajoutées une fois les titres composés. Celles-ci n’ajoutent pas grand-chose à la plupart des pièces, même que je dirais que cela casse un peu le rythme global de l’album. La meilleure introduction est sans doute celle d’Intention to deceive où l’on entend la voix d’un commentateur de nouvelles nous dire qu’il détournera notre attention des enjeux importants et qu’il nous imposera quoi pensée. Cette composition est mon titre de prédilection de l’album, particulièrement le passage après que le chanteur ait crié « Bullshit»

Autre élément défavorable, il y a certaines transitions un peu plus brouillonnes entre les passages plus rythmés. Même si dans l’ensemble, c’est loin d’être mauvais, ces éléments font que j’ai de la difficulté à écouter l’album d’un bout à l’autre, car certaines compositions me font perdre l’intérêt.

Bref, Conformicide ne passera sans doute pas à l’histoire. Avec toutes les belles sorties prévues pour cette année, j’ai peine à croire que celui-ci se trouvera une place dans mes albums marquants. Néanmoins, ça demeure une offrande d’une certaine qualité qui sera plaire aux admirateurs inconditionnels du groupe. Pour ma part, je me contenterai d’écouter de temps à autre les meilleures pièces et laisserai le reste tomber pour me concentrer sur d’autres sorties plus à mon gout.

 

Lu 1943 fois Dernière modification le mardi, 28 mars 2017 22:07
Évaluer cet élément
(1 Vote)