22 Jui 2017

Goatwhore : Vengeful Ascension (2017)

Album : Vengeful Ascension

Style musical : black/death/thrash metal

Compagnie : Metal Blade

NOTE : 8 / 10

C’est la fin de la collaboration entre Erik Rutan et Goatwhore sur Vengeful Ascension. Après 4 albums, le groupe a décidé de travailler avec un nouveau producteur, le très talentueux Jarett Pritchard qui a déjà tourné les pitons de la console avec Gruesome et 1349.

Album qui n’a pas usé des avantages qu’offrent les effets machiavéliques du Pro-Tooling, Vengeful Ascension est un disque qui a été enregistré sur du ruban. Comme à la belle époque! En d’autres termes, ton band doit être tight en cimonaque pour pouvoir te permettre ça. Tu n’as pas le droit à l’erreur lors de l’enregistrement, sinon l’exercice devient excessivement onéreux.

Avec cet album, Goatwhore stabilise sa position comme celle d’un leader incontesté dans le domaine du black/death/thrash métal nord-américain. De plus, leur statut de guerriers de la route ne fera que reconfirmer ce constat.

Vengeful Ascension est l’album le plus varié du groupe. Question de solidifier leur sonorité, Goatwhore a décidé d’explorer en dehors de leur forteresse sombre mais sans ne jamais altérer la résonance primitive du groupe. Sur la chanson-titre, une certaine parcelle mélodieuse apparait. Un riff plus épique se pointe le bout du nez, le solo est glorifiant et l’approche complète face à la chanson se fait de façon plus pausée.

Même phénomène avec Where the Sun Is Silent avec une attitude plus ambiante qui met le focus sur des harmonies qui résonnent, offrant un effet répétitif englobant. La pièce Those Who Denied God's Will propose une ascension (justement!) très noircie dans sa livraison métalloïde et Decayed Omen Reborn capitule sur le poids oppressif de l’attaque musicale plutôt que sur l’excès au niveau de sa vitesse.

Les coups de déchausse surviennent avec des chansons comme Mankind Will Have No Mercy, Forsaken, Chaos Arcane et surtout Under the Flesh, Into the Soul qui se veut la chanson-phare de l’album.

L’amalgame métallique que préconise Goatwhore est encore doté d’une efficacité indélébile. L’aplomb de Celtic Frost coule amplement avec le tonus du métal noirci d’antan tout en mâchouillant la moelle d’une formation comme Vital Remains.

Avec Vengeful Ascension, Goatwhore vise de façon élargie mais ne rate aucunement sa cible, une fois de plus!

En vente le 23 juin!

www.facebook.com/thegoat666

Lu 1876 fois Dernière modification le jeudi, 22 juin 2017 10:20
Évaluer cet élément
(3 Votes)