08 Sep 2017

Arch Enemy : Will To Power (2017)

Album : Will To Power

Style musical : Métal mélidoque

Compagnie : Century Media Records

NOTE : 8.5/10

Arch Enemy récidive avec un deuxième album mettant en vedette sa nouvelle chanteuse, la Québécoise Alissa White-Gluz. En général, les avis avaient été positifs face à l’album « War Eternal ». Le groupe a-t-il gardé le cap, fait pire ou monté le tout d’un cran avec « Will To Power »?

Après les premières écoutes, on se rend compte assez vite que c’est du Arch Enemy plus mature, qui va même jusqu’à oser un peu plus sur les orchestrations et même une chanson plus hard rock.

Mais cela étant dit, l’album sonne comme du Arch Enemy et les fans resteront en terrain connu. « Will To Power » jouit d’une excellente production et Alissa est fidèle à elle-même. Par contre, sur la chanson Reason To Believe, le groupe nous amène dans un style plutôt nouveau pour Arch Enemy. En effet, j’avais plus l’impression d’écouter Lzzy Hale et Halestorm que la formation suédoise. Je crois que c’est une bonne chose de surprendre ses fans de temps en temps tout en gardant sa signature.

Les autres moments forts de l’album sont : The World Is Yours, The Eagle Flies Alone, Murder Scene, Dream Of Retribution (certains passages rappellent King Diamond), A Fight I Must Win (avec de superbes orchestrations) et Blood In The Water.

Arch Enemy continue dans la même voie que « War Eternal », avec un petit plus qui fait évoluer le groupe. C’est donc mission accomplie pour la bande de Michael Amott. Je dois ajouter qu’Alissa fait un travail remarquable et nous représente très bien, mais l’époque d’Angela Gossow me manque un brin. Rien de bien dramatique… juste une certaine nostalgie.


Lu 2040 fois Dernière modification le vendredi, 08 septembre 2017 01:34
Évaluer cet élément
(6 Votes)