07 Oct 2017

Motörhead : Under Cöver (2017)

Album : Under Cöver

Style musical : Heavy Metal

Compagnie : Motorhead Music

NOTE : 6/10

La nouvelle offrande de feu Motörhead, Under Cöver, regroupe une bonne partie des reprises endisquées par le groupe au cours de sa carrière, 11 plus précisément, dont l’enregistrement s’échelonne de 1992 à 2015. Fait à noter, la reprise de Heroes de David Bowie, fut l’une des dernières chansons enregistrées par le leader de la formation, Lemmy Kilmister, avant son décès en décembre 2015, à la suite de sa bataille contre le cancer.

L’album débute avec la pièce Breaking The Law de Judas Priest qui, à part pour le vocal, ressemble trop à l’originale pour être digne d’intérêt, autre que celui d’être chantée par Lemmy en personne. Évidemment, le thème de la chanson s’accorde parfaitement avec le style délinquant de Motörhead et lui va comme un gant. Impression semblable pour God Save The Queen des Sex Pistols.

Malgré un mixage inadéquat (on aurait souhaité que le vocal de Lemmy soit plus en avant), Heroes de David Bowie est la première pièce de l’album où l’on sent que les membres de Motörhead ont pris quelques risques. Le mélange des genres est surprenant.

Starstruck de Rainbow, enregistrée à l’origine pour un album hommage à Ronnie James Dio, est un choix étonnant pour faire partie de l’album. En effet, Lemmy, ne fait que chanter le refrain, laissant le plus gros du travail à Biff Byford (Saxon). Cat Scratch Fever de Ted Nugent par contre, colle parfaitement à l’esthétique de Motörhead. La guitare bien grasse de Phil Campbell ajoute du corps au riff de guitare de la chanson originale.

Jumpin’ Jack Flash des Rolling Stones est à oublier. Sympathy For The Devil, sans rien révolutionner, s’écoute très bien. Cependant, hormis les solos de guitare, on est encore très près du copier-coller.

Hellraiser, composée par Lemmy, Ozzy Osbourne et Zakk Wylde, est excellente, meilleure que la version d’Ozzy, ce qui n’est pas peu dire. Le groupe est vraiment à son meilleur sur celle-ci. C’est du classique Motörhead. La reprise de Rockaway Beach des Ramones, elle aussi vaut le détour, non pour son approche unique, mais par son choix. Le titre Shoot Em Down (Twisted Sister) fait presque oublier l’original, tellement il est taillé sur mesure pour Motörhead.

Finalement, on a droit à une reprise qui décoiffe de Whiplash de Metallica. Excellent choix et la meilleure reprise de l’album selon moi. Motörhead, sans la dénaturer, la fait sienne, en y ajoutant le mordant et la verve qu’on leur connaît. Une belle façon de clore l’album.

Composé essentiellement de reprises déjà parues sur des albums antérieurs, Under Cöver est un album bien ordinaire, qui ressemble à une opération mercantile destinée aux admirateurs de la marque Motörhead. L’intérêt principal de ce disque est de les voir toutes regroupées dans un même emballage.

Lu 1218 fois
Évaluer cet élément
(2 Votes)