09 Mar 2018

Jimi Hendrix : Both Sides of the Sky (2018)

Album : Both Sides of the Sky

Style musical : Blues Rock

Compagnie : Legacy Recordings

NOTE: 5/10

Both Sides of the Sky est le dernier album d’une trilogie visant à présenter les enregistrements encore inédits les plus significatifs de la carrière de Jimi Hendrix. Les deux albums précédents, Neptune (2010) et People, Hell and Angels, (2013), ont connu passablement de succès.

Les 13 pièces que contient cet album ont, pour la plupart, été enregistrées entre 1968 et 1970 avec les musiciens qui formaient le Band of Gypsys, Billy Cox et Buddy Miles. Il faut cependant noter la présence de Stephen Stills sur deux pièces. Stills a invité Hendrix à une séance studio au cours de laquelle ils ont enregistré une version bien personnelle de la chanson Woodstock, écrite par Joni Mitchell et qui allait devenir un immense succès de Crosby, Stills & Nash. Stills participe également à la pièce $20 Fine, sur laquelle il chante et joue de l’orgue.

À noter également, la présence des musiciens du Jimi Hendrix Experience, Mitch Mitchell et Noel Redding, sur la pièce Hear My Train a Comin’. Cette pièce, qui a figuré abondamment dans les spectacles de Hendrix, est très représentative de l’époque du Experience : la guitare y est surdistorsionnée, grondante et beaucoup plus en avant-plan que sur les autres pièces.

Les autres pièces sont assez représentatives de l’époque du Band of Gypsys, avec un son très blues. À noter Mannish Boy, une reprise de Muddy Waters. Enregistrée lors de la première séance d’enregistrement avec Billy Cox et Buddy Miles. La pièce Sweet Angel a également attiré mon attention, bien qu’elle ait été enregistrée en 1968, elle reprend pratiquement la pièce Hey Joe de son premier album.

Both Sides of the Sky s'adresse au vrai fan de Jimi Hendrix, celui qui s'intéresse au phénomène dans son ensemble, qui veut tout connaître de l’histoire de ce pionnier. Le danger avec les pièces inédites, c’est qu’elles le sont habituellement pour une bonne raison : elles n’ont pas été retenues pour publication lors de leur enregistrement. Je pense que c’est le cas pour au moins quelques-unes des pièces de cet album. Si le nom de Jimi Hendrix n’y était pas associé, personne ne parlerait de cet album. Il ne contient pas de chanson véritablement remarquable, sauf peut-être Hear My Train a Comin’. Quelques-unes des chansons sont très quelconques; certaines présentent un attrait du point de vue historique. J’ai cependant l’impression qu’on a voulu étirer la sauce avec ce « dernier album de la trilogie des inédits ».

Lu 1459 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)