18 Mai 2018

Five Finger Death Punch : And Justice For None (2018)

Album : And Justice For None

Style musical : Metal

Compagnie : Prospect Park

NOTE : 3/10

La formation Five Finger Death Punch nous revient avec un nouvel album du nom de « And Justice For None ». Cet album a été enregistré suite à une tournée difficile avec le chanteur Ivan Moody et suite à sa désintox. Durant un moment, le groupe était sur le point d’éclater, mais tout semble être rentré dans l’ordre.

Ce nouveau départ va-t-il redonner du vent dans les voiles au groupe, qui était sur le pilote automatique depuis quelques albums? Eh bien non… c’est de pire en pire et la formule réchauffée de 5FDP est encore au rendez-vous.

Si vous aimez écouter un groupe qui vous fait toujours le même genre d’album avec les mêmes structures musicales et mélodies, vous allez être comblé par « And Justice For None ». La vieille recette est encore présente et Ivan Moody nous crie par la tête qu’il n’aime pas ci ou ça, comme un jeune ado frustré qui n’aime personne. Les chansons rock/métal sont entrecoupées de ballades réchauffées sans nous apporter rien de nouveau, à un tel point que j’avais souvent l’impression d’écouter des vieilles chansons de 5FDP avec des nouvelles paroles. Même la reprise Gone Away de The Offspring sonne comme une ballade ordinaire de Five Finger Death Punch.

Le moins pire de cet album, ce sont les chansons It Doesn’t Matter, Blue on Black (une reprise de Kenny Wayne Shepherd), Fire In The Hole et la finale Will The Sun Ever Rise. J’étais un grand fan des premiers albums du groupe, mais je dois avouer que Five Finger Death Punch est rendu tellement prévisible que ça frôle le ridicule.

La bonne nouvelle dans tout ça… Les nouveaux fans n’y verront que du feu, car c’est la même formule que le groupe a utilisée pour être aussi populaire en ce moment. Je suis prêt à parier que le groupe fera encore beaucoup d’argent, histoire de se payer plus de bateaux et de voitures de luxe dans le but de nous les montrer sur Instagram. Donc, tout comme son titre, l’album manque franchement d’originalité!

Lu 5159 fois
Évaluer cet élément
(6 Votes)