31 Mai 2018

Ghost : Prequelle (2018)

Album : Prequelle

Style musical : Hard Rock

Compagnie : Loma Vista

NOTE : 7/10

Si on ne tient pas compte des EP, Prequelle est le 4e album studio de la formation Ghost et celui-là est le premier sans les 2 amis de longue date du leader Tobias Forge. Est-ce que cela a affecté d’une façon évidente le son et le style du nouvel album?

Papa Emeritus n’est plus et c’est maintenant le personnage du Cardinal Copia qui prend la relève. Une belle façon de le décrire serait : Un Al Pacino des pauvres pas sombre du tout et plutôt fade. Mais ceci va seulement affecter les spectacles car depuis le début, c’est Tobias Forge qui se cache derrière les masques.

Je dois avouer que j’avais une certaine crainte suite au départ des deux guitaristes Martin Persner et Simon Soderberg qui étaient avec Forge depuis les débuts de Ghost et sur d’autres projets musicaux « pré-Ghost » comme Subvision et Magna Carta Cartel. Mes craintes se sont avérées fondées, je ne pourrais jamais savoir si le départ des deux guitaristes en est la cause, mais il manque quelque chose sur Prequelle qui aurait pu rendre cet album mémorable. Les talents de producteur et d’arrangeur de Soderberg étaient sûrement plus utiles que les fans peuvent le croire.

L’album commence en lion avec l’intro instrumentale « Ashes » qui nous mène vers le premier simple « Rats » et la chanson la plus métal de l’album « Faith ». C’est par la suite que j’ai commencé à me poser des questions.

L’album contient dix chansons. Trois instrumentales (incluant l’intro), 3 ballades, 3 chansons rock (si j’inclue Rats qui est « borderline » métal) et une chanson métal « Faith ». Donc, pour ceux qui disaient dans le passer que Ghost n’est pas un groupe métal, bien cette fois-ci je vous l’accorde!

Prequelle est tout de même un album extrêmement bien produit même s’il manque de mordant. Je me rappelle bien avoir lu quelque part que Tobias Forge voulait un album beaucoup plus sombre et métal pour le prochain. Eh bien ce n’est pas vraiment le cas. Cet album est clairement inspiré des années 80, ce qui en soit n’est pas une mauvaise chose, mais en fin de compte Prequelle est beaucoup moins complexe que les précédents et Forge se la joue « hit radio » sur plusieurs pièces et je ne suis pas certain qu’en fin de compte ceux qui aiment Ghost depuis leur début vont trouver que cette évolution est une bonne chose.

Par exemple, « Dance Macabre » est évidemment très « catchy », mais en même temps ce n’est pas une grande chanson comme Forge est capable de nous livrer. C’est le cas aussi de la chanson « Witch Image » qui est dans la même veine que « Dance Macabre ». J’aurais pris moins de ballade et surtout un instrumental de moins en échange de chansons comme « Rats » et/ou « Faith » et je suis certain que les fans auraient été beaucoup plus satisfaits du résultat. . Je dois aussi ajouter que la chanson instrumentale « Helvetesfonster » semble beaucoup trop inspiré de la chanson thème de la série « Stranger Things ». Le piano au début de la chanson n’est même pas un brin subtil et c’est clairement la même chose.

Donc Prequelle n’est pas un mauvais album en soi, il y a même d’excellentes chansons mais il est clairement trop tranquille pour moi. Ça manque de couilles velues, d’originalité et de complexité. En retour, les vendus vont sûrement pas en faire un gros plat mais pour moi, ce sont des détails importants et les amis Ghouls de la première heure me manquent terriblement sur cet album. Par contre, si vous achetez la version de luxe, les reprises de Pet Shop Boys et Leonard Cohen sont vraiment bien! À vous de voir… Comme je l’ai dit, pour moi Prequelle est un bon album mais le moins bon des 4 albums studio du groupe.


Lu 6791 fois Dernière modification le jeudi, 31 mai 2018 15:25
Évaluer cet élément
(4 Votes)