11 Juil 2018

Entrevue avec Greta Van Fleet (2018) Spécial

Quelques jours après la performance de Greta Van Fleet au FEQ, le batteur de la formation c'est entretenu avec Musik Universe pour parler des débuts du groupe, des influences et de l'album à venir.

TRADUCTION FRANÇAISE EN BAS DE LA VIDÉO :



MU
 : Je parle avec Danny de Greta Van Fleet. Il y a quelques jours, vous étiez sur la scène du FEQ. Peux-tu nous décrire votre expérience?
Danny : Ça s’est super bien passé! Pour la présente tournée, ce qui est cool, c’est que pour chacun de nos premiers arrêts par province au Canada, c’est notre première visite dans les villes en question. Notre première visite au Québec, c’est à Québec. Chaque fois qu’on joue pour la première fois dans une ville, c’est amusant! Il y avait une grande énergie et nous étions vraiment heureux d’être là.

MU : Êtes-vous habitués de jouer devant de si grosses foules?
Danny : Si tu m’avais posé la même question il y a cinq mois, je t’aurais sans doute répondu « non », mais les dernières foules étaient comparables à celles du FEQ, qui était l’une des plus grosses pour lesquelles nous avons joué. Elle faisait du bruit et était pleine d’énergie. Les foules s’agrandissent depuis ces derniers temps, ce que nous aimons bien.  

MU : Allez-vous bientôt jouer à Montréal?
Danny : Je connais très bien Montréal et je sais que notre musique y a sa place. Il n’y a pas de dates en vue, mais je promets que Greta Van Fleet y fera une visite parce que c’est une ville reconnue pour le rock.

MU : Je suis certain que vous en avez déjà parlé, mais vu que c’est la première fois que je vous parle et j’aimerais avoir l’occasion de vous présenter à un nouveau public. Pourrais-tu nous parler un peu de l’histoire du groupe et nous dire comment vous avez obtenu un contrat avec une grande maison de disque pour devenir Greta Van Fleet tel que nous connaissons aujourd’hui?
Danny : Tout a commencé avec l’amour de la musique. On était un groupe d’amateurs du Michigan. Les 3 autres membres du groupe sont des frères et ils connaissent bien leurs compétences. Jake joue de la guitare depuis toujours. Il a encouragé Sam à commencer à jouer de la basse. Josh faisait du théâtre, alors il a toujours eu une belle présence scénique et une bonne voix. On s’est simplement réunis et on a commencé à jouer de la musique tous ensemble. On aimait vraiment ça et on voulait jouer devant un public. On a donc commencé à faire notre propre publicité en tant qu’artistes, même si on était encore au secondaire et qu’il n’y avait rien d’officiel à ce moment-là. On faisait des spectacles par-ci, par-là et éventuellement, on a rencontré notre gérant. Il a transmis quelques-unes de nos chansons à la maison de disque et ils sont tombés sous notre charme. C’était génial. Grâce à cette opportunité, nous avons pu développer des contacts auprès d’autres entreprises, comme des promoteurs par exemple, ce qui est nécessaire pour percer dans le milieu. Tout s’est mis en marche à partir de là.

MU : J’aimerais savoir ce que tu as à dire sur la comparaison entre Greta Van Fleet et Led Zeppelin, qui semble être propagée par le public. Êtes-vous tannés ou bien vous attendiez-vous à une telle comparaison?
Danny : On se le fait dire souvent. C’est tout un honneur. Quand on se fait comparer à des géants d’une génération, ça rend humble. Ce sont des prodiges, des génies qu’on n’a jamais eu la chance de voir en action puisque nous sommes si jeunes.

MU : Penses-tu que ce sera une bonne chose au long terme?
Danny : Je l’espère. On est à nos débuts et on essaie vraiment de créer un son qui est propre à nous. On veut créer un univers Greta Van Fleet.

MU : En tant que batteur, peux-tu nommer 2 ou 3 batteurs qui t’inspirent?
Danny : J'aime beaucoup Carmine Appice. Il sort du lot et a joué dans toutes  sortes de projets avec brio. Je l'adore pour cette raison. Il y a aussi Buddy Rich. Je ne m’inspire pas directement de son style, mais la manière dont il interprétait la musique était phénoménale. Il avait beaucoup de choses intéressantes à dire. Sinon, c’est sur qu’il y a les grands comme John Bonham ou Keith Moon.

MU : Ton groupe a lancé deux EP, qui nous ont permis de vous connaître. Pour quand pouvons-nous nous attendre à un album complet?
Danny : Je suis heureux de dire que ça avance très bien. On espère qu’il pourra être lancé à l’automne, pas plus tard qu’octobre ou novembre. On a presque terminé et on a des tournées à faire avant de pouvoir y arriver.

MU : Y a-t-il un titre pour cet album?
Danny : Non, pas encore. Il y a tellement des choses qui se passent en ce moment.

MU : Merci beaucoup pour ton temps Danny. Vous êtes une belle découverte. La musique de Greta Van Fleet joue beaucoup à Montréal et nous espérons vous voir très bientôt. J’ai hâte d’écouter le nouvel album.
Danny : Merci! 

MU : Je parle avec Danny de Greta Van Fleet. Il y a quelques jours, vous étiez sur la scène du FEQ. Peux-tu nous décrire votre expérience?
Danny : Ça s’est super bien passé! Pour la présente tournée, ce qui est cool, c’est que pour chacun de nos premiers arrêts par province au Canada, c’est notre première visite dans les villes en question. Notre première visite au Québec, c’est à Québec. Chaque fois qu’on joue pour la première fois dans une ville, c’est amusant! Il y avait une grande énergie et nous étions vraiment heureux d’être là.

MU : Êtes-vous habitués de jouer devant de si grosses foules?
Danny : Si tu m’avais posé la même question il y a cinq mois, je t’aurais sans doute répondu « non », mais les dernières foules étaient comparables à celles du FEQ, qui était l’une des plus grosses pour lesquelles nous avons joué. Elle faisait du bruit et était pleine d’énergie. Les foules s’agrandissent depuis ces derniers temps, ce que nous aimons bien.  

MU : Allez-vous bientôt jouer à Montréal?
Danny : Je connais très bien Montréal et je sais que notre musique y a sa place. Il n’y a pas de dates en vue, mais je promets que Greta Van Fleet y fera une visite parce que c’est une ville reconnue pour le rock.

MU : Je suis certain que vous en avez déjà parlé, mais vu que c’est la première fois que je vous parle et j’aimerais avoir l’occasion de vous présenter à un nouveau public. Pourrais-tu nous parler un peu de l’histoire du groupe et nous dire comment vous avez obtenu un contrat avec une grande maison de disque pour devenir Greta Van Fleet tel que nous connaissons aujourd’hui?
Danny : Tout a commencé avec l’amour de la musique. On était un groupe d’amateurs du Michigan. Les 3 autres membres du groupe sont des frères et ils connaissent bien leurs compétences. Jake joue de la guitare depuis toujours. Il a encouragé Sam à commencer à jouer de la basse. Josh faisait du théâtre, alors il a toujours eu une belle présence scénique et une bonne voix. On s’est simplement réunis et on a commencé à jouer de la musique tous ensemble. On aimait vraiment ça et on voulait jouer devant un public. On a donc commencé à faire notre propre publicité en tant qu’artistes, même si on était encore au secondaire et qu’il n’y avait rien d’officiel à ce moment-là. On faisait des spectacles par-ci, par-là et éventuellement, on a rencontré notre gérant. Il a transmis quelques-unes de nos chansons à la maison de disque et ils sont tombés sous notre charme. C’était génial. Grâce à cette opportunité, nous avons pu développer des contacts auprès d’autres entreprises, comme des promoteurs par exemple, ce qui est nécessaire pour percer dans le milieu. Tout s’est mis en marche à partir de là.

MU : J’aimerais savoir ce que tu as à dire sur la comparaison entre Greta Van Fleet et Led Zeppelin, qui semble être propagée par le public. Êtes-vous tannés ou bien vous attendiez-vous à une telle comparaison?
Danny : On se le fait dire souvent. C’est tout un honneur. Quand on se fait comparer à des géants d’une génération, ça rend humble. Ce sont des prodiges, des génies qu’on n’a jamais eu la chance de voir en action puisque nous sommes si jeunes.

MU : Penses-tu que ce sera une bonne chose au long terme?
Danny : Je l’espère. On est à nos débuts et on essaie vraiment de créer un son qui est propre à nous. On veut créer un univers Greta Van Fleet.

MU : En tant que batteur, peux-tu nommer 2 ou 3 batteurs qui t’inspirent?
Danny : J'aime beaucoup Carmine Appice. Il sort du lot et a joué dans toutes  sortes de projets avec brio. Je l'adore pour cette raison. Il y a aussi Buddy Rich. Je ne m’inspire pas directement de son style, mais la manière dont il interprétait la musique était phénoménale. Il avait beaucoup de choses intéressantes à dire. Sinon, c’est sur qu’il y a les grands comme John Bonham ou Keith Moon.

MU : Ton groupe a lancé deux EP, qui nous ont permis de vous connaître. Pour quand pouvons-nous nous attendre à un album complet?
Danny : Je suis heureux de dire que ça avance très bien. On espère qu’il pourra être lancé à l’automne, pas plus tard qu’octobre ou novembre. On a presque terminé et on a des tournées à faire avant de pouvoir y arriver.

MU : Y a-t-il un titre pour cet album?
Danny : Non, pas encore. Il y a tellement des choses qui se passent en ce moment.

MU : Merci beaucoup pour ton temps Danny. Vous êtes une belle découverte. La musique de Greta Van Fleet joue beaucoup à Montréal et nous espérons vous voir très bientôt. J’ai hâte d’écouter le nouvel album.
Danny : Merci!

Lu 1097 fois
Évaluer cet élément
(1 Vote)