18 Sep 2019

Steel Panther : Entrevue avec Satchel sur l'album "Heavy Metal Rules" (2019) Spécial

Voici notre entrevue avec Satchel de la formation Steel Panther. Nous parlons de la sortie du nouvel album "Heavy Metal Rules" le 27 septembre 2019, de sexe, de femmes, de musique et de guitare!

TRADUCTION FRANÇAISE EN BAS DE LA VIDÉO : 



MU : Salut, on vient de Montréal au Québec. Steel Panther a joué au Heavy Montréal il y a quelques semaines. Comment avez-vous trouvé le festival?

Satchel : C’était toute une expérience. Cette fois-ci, beaucoup plus de gens nous connaissaient. Plus de gens chantaient les paroles. Il y avait beaucoup de filles, on a vu beaucoup de gros seins. On aime ça. Il y avait vraiment beaucoup de Québécoises sexy qui sont venues nous voir.

MU : Vous allez lancer un nouvel album intitulé Heavy Metal Rules à la fin du mois, soit le 27 septembre. Peux-tu nous partager ta perception de cet album?

Satchel : C’est un album de heavy métal très cool comme tu peux l’imaginer. La raison pour laquelle on a choisi le titre Heavy Metal Rules, c’est parce que ça dit tout : le métal, ça torche! C’est le meilleur genre musical qui soit. Il y a toute une génération de jeunes qui ont grandi avec la musique pop et rap. C’est vraiment pourri. Ces jeunes ont besoin de connaître le métal parce que c’est tout simplement génial. On a déjà lancé quelques extraits comme All I Wanna Do Is F**k (Myself Tonight) et Always Gonna Be A Ho. Toutes les chansons de l’album sont excellentes. On a travaillé fort pour créer un super album. C’est du Steel Panther tout craché. On écrit ce qu’on aime et les gens nous aiment ou nous détestent. Il y a beaucoup de gens qui ne nous aiment pas. Ils sont stupides.

MU : Avec les thèmes que vous abordez dans vos chansons et l’image que vous vous donnez dans vos vidéoclips et lors de concerts, crois-tu que le groupe a une part de responsabilité dans la manière dont les jeunes perçoivent la sexualité?

Satchel : Le sexe a toujours existé. Les années 80 étaient hypersexualisées. On a connu cette époque. Dans le temps, il y avait beaucoup de groupes de métal qui écrivaient des chansons sur le sexe. Par contre, ce n’était pas aussi direct que nous. C’est la seule différence. On modernise l’approche. On n’essaie pas de paraphraser les choses pour que les gens ne comprennent pas. Les jeunes vont en apprendre sur le sexe de toute façon. Avec Internet, c’est facile d’accéder à de la porno. Notre musique est un hommage aux années 80 et ridiculise la sexualité de cette époque. On célèbre le sexe parce que ça nous concerne tous. Peu importe ce qu’il va arriver, on va toujours être des humains et on va toujours fourrer. Quand on pense à l’acte, c’est quand même drôle. Le sexe, c’est drôle et c’est super. J’espère que les jeunes d’aujourd’hui pourront apprendre à voir le côté drôle et à en profiter. Il n’y a pas de honte à avoir et ça devrait être amusant.

MU : Parlant de nouvel album, on pourrait parler d’une nouvelle tournée. On vient de mentionner votre spectacle d'il y a quelques semaines. Avec un nouvel album à venir, est-ce qu’on peut déjà parler du prochain passage de Steel Panther au Canada et à Montréal?

Satchel : On adore jouer à Montréal. C’est l’une de nos villes préférées au monde parce que les fans sont fous. C’est très amusant d’y jouer et j’espère qu’on sera de retour très bientôt. On aime le Canada en général, mais Montréal, c’est assez dur à battre. Ça se peut qu’on soit déjà de retour vers le milieu de l’année prochaine.

MU : En tant que guitariste, tu as fait quelque chose de spécial. Tu as lancé ta propre pédale d’effets. La pédale Pussy Melter a suscité de vives réactions en ligne. Prévois-tu en lancer d’autres?

Satchel : On a déjà lancé la pédale de distorsion Pussy Melter et la pédale de Delay Poontang Boomerang. On n’est pas fermé à l’idée d’en lancer d’autres, car il existe d’autres effets. Ces pédales ont un incroyable son. La Pussy Melter est l’une des meilleures pédales de distorsion que j’aie entendu de ma vie. Il y a eu beaucoup de réactions en ligne de la part des « Social Justice Warriors » à cause du nom de la pédale. C’est en partie une des raisons pour laquelle on a voulu mettre cette pédale sur le marché. On a été très chanceux parce que l’ingénieur qui s’est occupé de la conception a mis en place une électronique de pointe pour qu’on offre un produit d’excellente qualité. On s’est occupé de donner un look cool à la pédale. Le problème, c’est que ces pédales ont seulement été mises en vente pendant quelques mois. Beaucoup de gens qui n’ont pas pu se les procurer aimeraient le faire, mais on a arrêté de les vendre. Éventuellement, on aimerait faire une réédition, mais je ne sais pas si on le ferait de la même façon. On ne veut pas désavantager ceux qui se sont procuré la première version de la pédale.

MU : Donc pas de plans pour une troisième pédale? Quelque chose comme une Flanger avec un nom cool?

Satchel : Ça se pourrait qu’on fasse un Flanger ou une Phaser, on réfléchit encore. Pour le moment, on se concentre plutôt sur le lancement d’album à venir. On va y penser au début de l’année prochaine.

MU : Vu que tu es un guitariste, plusieurs de nos lecteurs se demandent si un jour, tu prévois lancer un livre de tablatures regroupant tes solos et tes riffs de guitare.

Satchel : C’est une excellente question. Je n’y ai jamais vraiment pensé. Il y a beaucoup d’autres musiciens qui le font. Je suis pas mal la seule personne qui peut expliquer en détail comment je joue mes parties. Ça se peut que je le fasse, c’est une très bonne idée. On a 5 albums maintenant et il y a beaucoup de solos de guitare et de parties rythmiques. Je pourrais publier un livre de tablatures. Le groupe a plus de 50 chansons. J’aime bien l’idée.

MU : Un lecteur nous a demandé de te demander personnellement s’il y allait avoir des tutoriels des nouvelles chansons après le lancement de Heavy Metal Rules.

Satchel : Je suis certain que oui. Ça se peut que je le fasse en collaboration avec Guitar World vu que j’ai beaucoup travaillé avec eux. Il se pourrait aussi que ça se retrouve sur notre site Web officiel, steelpantherrocks.com.

MU : J’ai une toute dernière question! Dis-moi une chose que tu aimerais faire avec Steel Panter que tu n’as pas encore eu l’occasion de faire. Qu’est-ce que ça serait?

Satchel : C’est une bonne question. On n’a jamais joué à Cuba. On pourrait aussi visiter le Titanic et y aller en sous-marin. Ça serait aussi cool d’être le premier groupe à jouer sur la lune.

MU : Merci beaucoup pour ton temps Satchel. C’est toujours un plaisir de parler avec toi. Je rappelle aux fans que Steel Panther va lancer le nouvel album Heavy Metal Rules le 27 septembre. On a hâte de revoir le groupe à Montréal.

Satchel : Rock on! À bientôt!

 

 

MU : Salut, on vient de Montréal au Québec. Steel Panther a joué au Heavy Montréal il y a quelques semaines. Comment avez-vous trouvé le festival?

Satchel : C’était toute une expérience. Cette fois-ci, beaucoup plus de gens nous connaissaient. Plus de gens chantaient les paroles. Il y avait beaucoup de filles, on a vu beaucoup de gros seins. On aime ça. Il y avait vraiment beaucoup de Québécoises sexy qui sont venues nous voir.

MU : Vous allez lancer un nouvel album intitulé Heavy Metal Rules à la fin du mois, soit le 27 septembre. Peux-tu nous partager ta perception de cet album?

Satchel : C’est un album de heavy métal très cool comme tu peux l’imaginer. La raison pour laquelle on a choisi le titre Heavy Metal Rules, c’est parce que ça dit tout : le métal, ça torche! C’est le meilleur genre musical qui soit. Il y a toute une génération de jeunes qui ont grandi avec la musique pop et rap. C’est vraiment pourri. Ces jeunes ont besoin de connaître le métal parce que c’est tout simplement génial. On a déjà lancé quelques extraits comme All I Wanna Do Is F**k (Myself Tonight) et Always Gonna Be A Ho. Toutes les chansons de l’album sont excellentes. On a travaillé fort pour créer un super album. C’est du Steel Panther tout craché. On écrit ce qu’on aime et les gens nous aiment ou nous détestent. Il y a beaucoup de gens qui ne nous aiment pas. Ils sont stupides.

MU : Avec les thèmes que vous abordez dans vos chansons et l’image que vous vous donnez dans vos vidéoclips et lors de concerts, crois-tu que le groupe a une part de responsabilité dans la manière dont les jeunes perçoivent la sexualité?

Satchel : Le sexe a toujours existé. Les années 80 étaient hypersexualisées. On a connu cette époque. Dans le temps, il y avait beaucoup de groupes de métal qui écrivaient des chansons sur le sexe. Par contre, ce n’était pas aussi direct que nous. C’est la seule différence. On modernise l’approche. On n’essaie pas de paraphraser les choses pour que les gens ne comprennent pas. Les jeunes vont en apprendre sur le sexe de toute façon. Avec Internet, c’est facile d’accéder à de la porno. Notre musique est un hommage aux années 80 et ridiculise la sexualité de cette époque. On célèbre le sexe parce que ça nous concerne tous. Peu importe ce qu’il va arriver, on va toujours être des humains et on va toujours fourrer. Quand on pense à l’acte, c’est quand même drôle. Le sexe, c’est drôle et c’est super. J’espère que les jeunes d’aujourd’hui pourront apprendre à voir le côté drôle et à en profiter. Il n’y a pas de honte à avoir et ça devrait être amusant.

MU : Parlant de nouvel album, on pourrait parler d’une nouvelle tournée. On vient de mentionner votre spectacle d'il y a quelques semaines. Avec un nouvel album à venir, est-ce qu’on peut déjà parler du prochain passage de Steel Panther au Canada et à Montréal?

Satchel : On adore jouer à Montréal. C’est l’une de nos villes préférées au monde parce que les fans sont fous. C’est très amusant d’y jouer et j’espère qu’on sera de retour très bientôt. On aime le Canada en général, mais Montréal, c’est assez dur à battre. Ça se peut qu’on soit déjà de retour vers le milieu de l’année prochaine.

MU : En tant que guitariste, tu as fait quelque chose de spécial. Tu as lancé ta propre pédale d’effets. La pédale Pussy Melter a suscité de vives réactions en ligne. Prévois-tu en lancer d’autres?

Satchel : On a déjà lancé la pédale de distorsion Pussy Melter et la pédale de Delay Poontang Boomerang. On n’est pas fermé à l’idée d’en lancer d’autres, car il existe d’autres effets. Ces pédales ont un incroyable son. La Pussy Melter est l’une des meilleures pédales de distorsion que j’aie entendu de ma vie. Il y a eu beaucoup de réactions en ligne de la part des « Social Justice Warriors » à cause du nom de la pédale. C’est en partie une des raisons pour laquelle on a voulu mettre cette pédale sur le marché. On a été très chanceux parce que l’ingénieur qui s’est occupé de la conception a mis en place une électronique de pointe pour qu’on offre un produit d’excellente qualité. On s’est occupé de donner un look cool à la pédale. Le problème, c’est que ces pédales ont seulement été mises en vente pendant quelques mois. Beaucoup de gens qui n’ont pas pu se les procurer aimeraient le faire, mais on a arrêté de les vendre. Éventuellement, on aimerait faire une réédition, mais je ne sais pas si on le ferait de la même façon. On ne veut pas désavantager ceux qui se sont procuré la première version de la pédale.

MU : Donc pas de plans pour une troisième pédale? Quelque chose comme une Flanger avec un nom cool?

Satchel : Ça se pourrait qu’on fasse un Flanger ou une Phaser, on réfléchit encore. Pour le moment, on se concentre plutôt sur le lancement d’album à venir. On va y penser au début de l’année prochaine.

MU : Vu que tu es un guitariste, plusieurs de nos lecteurs se demandent si un jour, tu prévois lancer un livre de tablatures regroupant tes solos et tes riffs de guitare.

Satchel : C’est une excellente question. Je n’y ai jamais vraiment pensé. Il y a beaucoup d’autres musiciens qui le font. Je suis pas mal la seule personne qui peut expliquer en détail comment je joue mes parties. Ça se peut que je le fasse, c’est une très bonne idée. On a 5 albums maintenant et il y a beaucoup de solos de guitare et de parties rythmiques. Je pourrais publier un livre de tablatures. Le groupe a plus de 50 chansons. J’aime bien l’idée.

MU : Un lecteur nous a demandé de te demander personnellement s’il y allait avoir des tutoriels des nouvelles chansons après le lancement de Heavy Metal Rules.

Satchel : Je suis certain que oui. Ça se peut que je le fasse en collaboration avec Guitar World vu que j’ai beaucoup travaillé avec eux. Il se pourrait aussi que ça se retrouve sur notre site Web officiel, steelpantherrocks.com.

MU : J’ai une toute dernière question! Dis-moi une chose que tu aimerais faire avec Steel Panter que tu n’as pas encore eu l’occasion de faire. Qu’est-ce que ça serait?

Satchel : C’est une bonne question. On n’a jamais joué à Cuba. On pourrait aussi visiter le Titanic et y aller en sous-marin. Ça serait aussi cool d’être le premier groupe à jouer sur la lune.

MU : Merci beaucoup pour ton temps Satchel. C’est toujours un plaisir de parler avec toi. Je rappelle aux fans que Steel Panther va lancer le nouvel album Heavy Metal Rules le 27 septembre. On a hâte de revoir le groupe à Montréal.

Satchel : Rock on! À bientôt!

 

 

Lu 2173 fois
Évaluer cet élément
(1 Vote)