11 Nov 2015

Three Days Grace : Entrevue vidéo avec le groupe à Montréal (2015) Spécial

Musik Universe a rencontrer le formation Three Days Grace juste avant son spectacle à Montréal! Voici notre entrevue avec Matt et Neil.

TRADUCTION FRANÇAISE EN BAS DE LA VIDÉO :



MU : Salut! Nous sommes avec Matt et Neil de Three Days Grace. Comment allez-vous?

Neil et Matt : Bien, bien!

MU : Super! Nous avons discuté avec vous à votre dernier passage à Montréal, dans le cadre du Heavy Montréal.

Neil : Oui, on a eu beaucoup de plaisir à ce festival, avec Metallica. La foule était débile.

MU : Vous aviez mentionné le lancement prochain de votre nouvel album. Human est enfin sorti. Que pouvez-vous nous dire sur cet album?

Neil : C’est incroyable de voir le niveau qu’il a atteint. Nous avons adopté une approche un peu différente cette fois, en enregistrant Painkiller et I Am Machine avant même d’avoir écrit le reste de l’album. Nous avons sorti ces deux chansons à la radio et avons été épatés de les voir atteindre la première position aux États-Unis. Ça a vraiment donné le ton pour le reste de l’album. Les gens ont remarqué que nous avons fait un album très lourd émotivement, un peu comme ce que nous faisions à nos débuts. Nous avons vraiment creusé les sujets des chansons en profondeur. Nous en sommes très fiers. Les gens sont réellement enthousiastes et nous ne pouvions pas demander mieux.

MU : Évidemment! Et c’est votre premier album avec Matt. Je trouve que ta voix colle vraiment bien à l'album.

Matt : Merci!

MU : Je dirais même que c’est peut-être votre meilleur album à ce jour.

Neil : Merci, ça nous touche beaucoup. Nous avons tous grandi ensemble, nous avons toujours créé ensemble. En fait, Matt était coauteur pour les trois premiers albums de Three Days Grace, donc il fait partie de la famille depuis le début. C’était vraiment un processus de création naturel. Nous avons toujours écrit et collaboré ensemble, avec de nombreux projets. C’était juste normal de continuer à être créatifs pour cet album.

Matt : Nous avons aussi fait appel au premier producteur avec qui le groupe a travaillé – tout comme moi d’ailleurs. Gavin Brown. Il était là au tout début, et nous voulions nous rapprocher du style des vieux albums.

MU : Donc j’imagine que vous avez atteint vos objectifs avec ce nouvel album?

Neil : Oui, absolument. Notre but est toujours de faire de la musique d’abord pour nous-mêmes, ensuite pour les fans. Nous parlons de choses réelles dans nos vies et utilisons la musique comme une sorte de thérapie. Je crois que le public et nous-mêmes avons vraiment fait ce lien avec cet album. Nous sommes ici aujourd'hui, nous allons jouer devant une salle comble ce soir, nous allons voyager partout dans le monde au cours de la prochaine année. Que demander de plus!

MU : Super! Ça fait maintenant environ deux ans qu’Adam a quitté le groupe.

Neil : Presque trois!

MU : Presque trois! Au début, je sais que de nombreux fans n’étaient pas contents. Maintenant que tu es dans le groupe, Matt, quelle est la réaction selon toi? Les fans ont-ils rembarqué?

Matt : Oh oui. Je pense que, dès le départ, certaines personnes doutaient un peu. Mais la plupart de ceux qui ont vu le concert ont une opinion différente de ceux qui ne l'ont pas vu. Je crois que les gens adorent. C’est pareil comme avant.

Neil : Et l’album est vraiment venu solidifier notre nouveau son. La sortie de Painkiller a établi notre nouvelle vibe, c’est plus lourd, agressif. Les gens ont accroché assez rapidement.

MU : C’est sûr. L’équipe de Musique Universe adore. En particulier en concert. Nous vous avons vu l’an dernier, et ça fonctionne très bien! Nous avons vraiment hâte de voir le résultat sur la scène ce soir!

Merci!

MU : Vous avez sorti un vidéoclip pour Human Race, qui a été mis en nomination pour un prix Loudwire. Qui a trouvé le concept? Vos vidéoclips sont toujours très créatifs!

Neil : Nous avons été très surpris lorsque nous avons reçu l’appel de Mark Pellington, le directeur qui s’est occupé de notre vidéoclip. C’est une légende dans le domaine, il a fait certains de mes vidéoclips préférés. Comme Jeremy de Pearl Jam, un vidéoclip très important à l’époque. J’imagine qu’il avait entendu la chanson et qu’il a communiqué avec quelqu’un de notre management et leur a dit « Hey, laissez-moi faire un vidéoclip pour cette chanson! Je l’adore et j’ai une bonne idée! » Nous lui avons donc laissé carte blanche. Il voulait montrer toute la beauté ainsi que le côté grotesque de la race humaine, tout ce qu’elle a d’incroyable et d’horrible en même temps. Il a réuni une équipe de comédiens représentant toutes les strates de la société, et il en a fait un portrait brutalement honnête, parfois difficile à regarder, choquant et artiste à la fois. Il a vraiment bien réussi, nous l’avons laissé faire ce qu’il voulait.

Matt : Nous avons été sur place toute la journée et nous avons eu la chance de voir ce qui se faisait, au lieu d’être le centre d’intérêt. Ce n’était pas vraiment un vidéoclip de performance, il mettait principalement en vedette d’autres personnes.

Neil : Une fille complètement nue avec un tuyau dans la gorge, des combattants de MMA en train de se casser la gueule, un gars fou qui soulève des briques sur son dos… tout ce que vous pouvez imaginer! Je me suis levé dans l’autobus – nous étions en tournée à ce moment-là –, je me suis fait un café et je me suis lentement dirigé au studio… Quand je suis rentré, j’étais comme « Mais qu’est-ce qui se passe ici?!? » Tous les types de gens que tu peux imaginer, ils étaient là. J’ai su immédiatement que ça serait un excellent vidéoclip.

Matt : Je me souviens d’un truc qui ne s’est pas retrouvé dans le vidéoclip : une fille nue dans une douche qui se faisait verser du lait dessus. Ouais. C’était cool.

Neil : Je ne pense pas que ça faisait partie du vidéoclip. Je pense que c’est juste quelqu’un qui aimait ce genre de truc. Haha!

MU : Et qu’en est-il du prochain vidéoclip, du prochain single?

Neil : Nous venons tout juste de sortir un lyric vidéo pour la chanson Fallen Angel, notre single actuel. C’est une performance live de la chanson, avec les paroles écrites à l’écran. Ça montre le groupe en train de jouer sur scène. Fallen Angel est une chanson très personnelle pour moi. Ça parle de quelque chose que j’ai vécu quand j’étais jeune. J’ai perdu quelques membres de ma famille durant la même année. Je ne comprenais pas vraiment la gravité de la situation à l'époque. Maintenant que je suis adulte, je regarde en arrière et je réalise à quoi point ç'a dû être difficile pour ma famille. Je suis allé puiser profondément dans cette expérience de vie, je l’ai exposé aux autres membres du groupe et nous avons collaboré pour écrire la chanson. C’est un sujet difficile, et je pense que c’est une chanson très personnelle pour toute personne qui a déjà vécu un deuil. C’est sur ce genre de sujets que nous écrivons. Ce n’est pas toujours facile, mais si ça vient du cœur, ça touche le cœur.

MU : En effet. Pouvons-nous nous attendre à un DVD?

Neil : En fait, nous venons tout juste de filmer une prestation live en studio, que nous avons intitulée Session X. On espère sortir ça bientôt. C’est vraiment cool, c’est comme si on allait en studio et qu’on enregistrait tout en live. Nous avons fait plusieurs chansons, neuf ou dix.

Matt : Deux acoustiques et huit normales.

Neil : Restez à l’affût. Nous ne connaissons pas encore la date de sortie, mais ça va être très excitant. C’est un nouvel éclairage sur d’anciennes et de nouvelles chansons. Et c’est en studio, donc ça va sonner comme une tonne de briques!

MU : Super! Et avez-vous des projets en tête, après la tournée?

Neil : On retourne en Russie, en fait. En Europe de l’Ouest. Les frontières se sont vraiment ouvertes pour nous ces dernières années. Nous sommes allés en Amérique du Sud, puis en Russie l’an dernier. Nous ne savions pas du tout à quoi nous attendre en arrivant là-bas. Il y avait des gens qui étaient là pour nous accueillir à l’aéroport avec des cadeaux et de la vodka et tout ça! Nous avons vendu 8000 billets à Moscou pour un concert! Et ça s’est poursuivi durant les 13 dates dans le pays. Nous ne savions pas que nous avions autant de fans là-bas! Maintenant, nous le savons, et nous allons y retourner.

MU : Dernière question : nous avons fait une entrevue avec Adam sur son nouveau projet Saint Asonia. Il a écouté votre nouvel album et il nous a dit qu’il était vraiment fier de vous. Il a mentionné la possibilité de travailler avec vous dans l’avenir, peut-être pour une tournée. C’est vrai?

Neil : Je n’en ai pas entendu parler… Nous nous concentrons sur notre propre musique. La vie est faite de chapitres, et nous sommes heureux où nous en sommes en ce moment. Nous n’avons pas vraiment repensé au passé. Mais nous souhaitons le meilleur à tout le monde dans le domaine de la musique, nous sommes tous des artistes. La vie est trop courte pour s’en faire avec autre chose.

MU : En effet. À quoi pouvons-nous nous attendre ce soir?

Neil : Une tonne d’énergie!

Matt : Beaucoup de moshing, j’espère!

Neil : Montréal est toujours une partie de plaisir!

Matt : Nos deux derniers concerts étaient dans des salles avec places assises. Ça ne sera pas le cas ce soir, donc j’ai hâte. J’espère réussir à déchaîner la foule!

MU : Ça devrait être une belle soirée! Merci d’avoir pris le temps de nous parler, et bonne chance pour votre tournée et vos projets!

Neil et Matt : Merci!

MU : Salut! Nous sommes avec Matt et Neil de Three Days Grace. Comment allez-vous?

Neil et Matt : Bien, bien!

MU : Super! Nous avons discuté avec vous à votre dernier passage à Montréal, dans le cadre du Heavy Montréal.

Neil : Oui, on a eu beaucoup de plaisir à ce festival, avec Metallica. La foule était débile.

MU : Vous aviez mentionné le lancement prochain de votre nouvel album. Human est enfin sorti. Que pouvez-vous nous dire sur cet album?

Neil : C’est incroyable de voir le niveau qu’il a atteint. Nous avons adopté une approche un peu différente cette fois, en enregistrant Painkiller et I Am Machine avant même d’avoir écrit le reste de l’album. Nous avons sorti ces deux chansons à la radio et avons été épatés de les voir atteindre la première position aux États-Unis. Ça a vraiment donné le ton pour le reste de l’album. Les gens ont remarqué que nous avons fait un album très lourd émotivement, un peu comme ce que nous faisions à nos débuts. Nous avons vraiment creusé les sujets des chansons en profondeur. Nous en sommes très fiers. Les gens sont réellement enthousiastes et nous ne pouvions pas demander mieux.

MU : Évidemment! Et c’est votre premier album avec Matt. Je trouve que ta voix colle vraiment bien à l'album.

Matt : Merci!

MU : Je dirais même que c’est peut-être votre meilleur album à ce jour.

Neil : Merci, ça nous touche beaucoup. Nous avons tous grandi ensemble, nous avons toujours créé ensemble. En fait, Matt était coauteur pour les trois premiers albums de Three Days Grace, donc il fait partie de la famille depuis le début. C’était vraiment un processus de création naturel. Nous avons toujours écrit et collaboré ensemble, avec de nombreux projets. C’était juste normal de continuer à être créatifs pour cet album.

Matt : Nous avons aussi fait appel au premier producteur avec qui le groupe a travaillé – tout comme moi d’ailleurs. Gavin Brown. Il était là au tout début, et nous voulions nous rapprocher du style des vieux albums.

MU : Donc j’imagine que vous avez atteint vos objectifs avec ce nouvel album?

Neil : Oui, absolument. Notre but est toujours de faire de la musique d’abord pour nous-mêmes, ensuite pour les fans. Nous parlons de choses réelles dans nos vies et utilisons la musique comme une sorte de thérapie. Je crois que le public et nous-mêmes avons vraiment fait ce lien avec cet album. Nous sommes ici aujourd'hui, nous allons jouer devant une salle comble ce soir, nous allons voyager partout dans le monde au cours de la prochaine année. Que demander de plus!

MU : Super! Ça fait maintenant environ deux ans qu’Adam a quitté le groupe.

Neil : Presque trois!

MU : Presque trois! Au début, je sais que de nombreux fans n’étaient pas contents. Maintenant que tu es dans le groupe, Matt, quelle est la réaction selon toi? Les fans ont-ils rembarqué?

Matt : Oh oui. Je pense que, dès le départ, certaines personnes doutaient un peu. Mais la plupart de ceux qui ont vu le concert ont une opinion différente de ceux qui ne l'ont pas vu. Je crois que les gens adorent. C’est pareil comme avant.

Neil : Et l’album est vraiment venu solidifier notre nouveau son. La sortie de Painkiller a établi notre nouvelle vibe, c’est plus lourd, agressif. Les gens ont accroché assez rapidement.

MU : C’est sûr. L’équipe de Musique Universe adore. En particulier en concert. Nous vous avons vu l’an dernier, et ça fonctionne très bien! Nous avons vraiment hâte de voir le résultat sur la scène ce soir!

Merci!

MU : Vous avez sorti un vidéoclip pour Human Race, qui a été mis en nomination pour un prix Loudwire. Qui a trouvé le concept? Vos vidéoclips sont toujours très créatifs!

Neil : Nous avons été très surpris lorsque nous avons reçu l’appel de Mark Pellington, le directeur qui s’est occupé de notre vidéoclip. C’est une légende dans le domaine, il a fait certains de mes vidéoclips préférés. Comme Jeremy de Pearl Jam, un vidéoclip très important à l’époque. J’imagine qu’il avait entendu la chanson et qu’il a communiqué avec quelqu’un de notre management et leur a dit « Hey, laissez-moi faire un vidéoclip pour cette chanson! Je l’adore et j’ai une bonne idée! » Nous lui avons donc laissé carte blanche. Il voulait montrer toute la beauté ainsi que le côté grotesque de la race humaine, tout ce qu’elle a d’incroyable et d’horrible en même temps. Il a réuni une équipe de comédiens représentant toutes les strates de la société, et il en a fait un portrait brutalement honnête, parfois difficile à regarder, choquant et artiste à la fois. Il a vraiment bien réussi, nous l’avons laissé faire ce qu’il voulait.

Matt : Nous avons été sur place toute la journée et nous avons eu la chance de voir ce qui se faisait, au lieu d’être le centre d’intérêt. Ce n’était pas vraiment un vidéoclip de performance, il mettait principalement en vedette d’autres personnes.

Neil : Une fille complètement nue avec un tuyau dans la gorge, des combattants de MMA en train de se casser la gueule, un gars fou qui soulève des briques sur son dos… tout ce que vous pouvez imaginer! Je me suis levé dans l’autobus – nous étions en tournée à ce moment-là –, je me suis fait un café et je me suis lentement dirigé au studio… Quand je suis rentré, j’étais comme « Mais qu’est-ce qui se passe ici?!? » Tous les types de gens que tu peux imaginer, ils étaient là. J’ai su immédiatement que ça serait un excellent vidéoclip.

Matt : Je me souviens d’un truc qui ne s’est pas retrouvé dans le vidéoclip : une fille nue dans une douche qui se faisait verser du lait dessus. Ouais. C’était cool.

Neil : Je ne pense pas que ça faisait partie du vidéoclip. Je pense que c’est juste quelqu’un qui aimait ce genre de truc. Haha!

MU : Et qu’en est-il du prochain vidéoclip, du prochain single?

Neil : Nous venons tout juste de sortir un lyric vidéo pour la chanson Fallen Angel, notre single actuel. C’est une performance live de la chanson, avec les paroles écrites à l’écran. Ça montre le groupe en train de jouer sur scène. Fallen Angel est une chanson très personnelle pour moi. Ça parle de quelque chose que j’ai vécu quand j’étais jeune. J’ai perdu quelques membres de ma famille durant la même année. Je ne comprenais pas vraiment la gravité de la situation à l'époque. Maintenant que je suis adulte, je regarde en arrière et je réalise à quoi point ç'a dû être difficile pour ma famille. Je suis allé puiser profondément dans cette expérience de vie, je l’ai exposé aux autres membres du groupe et nous avons collaboré pour écrire la chanson. C’est un sujet difficile, et je pense que c’est une chanson très personnelle pour toute personne qui a déjà vécu un deuil. C’est sur ce genre de sujets que nous écrivons. Ce n’est pas toujours facile, mais si ça vient du cœur, ça touche le cœur.

MU : En effet. Pouvons-nous nous attendre à un DVD?

Neil : En fait, nous venons tout juste de filmer une prestation live en studio, que nous avons intitulée Session X. On espère sortir ça bientôt. C’est vraiment cool, c’est comme si on allait en studio et qu’on enregistrait tout en live. Nous avons fait plusieurs chansons, neuf ou dix.

Matt : Deux acoustiques et huit normales.

Neil : Restez à l’affût. Nous ne connaissons pas encore la date de sortie, mais ça va être très excitant. C’est un nouvel éclairage sur d’anciennes et de nouvelles chansons. Et c’est en studio, donc ça va sonner comme une tonne de briques!

MU : Super! Et avez-vous des projets en tête, après la tournée?

Neil : On retourne en Russie, en fait. En Europe de l’Ouest. Les frontières se sont vraiment ouvertes pour nous ces dernières années. Nous sommes allés en Amérique du Sud, puis en Russie l’an dernier. Nous ne savions pas du tout à quoi nous attendre en arrivant là-bas. Il y avait des gens qui étaient là pour nous accueillir à l’aéroport avec des cadeaux et de la vodka et tout ça! Nous avons vendu 8000 billets à Moscou pour un concert! Et ça s’est poursuivi durant les 13 dates dans le pays. Nous ne savions pas que nous avions autant de fans là-bas! Maintenant, nous le savons, et nous allons y retourner.

MU : Dernière question : nous avons fait une entrevue avec Adam sur son nouveau projet Saint Asonia. Il a écouté votre nouvel album et il nous a dit qu’il était vraiment fier de vous. Il a mentionné la possibilité de travailler avec vous dans l’avenir, peut-être pour une tournée. C’est vrai?

Neil : Je n’en ai pas entendu parler… Nous nous concentrons sur notre propre musique. La vie est faite de chapitres, et nous sommes heureux où nous en sommes en ce moment. Nous n’avons pas vraiment repensé au passé. Mais nous souhaitons le meilleur à tout le monde dans le domaine de la musique, nous sommes tous des artistes. La vie est trop courte pour s’en faire avec autre chose.

MU : En effet. À quoi pouvons-nous nous attendre ce soir?

Neil : Une tonne d’énergie!

Matt : Beaucoup de moshing, j’espère!

Neil : Montréal est toujours une partie de plaisir!

Matt : Nos deux derniers concerts étaient dans des salles avec places assises. Ça ne sera pas le cas ce soir, donc j’ai hâte. J’espère réussir à déchaîner la foule!

MU : Ça devrait être une belle soirée! Merci d’avoir pris le temps de nous parler, et bonne chance pour votre tournée et vos projets!

Neil et Matt : Merci!

 

 

 

 

 

Lu 4450 fois Dernière modification le mercredi, 11 novembre 2015 23:53
Évaluer cet élément
(1 Vote)