08 Aoû 2016

Nightwish : Entrevue vidéo avec Floor Jansen à Heavy Montréal 2016

Lors du Heavy Montréal 2016, Musik Universe a fait une entrevue avec la chanteuse de Nightwish, Floor Jansen. Voici la vidéo de l'entrevue et la traduction française dans le bas de la page! Bon visionnement et bonne lecture!

MU : Je suis avec Floor Jansen, chanteuse de Nightwish. Salut Floor!

Floor Jansen : Salut!

MU : Je suis bien heureux de te voir. Comment se passe ton séjour à Montréal? Aimes-tu la ville?

Floor Jansen : Ça se passe bien. J’aime la ville. Je suis venue ici pour la première fois quand j’étais ado pour voir la police montée. Je ne sais pas si ça existe encore, mais c’était amusant. Je suis revenue à quelques reprises, mais seulement pour jouer. Nous avons donc pris le temps de faire quelques activités. Hier, nous sommes allés au Biodôme pour voir les animaux.

MU : Maintenant, parlons de Nightwish. Le dernier album du groupe, Endless Forms Most Beautiful, est paru il y a environ deux ans si je ne me trompe pas.

Floor Jansen : Oui. Un an et demi pour être plus précise.

MU : Vous avez fait beaucoup de tournées dernièrement. Est-ce qu’il y a des plans pour un prochain album ou est-ce que vous allez prendre une pause?

Floor Jansen : Nous allons d’abord prendre une pause. En fait, ça sera un peu plus long qu’à l’habitude : nous allons prendre une année complète de congé, ce qui est la première fois de toute l’histoire de Nightwish. Nous allons revenir en 2018 avec beaucoup de nouveautés, mais je ne peux pas t’en dire plus pour l’instant.

MU : Est-ce que ce sera une vraie pause pour toi ou est-ce que tu vas travailler sur tes autres projets?

Floor Jansen : Non, ça va être une vraie pause. J’en ai besoin, car j’ai travaillé sans arrêt au cours de la dernière année.

MU : Ce sera la première fois à Montréal, en raison du festival, que vous allez jouer avec toutes les installations de scène. À quoi peut-on s’attendre?

Floor Jansen : C’est vrai! En Europe, quand nous faisons nos spectacles, nous utilisons beaucoup d’effets pyrotechniques. Là-bas, il y a certains éléments mobiles, mais nous ne pouvons pas amener ce genre de chose ici. Par contre, nous avons amené la plupart des choses que nous avons habituellement pour nos plus grandes productions en Europe. C’est vraiment excitant d’enfin pouvoir montrer tout ça à notre public nord-américain. Ça n’a jamais été possible. Nous avons vraiment hâte!

MU : Donc, c’est le dernier spectacle à Montréal avant 2018 ou 2019?

Floor Jansen : Oui.

MU : Je vais maintenant te poser quelques questions portant sur les titres de chansons du dernier album.

MU : Our Decades In the Sun. Quelle est ta destination soleil préférée pour partir en vacances?

Floor Jansen : J’aime bien rester à la maison, car je voyage tout le temps.

MU : Endless Forms Most Beautiful. Nomme quelque chose que tu trouves vraiment beau.

Floor Jansen : Bien, cette chanson a pour thème notre planète et la nature. S’il y a une chose avec laquelle je suis réellement en amour, c’est bien ça. Hier, nous sommes allés au Biodôme et à l’Insectarium. Toutes les formes de vie que j’y ai vues sont impressionnantes. C’est magique pour moi. J’espère que les autres ressentent la même chose que moi, car notre monde renferme plein de belles choses.

MU : The Greatest Show On Earth. Quel est ton groupe préféré à voir en spectacle?

Floor Jansen : En ce moment, je dirais Sabaton. Le groupe apporte beaucoup d’énergie sur scène en plus de s’y amuser.

MU : Tu vas les voir aujourd’hui?

Floor Jansen : Oui!

MU : Nous avons interviewé le groupe plus tôt aujourd’hui et il a, lui aussi, amené des installations scéniques.

Floor Jansen : Oh, je sais!

MU : Deux aujourd’hui! Nous sommes chanceux.

MU : Weak Fantasy. Que signifie ce titre pour toi?

Floor Jansen : Ça se rapporte à un fantasme pour quelque chose qui n’existe pas. Comme la religion qui, pour moi, se base sur des contes de fées. Les gens veulent croire en quelque chose et il y en a qui profitent de ça. Ça devient un « power trip ». C’est un fantasme de faibles.

MU : The Eyes Of Sharbat Gula. Peux-tu nommer une autre femme qui t’inspire?

Floor Jansen : Pour ne pas trop m’éloigner du monde de la musique, je dirais que Skin de Skunk Anansie botte des culs. Elle se bat pour beaucoup de choses. Être Noir en plus d’être une femme, c’est très difficile dans ce milieu. C’est quand même ridicule. En ce sens là, elle m’inspire. Elle m’inspire sur le plan vocal et aussi comme personne.  

MU : J’imagine que tu as plus d’occasions que nous de la voir jouer. Elle ne vient pas beaucoup en Amérique.

Floor Jansen : Ça dépend comment on voit ça. Nous-mêmes jouons beaucoup, donc nous n’avons pas beaucoup de temps pour assister à des concerts. Je ne l’ai jamais vue!

MU : J’aimerais savoir, dans le cadre de la présente tournée, quelle chanson préfères-tu jouer chaque soir?

Floor Jansen : C’est difficile... je dirais que c’est encore Ghost Love Score. C’est un défi à chaque fois. Ce l’est pour toutes les chansons, mais celle-là est devenue si populaire. C’est donc un plus gros défi, car il ne faut pas que je déçoive. Les attentes sont toujours très hautes. 

MU : Selon toi, est-ce que les fans t’acceptent comme chanteuse de Nightwish?

Floor Jansen : Bien, il y aura toujours une division, mais je dois dire que je me sens la bienvenue. Celle qui était là avant moi a eu beaucoup de difficulté à se faire accepter. Peut-être qu’être la troisième chanteuse c’est plus facile, car les fans sont maintenant habitués au changement. Pour moi, ça a été très facile. Je me suis sentie acceptée dès le premier jour. Par contre, il y aura toujours des gens qui aimeraient voir une des chanteuses précédentes à ma place, et même quelqu’un de complètement différent. On ne peut pas plaire à tout le monde.

MU : Je pense que ton talent dit tout. Tu es capable de t’approprier les nouvelles chansons. Tu peux aussi faire les chansons d’Anette et de Tarja. Nightwish a fait le meilleur choix.

MU : C’était la très belle Floor Jansen. Merci beaucoup pour ton temps.

Floor Jansen : Merci à toi.

MU : J’espère qu’on se revoit à Montréal en 2018 ou 2019.

Floor Jansen : J’y compte bien.

TRADUCTION : Christelle Zelaya 

MU : Je suis avec Floor Jansen, chanteuse de Nightwish. Salut Floor!

Floor Jansen : Salut!

MU : Je suis bien heureux de te voir. Comment se passe ton séjour à Montréal? Aimes-tu la ville?

Floor Jansen : Ça se passe bien. J’aime la ville. Je suis venue ici pour la première fois quand j’étais ado pour voir la police montée. Je ne sais pas si ça existe encore, mais c’était amusant. Je suis revenue à quelques reprises, mais seulement pour jouer. Nous avons donc pris le temps de faire quelques activités. Hier, nous sommes allés au Biodôme pour voir les animaux.

MU : Maintenant, parlons de Nightwish. Le dernier album du groupe, Endless Forms Most Beautiful, est paru il y a environ deux ans si je ne me trompe pas.

Floor Jansen : Oui. Un an et demi pour être plus précise.

MU : Vous avez fait beaucoup de tournées dernièrement. Est-ce qu’il y a des plans pour un prochain album ou est-ce que vous allez prendre une pause?

Floor Jansen : Nous allons d’abord prendre une pause. En fait, ça sera un peu plus long qu’à l’habitude : nous allons prendre une année complète de congé, ce qui est la première fois de toute l’histoire de Nightwish. Nous allons revenir en 2018 avec beaucoup de nouveautés, mais je ne peux pas t’en dire plus pour l’instant.

MU : Est-ce que ce sera une vraie pause pour toi ou est-ce que tu vas travailler sur tes autres projets?

Floor Jansen : Non, ça va être une vraie pause. J’en ai besoin, car j’ai travaillé sans arrêt au cours de la dernière année.

MU : Ce sera la première fois à Montréal, en raison du festival, que vous allez jouer avec toutes les installations de scène. À quoi peut-on s’attendre?

Floor Jansen : C’est vrai! En Europe, quand nous faisons nos spectacles, nous utilisons beaucoup d’effets pyrotechniques. Là-bas, il y a certains éléments mobiles, mais nous ne pouvons pas amener ce genre de chose ici. Par contre, nous avons amené la plupart des choses que nous avons habituellement pour nos plus grandes productions en Europe. C’est vraiment excitant d’enfin pouvoir montrer tout ça à notre public nord-américain. Ça n’a jamais été possible. Nous avons vraiment hâte!

MU : Donc, c’est le dernier spectacle à Montréal avant 2018 ou 2019?

Floor Jansen : Oui.

MU : Je vais maintenant te poser quelques questions portant sur les titres de chansons du dernier album.

MU : Our Decades In the Sun. Quelle est ta destination soleil préférée pour partir en vacances?

Floor Jansen : J’aime bien rester à la maison, car je voyage tout le temps.

MU : Endless Forms Most Beautiful. Nomme quelque chose que tu trouves vraiment beau.

Floor Jansen : Bien, cette chanson a pour thème notre planète et la nature. S’il y a une chose avec laquelle je suis réellement en amour, c’est bien ça. Hier, nous sommes allés au Biodôme et à l’Insectarium. Toutes les formes de vie que j’y ai vues sont impressionnantes. C’est magique pour moi. J’espère que les autres ressentent la même chose que moi, car notre monde renferme plein de belles choses.

MU : The Greatest Show On Earth. Quel est ton groupe préféré à voir en spectacle?

Floor Jansen : En ce moment, je dirais Sabaton. Le groupe apporte beaucoup d’énergie sur scène en plus de s’y amuser.

MU : Tu vas les voir aujourd’hui?

Floor Jansen : Oui!

MU : Nous avons interviewé le groupe plus tôt aujourd’hui et il a, lui aussi, amené des installations scéniques.

Floor Jansen : Oh, je sais!

MU : Deux aujourd’hui! Nous sommes chanceux.

MU : Weak Fantasy. Que signifie ce titre pour toi?

Floor Jansen : Ça se rapporte à un fantasme pour quelque chose qui n’existe pas. Comme la religion qui, pour moi, se base sur des contes de fées. Les gens veulent croire en quelque chose et il y en a qui profitent de ça. Ça devient un « power trip ». C’est un fantasme de faibles.

MU : The Eyes Of Sharbat Gula. Peux-tu nommer une autre femme qui t’inspire?

Floor Jansen : Pour ne pas trop m’éloigner du monde de la musique, je dirais que Skin de Skunk Anansie botte des culs. Elle se bat pour beaucoup de choses. Être Noir en plus d’être une femme, c’est très difficile dans ce milieu. C’est quand même ridicule. En ce sens là, elle m’inspire. Elle m’inspire sur le plan vocal et aussi comme personne.  

MU : J’imagine que tu as plus d’occasions que nous de la voir jouer. Elle ne vient pas beaucoup en Amérique.

Floor Jansen : Ça dépend comment on voit ça. Nous-mêmes jouons beaucoup, donc nous n’avons pas beaucoup de temps pour assister à des concerts. Je ne l’ai jamais vue!

MU : J’aimerais savoir, dans le cadre de la présente tournée, quelle chanson préfères-tu jouer chaque soir?

Floor Jansen : C’est difficile... je dirais que c’est encore Ghost Love Score. C’est un défi à chaque fois. Ce l’est pour toutes les chansons, mais celle-là est devenue si populaire. C’est donc un plus gros défi, car il ne faut pas que je déçoive. Les attentes sont toujours très hautes. 

MU : Selon toi, est-ce que les fans t’acceptent comme chanteuse de Nightwish?

Floor Jansen : Bien, il y aura toujours une division, mais je dois dire que je me sens la bienvenue. Celle qui était là avant moi a eu beaucoup de difficulté à se faire accepter. Peut-être qu’être la troisième chanteuse c’est plus facile, car les fans sont maintenant habitués au changement. Pour moi, ça a été très facile. Je me suis sentie acceptée dès le premier jour. Par contre, il y aura toujours des gens qui aimeraient voir une des chanteuses précédentes à ma place, et même quelqu’un de complètement différent. On ne peut pas plaire à tout le monde.

MU : Je pense que ton talent dit tout. Tu es capable de t’approprier les nouvelles chansons. Tu peux aussi faire les chansons d’Anette et de Tarja. Nightwish a fait le meilleur choix.

MU : C’était la très belle Floor Jansen. Merci beaucoup pour ton temps.

Floor Jansen : Merci à toi.

MU : J’espère qu’on se revoit à Montréal en 2018 ou 2019.

Floor Jansen : J’y compte bien.

 

Lu 12667 fois Dernière modification le lundi, 08 août 2016 22:35
Évaluer cet élément
(3 Votes)