14 Fév 2018

Stone Sour : Entrevue vidéo avec Corey Taylor à Montréal (2018) Spécial

Musik Universe a rencontré Corey Taylor lors de son passage à Montréal le 13 février 2018. Corey nous parle de Stone Sour, Josh Rand, son garçon Griffin, de la tournée avec Ozzy, de Star Wars et il nous a fait de révélations surprenantes sur le futur de Slipknot et du nouvel album.

Bon visionnement ou bonne lecture! La traduction française en est bas de la vidéo.


MU : Bon retour à Montréal Corey!

CT : C’est vraiment bon d’être de retour!

MU : À part qu’avec Slipknot, cela faisait 10 ans que toi et Stone Sour n’étiez pas venu jouer à Montréal. Vous aviez supporté Evanescence pour le spectacle au Centre Bell.

CT : Oh c’est vrai! J’essayais de me rappeler la dernière fois que nous étions venus ici.

MU : Pourquoi avoir attendu aussi longtemps avant de revenir avec Stone Sour?

CT : Tu sais, nous avions essayé de revenir avant, je crois que c’était pour la tournée des albums « House Of Gold & Bones ». Nous ne trouvions pas une solution qui pouvait faire du sens pour intégrer Montréal dans la tournée. Nous avions plusieurs offres venant de partout et le va et vient avec Slipknot ne nous permettait pas de venir ici. Ça nous a pris beaucoup de temps revenir, mais nous sommes enfin de retour et nous sommes très excités de jouer.

MU : Je parie qu’avec les bonnes critiques de votre dernier album, cela vous a incité à couvrir plus de territoire avec la tournée?

CT : Oui, mais pas seulement cela, je crois que l’album a commencé à la position numéro 2 dans les classements, ce qui était notre plus haut niveau. Nous étions tous extatiques et nous nous sommes dit que nous devions s’assurer de faire une tournée canadienne appropriée. Nous avons donc commencé en Colombie-Britannique et nous avons traversé le pays et nous voici!

MU : Évidemment, tu connais le festival Heavy Montréal, tu y as joué deux fois avec Slipknot. Crois-tu qu’il y a une possibilité que Stone Sour s’y produise dans le futur?

CT : Peut-être et honnêtement, nous sommes toujours à la recherche de nouvelles expériences pour venir jouer et dans le passé, les gens se demandaient si nous étions assez heavy  pour venir au Heavy Montreal et je persistais à dire : Bien sûr que nous le sommes. Pour chaque chanson comme « Bother », nous avons une chanson comme « Get Inside », nous pouvons jouer de tout  et on ne sait jamais, mais je crois que ce n’est qu’une question de temps avant que nous puissions venir.

MU : Vous partez en tournée avec Ozzy bientôt…

CT : Oui, oui, c’est vraiment génial, nous sommes encore un peu sous le choc. C’est un honneur de faire partie de cette tournée et de savoir qu’il nous a choisi parmi tous les groupes, c’est vraiment gros pour nous.

MU : Il n’y a pas de date annoncée pour Montréal et nous croisons les doigts pour qu’Ozzy soit au Heavy Montréal de cette année. S’il l’est, est-ce que vous serez aussi de la partie?

CT : Nous ferons de notre mieux pour le faire si cela se produit.

MU : Est-ce que Josh (Rand) sera de retour pour la tournée d’Ozzy?

CT : Oui, absolument! En fait, nous lui parlons chaque jour, il va bien et il sera de retour. En réalité, nous avons une pause de deux mois entre notre tournée et celle d’Ozzy, il a donc le temps de travailler sur les choses qu’il vit en ce moment. Donc, oui il sera prêt à se joindre à la prochaine tournée, qui commence le 29 avril si je me souviens bien.

MU : Super! Nous avons vu ton fils Griffin sur scène avec toi, est-ce qu’il tente de suivre tes pas?

CT : Je vais te dire quelque chose, il fait de son mieux. Il vient de partir son propre groupe, c’est la malédiction Taylor ou le don Taylor, je ne suis pas certain de savoir duquel il s’agit. Peut-être un peu des deux. Il s’investit à fond et maintenant qu’il suit ce chemin, je lui enseigne des choses ici et là. Je lui montre des trucs avec la guitare et il est déjà très naturel derrière la batterie, donc il apprend toutes ces choses pour être capable de composer, tout comme je l’ai fait. C’est vraiment super de voir tout ça.

MU : Est-ce qu’il te suit pour la tournée?

CT : Non, il est à l’école en ce moment. J’ai toujours été strict sur cela, il doit s’assurer d’aller à l’école et surtout l’école publique puisque c’est un bel endroit pour développer des aptitudes sociales et c’est une bonne manière d’interagir avec les gens. Honnêtement, c’est aussi une belle place pour apprendre à divertir les gens, c’est comme cela que j’ai appris. Je faisais rire les autres dans la classe et pour moi, c’était la meilleure partie de l’école, apprendre à divertir.

MU : Prévoyez-vous sortir un nouveau single et une nouvelle vidéo pour Stone Sour?

CT : Oui, en réalité nous avons filmé une vidéo pour « St. Marie » et le résultat était très bien, mais, tu sais « Rose Red Violent Blue (This Song Is Dumb So Am I) » est populaire et elle a monté rapidement dans les classements américains. Étant donné que cela ne cesse d’augmenter, nous attendons de voir ce qui va se passer avant de sortir quoique ce soit.

MU : Cool! Donc, tu n’as pas d’idée de quand cela pourrait sortir?

CT : Non, je n’ai aucune idée.

MU : Une question plus difficile : Ça fait longtemps que tu es dans l’industrie de la musique, tu as joué avec beaucoup de gens, est-ce qu’il y a un but que tu aimerais atteindre que tu n’as pas encore réussi à faire?

CT : Oui, en fait, il y en a quelques-uns.

MU : Peut-être les choses les plus importantes sur ta liste de choses à accomplir, que seraient-elles?

CT : J’aimerais faire un album jazz, je veux mettre en place un quintet ou un sextuor et l’enregistrer de manière old school. C’est-à-dire, jouant tous ensemble dans la même pièce, de façon très organique, live, de la même façon que les grands albums ont été enregistrés. J’aimerais que ça soit axé sur les chansons et sur les musiciens qui les jouent ensemble comme dans les big bands. J’ai écrit environ 6-7 chansons qui pourraient être jouées dans ce style et j’espère pouvoir faire cet album un jour. Cependant, ce n’est pas quelque chose qui presse indépendamment de ma santé et de ces choses-là, mais peut-être que le temps que j’entre en studio pour cela, j’aurais écrit d’autres chansons. Cependant, c’est vraiment quelque chose que j’aimerais faire.

MU : Es-tu d’accord pour que je te pose quelques questions sur Slipknot?

CT : Bien sûr!

MU : As-tu écouté de nouveaux morceaux venant du groupe?

CT : Oui, j’en ai écouté.

MU : Que peux-tu nous dire à propos de cette musique?

CT : C’est impressionnant, c’est tout ce que je vais dire sur cela. C’est tout ce que j’aurais voulu que ce soit. Ils m’envoient des trucs ici et là et c’est drôle parce qu’ils me disent qu’ils ne veulent pas m’envoyer rien tant que ce n’est pas terminé, donc je suis patient et pour l’instant j’ai reçu 6 chansons et elles sont vraiment très bonnes. Elles sont comme ça en démos et par démo je veux dire qu’elles sont probablement plus longues qu’elles le seront à la fin, parce que le but est d’extrapoler une idée le plus possible afin de couvrir toutes les possibilités. Ensuite, il faut les travailler et les transformer en quelque chose de solide et de fluide et c’est à cette étape qu’ils en sont maintenant. Je suis présentement en train d’écrire les paroles pour 3 d’entre elles et c’est sombre, très sombre. C’est en réalité, probablement les paroles les plus autobiographiques que j’ai écrit depuis des années. J’ai passé à travers de beaucoup d’obstacles ces dernières années et j’écris par rapport à où est-ce que j’en suis maintenant au lieu d’écrire sur où j’étais. Il est très facile de retourner sur ces choses-là, par impulsivité, mais maintenant j’écris par rapport au point de vue d’un homme qui a grandi et qui en a vu beaucoup. J’essaie de comprendre les choses.

MU : La question est : quand est-ce qu’on peut s’attendre à ce nouvel album?

CT : L’année prochaine. En 2019, nous devrions terminer l’écriture, entrer en studio et être prêts à retourner sur la route.

MU : Que penses-tu du fait que Clown pense peut-être mettre fin à Slipknot après cet album?

CT : Nous disons tous un peu cela, je l’ai dit dans le passé. Nous avons toujours dit que, et ce n’est pas de façon négative, la journée que nous pourrions plus physiquement faire Slipknot, nous arrêterions. Pour quelques-uns d’entre nous, les années passées dans Slipknot ont laissées des traces. Tu sais, les matins froids me bottent le derrière, mon cou, mes genoux, mes hanches sont douloureux. Sid a brisé presque tous les os de son corps, Clown a eu sa part de problèmes de santé. Nous avons tous été blessés et honnêtement si Clown voudrait quitter le groupe, je ne ferais pas Slipknot sans lui. Absolument pas. Pour moi, il a été difficile de continuer de la façon que nous l’avons fait. Nous l’avons fait par nécessité et en même temps, sans Clown, il a une certaine mentalité qui manquerait. C’est lui qui a instauré la vision du groupe et s’il s’en va tout s’effondre. S’il quitte, ce sera aussi la fin pour moi, je le dis honnêtement de façon positive parce que aucun d’entre nous ne voudrait faire Slipknot à moitié.

MU : Dernière question, continuons la tradition, la première fois que je t’ai interviewé c’était à Toronto en 2014, après ça été au Heavy Montréal et nous avons terminé l’entrevue avec ton avis sur le dernier film de Star Wars. En étant un fan passionné moi-même, j’étais curieux d’entendre ton avis sur le plus récent film de la série.

CT : Je vais te dire quelque chose, c’est un film que tu finis par apprécier après deux ou trois visionnements. Ma seule critique était les scènes (du casino?), je crois que cette mission secondaire était, désolé pour les spoilers, complètement pas nécessaire. Je comprends pourquoi ils l’ont fait, ils devaient les transporter du point A au point B pour faire un lien avec le personnage de Benicio del Toro. Cependant, je n’ai pas les mêmes problèmes que tout le monde a. Les gens étaient vraiment déçus et ne voulaient plus rien savoir de la série, vous savez quoi? Allez chier, qui êtes-vous pour dire que Luke Skywalker ne ferait pas ça, Mark Hamill devrait être nommé pour un oscar pour son rôle. C’est l’un des meilleurs portraits que j’aie jamais vu et plus spécialement dans un film de Star Wars, c’était magnifique. Mon seul autre problème était que c’était trop long. Ils auraient pu couper cette scène complète du (casino?) et le film durerait 2h20- 2h30 et encore là c’est un peu long, mais c’est concis et droit au but. Il n’y a pas de raison pour un film de trois heures, tu sais Empire était le meilleur film, mais aussi le plus long, mais chaque secondes a été investie à son plein potentiel. C’est comme ça qu’il faut juger, tu dois couper dans le gras, quand c’est pour aider ton film. Ce n’est pas tous les steaks qui sont meilleurs parce que le gras est dessus. Mais bon, j’ai aimé The Last Jedi et les gens peuvent venir me battre s’ils le veulent, mais je crois que c’était bien parce que ça met en place pour l’épisode 9 de manière parfaite, parce que personne ne sait à quoi s’attendre. Et je crois que c’est la raison pour laquelle les gens l’ont détesté, parce qu’ils sont arrivés avec des théories et auraient aimé qu’elles se réalisent et comme rien ne s’est déroulé comme ils le souhaitaient, ils se sont retournés contre le film. Les fans de Star Wars sont parfois encore pires que les fans de Star Trek. Sortez vos têtes de votre cul et appréciez le film. Personne n’a besoin d’être voyant, sinon n’allez-y pas, cela va rendre mon expérience encore meilleure.

MU : Et pour terminer qu’as-tu pensé de la bande-annonce de Solo?

CT : C’est intéressant, avec tous les problèmes rencontrés par la production, on se demandait s’il serait fait. Il sera intéressant de voir ce qui se passe, la bande-annonce était cool. La bande-annonce pour Rogue One était incroyable, le film était juste trop lent, sauf pour les 20 dernières minutes qui étaient juste extraordinaires. J’espère donc que ça ne sera pas le cas pour Solo. Le choix des acteurs est super mais… J’ai des attentes élevées, disons-le comme ça.

MU : Super! Merci pour ton temps Corey! On se revoit bientôt à Montréal!

 

Entrevue et montage vidéo par Patryk Pigeon
Traduction par Élodie Ouellet


MU : Bon retour à Montréal Corey!

CT : C’est vraiment bon d’être de retour!

MU : À part qu’avec Slipknot, cela faisait 10 ans que toi et Stone Sour n’étiez pas venu jouer à Montréal. Vous aviez supporté Evanescence pour le spectacle au Centre Bell.

CT : Oh c’est vrai! J’essayais de me rappeler la dernière fois que nous étions venus ici.

MU : Pourquoi avoir attendu aussi longtemps avant de revenir avec Stone Sour?

CT : Tu sais, nous avions essayé de revenir avant, je crois que c’était pour la tournée des albums « House Of Gold & Bones ». Nous ne trouvions pas une solution qui pouvait faire du sens pour intégrer Montréal dans la tournée. Nous avions plusieurs offres venant de partout et le va et vient avec Slipknot ne nous permettait pas de venir ici. Ça nous a pris beaucoup de temps revenir, mais nous sommes enfin de retour et nous sommes très excités de jouer.

MU : Je parie qu’avec les bonnes critiques de votre dernier album, cela vous a incité à couvrir plus de territoire avec la tournée?

CT : Oui, mais pas seulement cela, je crois que l’album a commencé à la position numéro 2 dans les classements, ce qui était notre plus haut niveau. Nous étions tous extatiques et nous nous sommes dit que nous devions s’assurer de faire une tournée canadienne appropriée. Nous avons donc commencé en Colombie-Britannique et nous avons traversé le pays et nous voici!

MU : Évidemment, tu connais le festival Heavy Montréal, tu y as joué deux fois avec Slipknot. Crois-tu qu’il y a une possibilité que Stone Sour s’y produise dans le futur?

CT : Peut-être et honnêtement, nous sommes toujours à la recherche de nouvelles expériences pour venir jouer et dans le passé, les gens se demandaient si nous étions assez heavy  pour venir au Heavy Montreal et je persistais à dire : Bien sûr que nous le sommes. Pour chaque chanson comme « Bother », nous avons une chanson comme « Get Inside », nous pouvons jouer de tout  et on ne sait jamais, mais je crois que ce n’est qu’une question de temps avant que nous puissions venir.

MU : Vous partez en tournée avec Ozzy bientôt…

CT : Oui, oui, c’est vraiment génial, nous sommes encore un peu sous le choc. C’est un honneur de faire partie de cette tournée et de savoir qu’il nous a choisi parmi tous les groupes, c’est vraiment gros pour nous.

MU : Il n’y a pas de date annoncée pour Montréal et nous croisons les doigts pour qu’Ozzy soit au Heavy Montréal de cette année. S’il l’est, est-ce que vous serez aussi de la partie?

CT : Nous ferons de notre mieux pour le faire si cela se produit.

MU : Est-ce que Josh (Rand) sera de retour pour la tournée d’Ozzy?

CT : Oui, absolument! En fait, nous lui parlons chaque jour, il va bien et il sera de retour. En réalité, nous avons une pause de deux mois entre notre tournée et celle d’Ozzy, il a donc le temps de travailler sur les choses qu’il vit en ce moment. Donc, oui il sera prêt à se joindre à la prochaine tournée, qui commence le 29 avril si je me souviens bien.

MU : Super! Nous avons vu ton fils Griffin sur scène avec toi, est-ce qu’il tente de suivre tes pas?

CT : Je vais te dire quelque chose, il fait de son mieux. Il vient de partir son propre groupe, c’est la malédiction Taylor ou le don Taylor, je ne suis pas certain de savoir duquel il s’agit. Peut-être un peu des deux. Il s’investit à fond et maintenant qu’il suit ce chemin, je lui enseigne des choses ici et là. Je lui montre des trucs avec la guitare et il est déjà très naturel derrière la batterie, donc il apprend toutes ces choses pour être capable de composer, tout comme je l’ai fait. C’est vraiment super de voir tout ça.

MU : Est-ce qu’il te suit pour la tournée?

CT : Non, il est à l’école en ce moment. J’ai toujours été strict sur cela, il doit s’assurer d’aller à l’école et surtout l’école publique puisque c’est un bel endroit pour développer des aptitudes sociales et c’est une bonne manière d’interagir avec les gens. Honnêtement, c’est aussi une belle place pour apprendre à divertir les gens, c’est comme cela que j’ai appris. Je faisais rire les autres dans la classe et pour moi, c’était la meilleure partie de l’école, apprendre à divertir.

MU : Prévoyez-vous sortir un nouveau single et une nouvelle vidéo pour Stone Sour?

CT : Oui, en réalité nous avons filmé une vidéo pour « St. Marie » et le résultat était très bien, mais, tu sais « Rose Red Violent Blue (This Song Is Dumb So Am I) » est populaire et elle a monté rapidement dans les classements américains. Étant donné que cela ne cesse d’augmenter, nous attendons de voir ce qui va se passer avant de sortir quoique ce soit.

MU : Cool! Donc, tu n’as pas d’idée de quand cela pourrait sortir?

CT : Non, je n’ai aucune idée.

MU : Une question plus difficile : Ça fait longtemps que tu es dans l’industrie de la musique, tu as joué avec beaucoup de gens, est-ce qu’il y a un but que tu aimerais atteindre que tu n’as pas encore réussi à faire?

CT : Oui, en fait, il y en a quelques-uns.

MU : Peut-être les choses les plus importantes sur ta liste de choses à accomplir, que seraient-elles?

CT : J’aimerais faire un album jazz, je veux mettre en place un quintet ou un sextuor et l’enregistrer de manière old school. C’est-à-dire, jouant tous ensemble dans la même pièce, de façon très organique, live, de la même façon que les grands albums ont été enregistrés. J’aimerais que ça soit axé sur les chansons et sur les musiciens qui les jouent ensemble comme dans les big bands. J’ai écrit environ 6-7 chansons qui pourraient être jouées dans ce style et j’espère pouvoir faire cet album un jour. Cependant, ce n’est pas quelque chose qui presse indépendamment de ma santé et de ces choses-là, mais peut-être que le temps que j’entre en studio pour cela, j’aurais écrit d’autres chansons. Cependant, c’est vraiment quelque chose que j’aimerais faire.

MU : Es-tu d’accord pour que je te pose quelques questions sur Slipknot?

CT : Bien sûr!

MU : As-tu écouté de nouveaux morceaux venant du groupe?

CT : Oui, j’en ai écouté.

MU : Que peux-tu nous dire à propos de cette musique?

CT : C’est impressionnant, c’est tout ce que je vais dire sur cela. C’est tout ce que j’aurais voulu que ce soit. Ils m’envoient des trucs ici et là et c’est drôle parce qu’ils me disent qu’ils ne veulent pas m’envoyer rien tant que ce n’est pas terminé, donc je suis patient et pour l’instant j’ai reçu 6 chansons et elles sont vraiment très bonnes. Elles sont comme ça en démos et par démo je veux dire qu’elles sont probablement plus longues qu’elles le seront à la fin, parce que le but est d’extrapoler une idée le plus possible afin de couvrir toutes les possibilités. Ensuite, il faut les travailler et les transformer en quelque chose de solide et de fluide et c’est à cette étape qu’ils en sont maintenant. Je suis présentement en train d’écrire les paroles pour 3 d’entre elles et c’est sombre, très sombre. C’est en réalité, probablement les paroles les plus autobiographiques que j’ai écrit depuis des années. J’ai passé à travers de beaucoup d’obstacles ces dernières années et j’écris par rapport à où est-ce que j’en suis maintenant au lieu d’écrire sur où j’étais. Il est très facile de retourner sur ces choses-là, par impulsivité, mais maintenant j’écris par rapport au point de vue d’un homme qui a grandi et qui en a vu beaucoup. J’essaie de comprendre les choses.

MU : La question est : quand est-ce qu’on peut s’attendre à ce nouvel album?

CT : L’année prochaine. En 2019, nous devrions terminer l’écriture, entrer en studio et être prêts à retourner sur la route.

MU : Que penses-tu du fait que Clown pense peut-être mettre fin à Slipknot après cet album?

CT : Nous disons tous un peu cela, je l’ai dit dans le passé. Nous avons toujours dit que, et ce n’est pas de façon négative, la journée que nous pourrions plus physiquement faire Slipknot, nous arrêterions. Pour quelques-uns d’entre nous, les années passées dans Slipknot ont laissées des traces. Tu sais, les matins froids me bottent le derrière, mon cou, mes genoux, mes hanches sont douloureux. Sid a brisé presque tous les os de son corps, Clown a eu sa part de problèmes de santé. Nous avons tous été blessés et honnêtement si Clown voudrait quitter le groupe, je ne ferais pas Slipknot sans lui. Absolument pas. Pour moi, il a été difficile de continuer de la façon que nous l’avons fait. Nous l’avons fait par nécessité et en même temps, sans Clown, il a une certaine mentalité qui manquerait. C’est lui qui a instauré la vision du groupe et s’il s’en va tout s’effondre. S’il quitte, ce sera aussi la fin pour moi, je le dis honnêtement de façon positive parce que aucun d’entre nous ne voudrait faire Slipknot à moitié.

MU : Dernière question, continuons la tradition, la première fois que je t’ai interviewé c’était à Toronto en 2014, après ça été au Heavy Montréal et nous avons terminé l’entrevue avec ton avis sur le dernier film de Star Wars. En étant un fan passionné moi-même, j’étais curieux d’entendre ton avis sur le plus récent film de la série.

CT : Je vais te dire quelque chose, c’est un film que tu finis par apprécier après deux ou trois visionnements. Ma seule critique était les scènes (du casino?), je crois que cette mission secondaire était, désolé pour les spoilers, complètement pas nécessaire. Je comprends pourquoi ils l’ont fait, ils devaient les transporter du point A au point B pour faire un lien avec le personnage de Benicio del Toro. Cependant, je n’ai pas les mêmes problèmes que tout le monde a. Les gens étaient vraiment déçus et ne voulaient plus rien savoir de la série, vous savez quoi? Allez chier, qui êtes-vous pour dire que Luke Skywalker ne ferait pas ça, Mark Hamill devrait être nommé pour un oscar pour son rôle. C’est l’un des meilleurs portraits que j’aie jamais vu et plus spécialement dans un film de Star Wars, c’était magnifique. Mon seul autre problème était que c’était trop long. Ils auraient pu couper cette scène complète du (casino?) et le film durerait 2h20- 2h30 et encore là c’est un peu long, mais c’est concis et droit au but. Il n’y a pas de raison pour un film de trois heures, tu sais Empire était le meilleur film, mais aussi le plus long, mais chaque secondes a été investie à son plein potentiel. C’est comme ça qu’il faut juger, tu dois couper dans le gras, quand c’est pour aider ton film. Ce n’est pas tous les steaks qui sont meilleurs parce que le gras est dessus. Mais bon, j’ai aimé The Last Jedi et les gens peuvent venir me battre s’ils le veulent, mais je crois que c’était bien parce que ça met en place pour l’épisode 9 de manière parfaite, parce que personne ne sait à quoi s’attendre. Et je crois que c’est la raison pour laquelle les gens l’ont détesté, parce qu’ils sont arrivés avec des théories et auraient aimé qu’elles se réalisent et comme rien ne s’est déroulé comme ils le souhaitaient, ils se sont retournés contre le film. Les fans de Star Wars sont parfois encore pires que les fans de Star Trek. Sortez vos têtes de votre cul et appréciez le film. Personne n’a besoin d’être voyant, sinon n’allez-y pas, cela va rendre mon expérience encore meilleure.

MU : Et pour terminer qu’as-tu pensé de la bande-annonce de Solo?

CT : C’est intéressant, avec tous les problèmes rencontrés par la production, on se demandait s’il serait fait. Il sera intéressant de voir ce qui se passe, la bande-annonce était cool. La bande-annonce pour Rogue One était incroyable, le film était juste trop lent, sauf pour les 20 dernières minutes qui étaient juste extraordinaires. J’espère donc que ça ne sera pas le cas pour Solo. Le choix des acteurs est super mais… J’ai des attentes élevées, disons-le comme ça.

MU : Super! Merci pour ton temps Corey! On se revoit bientôt à Montréal!

Lu 3272 fois Dernière modification le mercredi, 14 février 2018 17:24
Évaluer cet élément
(3 Votes)