27 Mai 2018

Midge Ure (Ultravox) : Entrevue avec la légende sur son passage à Montréal et sa carrière (2018) Spécial

Ce n'est pas tous les jours que j'ai la chance de discuter avec une grande légende de la musique comme Midge Ure. L'ex chanteur de la formation Ultravox qui sera de passage au Club Soda de Montréal le 11 juin prochain nous a accordé une entrevue pour nous parler du spectacle, de son plus récent album "Orchestrated", de sa vie au Québec et de son histoire comme auteur, compositeur, interprète et producteur.

TRADUCTION FRANÇAISE EN BAS DE LA VIDÉO :



MU :
Tu vas jouer à Montréal le 11 juin au Club Soda dans le cadre de la tournée Soundtrack of Your Life en compagnie de Paul Young. Corrige-moi si je me trompe, mais il me semble que c’est une de tes rares visites au Canada.

Midge Ure : Pas tout à fait. J’ai souvent joué à Montréal. J’ai passé beaucoup de temps au Québec, près de Saint-Sauveur. J’y ai été pendant 8 ou 9 ans. Je connais très bien le coin!

MU : Je ne savais pas! Te souviens-tu d’avoir fait plusieurs spectacles à Montréal avec Ultravox?

Midge Ure : Oui. Notre batteur, Warren, est Canadien. On a profité de ça. Une partie du contenu diffusé par les radios canadiennes doit venir du pays. Les chansons d’Ultravox ont eu la chance d’être beaucoup jouées. On a donc fait beaucoup de tournées au Canada.

MU : Te souviens-tu de ton dernier spectacle à Montréal?

Midge Ure : Oui, j’ai fait un spectacle solo avec des versions acoustiques qui ne s’est pas très bien passé. Personne ne savait vraiment que ce spectacle allait avoir lieu. Je ne me souviens plus du nom de la salle, mais c’était dans un petit club sur St-Laurent, je crois. Ce n’a pas été un succès. Par la suite, quand les gens se sont rendu compte que ce spectacle a lieu, ils étaient déçus de ne pas savoir et de ne pas y avoir assisté. Cette fois-ci, je crois que ça sera bien différent.

MU : Puisque la tournée s’appelle Sountrack of Your Life, nous pouvons donc nous attendre à entendre beaucoup de chansons venant de toutes les périodes de ta carrière, allant de Ultravox, ton projet solo et surement Visage? Peux-tu nous dire à quoi nous pouvons nous attendre?

Midge Ure : Oui, il va y avoir un peu de tout, surtout les chansons qui ont connu un grand succès. Il faut qu’il y ait un équilibre dans le choix des chansons. Ainsi, le public sera heureux et, en même temps, je vais pouvoir jouer les chansons que j’estime importantes. Ça sera exactement le mélange que tu as mentionné : Ultravox, Visage et du matériel solo. Je vais jouer longtemps.

MU : Peux-tu nous dire quelques titres?

Midge Ure : Ce n’est pas encore tout décidé, mais je vais surement jouer Dancing With Tears In My Eyes, Vienna, If I Was, Visage. Ça sera un bon mélange.

MU : Parlant de faire une revue du passé, tu as récemment lancé un album intitulé Orchestrated. Nous y retrouvons tes chansons solos ainsi que des pièces d’Ultravox. Tu as revisité ces chansons avec un orchestre. Parle-nous un peu du processus et de la sélection des chansons. Ça ne doit pas être évident de choisir seulement quelques morceaux pour un seul album.

Midge Ure : C’était très difficile. J’ai beaucoup aimé le processus. Il m’a fallu beaucoup de temps pour trouver quelqu’un pour travailler avec moi qui comprenne d’où je viens et où je souhaitais m’en aller avec ce projet. Il fallait que la personne connaisse très bien le matériel d’Ultravox tout en étant en mesure d’écrire des arrangements pour un orchestre. J’ai trouvé cette personne. Il s’agissait de Ty Unwin. Il a produit les chansons. Ensemble, nous avons pris 18 mois rien que pour composer les arrangements et préparer le matériel de la bonne façon. Il fallait faire cela avant de s’engager avec un orchestre. C’est un travail qui a été fait avec amour et je voulais vraiment le faire. Heureusement, ce producteur est un grand fan d’Ultravox. Il a fini par faire plus de chansons que moi pour ce projet. Il avait tellement de suggestions et d’idées. À nous deux, nous avons réussi à réduire une liste de 50 morceaux potentiels à seulement celles se trouvant sur l’album. Je suis très satisfait de son travail. Ma plus grande peur était de décevoir les gens qui apprécient beaucoup les versions originales de ces chansons. Je ne voulais pas produire quelque chose de mauvais goût ou de mauvaise qualité. Il fallait prendre les chansons et les amener à un autre niveau. On a réussi à atteindre nos objectifs et à faire ce qu’on voulait avec cet album.  

MU : Si je peux résumer cet album en quelques mots selon moi, je dirais : chair de poule.

Midge Ure : C’est bien que tu l’ai aimé.

MU : Oui, tu as donné une seconde vie à ces classiques. Ils étaient déjà super, mais tu as tout de même trouvé le moyen de leur donner une autre vie! On a l’impression d’écouter ces chansons à nouveau pour la première fois.  

Midge Ure : Je crois que c’est l’impression générale des gens qui ont écouté cet album. La réponse a été super. Je n’arrive pas à penser à un texte ou à un Tweet négatif disant que je n’aurais pas du faire ça.

MU : Crois-tu qu’il y aura une suite à l’album Orchestrated avec plus de chansons ou est-ce que c’était plutôt un projet unique?

Midge Ure : Il y a tellement de chansons qui pourraient être soumises au même processus. Beaucoup de mes pièces ont une mélodie, une structure, une atmosphère propices à cela. Cependant, le problème, même si nous commencions le processus dès maintenant, ça serait qu’il faudrait d’un an et demi à deux ans pour tout faire. Il faut énormément de temps et d’efforts pour faire quelque chose de cette envergure. Puisqu’actuellement je travaille sur du nouveau matériel, je ne peux pas vraiment. Il faut que je sorte quelque chose de complètement nouveau avant même de songer à créer une deuxième partie pour Orchestrated.

MU : Malheureusement, je n’ai pas pu assister à la réunion d’Ultravox parce que je vis au Canada. Je me demandais donc s’il y a une possibilité que le groupe se réunisse à nouveau pour une série de spectacles ou peut-être même pour un nouvel album.

Midge Ure : Bien, c’est drôle parce qu’avant la réunion il y a 6 ou 7 ans, il y avait une toute petite chance pour qu’Ultravox revienne ensemble. Nous avons été séparés pendant plus de 25 ans et n’étions pas vraiment intéressés. Cependant, quand ce fut le 30e anniversaire de l’album Vienna, ça nous a fait hésiter. Nous avions envie de jouer ces chansons devant un public à nouveau. La grande question qui nous a été posée, c’est si nous allions sortir du nouveau matériel. J’ai dit absolument pas. C’est une chose que de faire un spectacle, mais toute une autre de s’embarquer dans un processus de création tous ensemble. Nous vivons tous aux quatre coins du monde. Dans le temps, j’avais mon petit studio au Canada et c’est là que la grande partie du travail se faisait. La porte est cependant toujours ouverte. Par contre, si ça arrive, on ne redeviendra pas un groupe actif que lance un album environ tous les deux ans. Si nous pensons à quelque chose d’intéressant, l’idée sera considérée.

MU : J’ai une question piège pour toi. Tu es reconnu pour avoir travaillé avec un nombre impressionnant d’artistes au cours de ta carrière. Y a-t-il un artiste avec qui tu n’as jamais travaillé, mais avec lequel tu souhaites collaborer? 

Midge Ure : C’est quelque chose qui change d’une semaine à l’autre. Je peux écouter une chanson n’importe quand et me dire que ça serait formidable de collaborer avec l’artiste en question. J’aimerais bien faire quelque chose avec Sigur Rós. J’adore leur côté instrumental et atmosphérique et une collaboration serait géniale. Ce qui est drôle, c’est qu’elles peuvent se produire naturellement ou selon l’avis d’une étiquette de disque dans le but de faire mousser les ventes. Je ne crois pas que cette dernière soit la façon naturelle de faire les choses. J’estime qu’il est important qu’il y ait un respect mutuel entre les artistes et qu’ils souhaitent réellement collaborer l’un avec l’autre. Je crois qu’il suffit d’être au bon endroit au bon moment. En ce moment, je suis ouvert aux collaborations, mais ce n’est pas quelque chose que je recherche activement.

MU : Quels sont les projets à venir pour Midge Ure, mis à part la tournée Soundtrack of Your Life?

Midge Ure : Il y a quelques festivals d’été qui m’attendent au Royaume-Uni. Si tu visites mon site Web, tu verras que je fais énormément de spectacles. J’adore performer. Il y aura quelques festivals en Europe. Ensuite, je serai de retour à Vancouver pour le deuxième leg de la tournée Soundtrack of Your Life. Nous commençons avec Vancouver, puis continuerons en nous dirigeant vers la côte ouest. J’ai aussi deux tournées au Royaume-Uni à la fin de l’année avec mon groupe Electronica en compagnie de Human League.

MU : As-tu un projet pour un prochain album solo?

Midge Ure : Oui, j’avais déjà commencé avant de m’arrêter pour me consacrer à Orchestrated. J’espère qu’à la fin de cette année ou au début de l’année prochaine, j’aurai suffisamment de matériel qui me plaît pour commencer l’enregistrement.

MU : Merci beaucoup. Vous pourrez voir Migde Ure et Paul Young à Montréal, le 11 juin 2018 au Club Soda. Je suggère à tous ceux qui aiment ta musique d’y assister.

Midge Ure : Merci beaucoup. 

MU : Tu vas jouer à Montréal le 11 juin au Club Soda dans le cadre de la tournée Soundtrack of Your Life en compagnie de Paul Young. Corrige-moi si je me trompe, mais il me semble que c’est une de tes rares visites au Canada.

Midge Ure : Pas tout à fait. J’ai souvent joué à Montréal. J’ai passé beaucoup de temps au Québec, près de Saint-Sauveur. J’y ai été pendant 8 ou 9 ans. Je connais très bien le coin!

MU : Je ne savais pas! Te souviens-tu d’avoir fait plusieurs spectacles à Montréal avec Ultravox?

Midge Ure : Oui. Notre batteur, Warren, est Canadien. On a profité de ça. Une partie du contenu diffusé par les radios canadiennes doit venir du pays. Les chansons d’Ultravox ont eu la chance d’être beaucoup jouées. On a donc fait beaucoup de tournées au Canada.

MU : Te souviens-tu de ton dernier spectacle à Montréal?

Midge Ure : Oui, j’ai fait un spectacle solo avec des versions acoustiques qui ne s’est pas très bien passé. Personne ne savait vraiment que ce spectacle allait avoir lieu. Je ne me souviens plus du nom de la salle, mais c’était dans un petit club sur St-Laurent, je crois. Ce n’a pas été un succès. Par la suite, quand les gens se sont rendu compte que ce spectacle a lieu, ils étaient déçus de ne pas savoir et de ne pas y avoir assisté. Cette fois-ci, je crois que ça sera bien différent.

MU : Puisque la tournée s’appelle Sountrack of Your Life, nous pouvons donc nous attendre à entendre beaucoup de chansons venant de toutes les périodes de ta carrière, allant de Ultravox, ton projet solo et surement Visage? Peux-tu nous dire à quoi nous pouvons nous attendre?

Midge Ure : Oui, il va y avoir un peu de tout, surtout les chansons qui ont connu un grand succès. Il faut qu’il y ait un équilibre dans le choix des chansons. Ainsi, le public sera heureux et, en même temps, je vais pouvoir jouer les chansons que j’estime importantes. Ça sera exactement le mélange que tu as mentionné : Ultravox, Visage et du matériel solo. Je vais jouer longtemps.

MU : Peux-tu nous dire quelques titres?

Midge Ure : Ce n’est pas encore tout décidé, mais je vais surement jouer Dancing With Tears In My Eyes, Vienna, If I Was, Visage. Ça sera un bon mélange.

MU : Parlant de faire une revue du passé, tu as récemment lancé un album intitulé Orchestrated. Nous y retrouvons tes chansons solos ainsi que des pièces d’Ultravox. Tu as revisité ces chansons avec un orchestre. Parle-nous un peu du processus et de la sélection des chansons. Ça ne doit pas être évident de choisir seulement quelques morceaux pour un seul album.

Midge Ure : C’était très difficile. J’ai beaucoup aimé le processus. Il m’a fallu beaucoup de temps pour trouver quelqu’un pour travailler avec moi qui comprenne d’où je viens et où je souhaitais m’en aller avec ce projet. Il fallait que la personne connaisse très bien le matériel d’Ultravox tout en étant en mesure d’écrire des arrangements pour un orchestre. J’ai trouvé cette personne. Il s’agissait de Ty Unwin. Il a produit les chansons. Ensemble, nous avons pris 18 mois rien que pour composer les arrangements et préparer le matériel de la bonne façon. Il fallait faire cela avant de s’engager avec un orchestre. C’est un travail qui a été fait avec amour et je voulais vraiment le faire. Heureusement, ce producteur est un grand fan d’Ultravox. Il a fini par faire plus de chansons que moi pour ce projet. Il avait tellement de suggestions et d’idées. À nous deux, nous avons réussi à réduire une liste de 50 morceaux potentiels à seulement celles se trouvant sur l’album. Je suis très satisfait de son travail. Ma plus grande peur était de décevoir les gens qui apprécient beaucoup les versions originales de ces chansons. Je ne voulais pas produire quelque chose de mauvais goût ou de mauvaise qualité. Il fallait prendre les chansons et les amener à un autre niveau. On a réussi à atteindre nos objectifs et à faire ce qu’on voulait avec cet album.  

MU : Si je peux résumer cet album en quelques mots selon moi, je dirais : chair de poule.

Midge Ure : C’est bien que tu l’ai aimé.

MU : Oui, tu as donné une seconde vie à ces classiques. Ils étaient déjà super, mais tu as tout de même trouvé le moyen de leur donner une autre vie! On a l’impression d’écouter ces chansons à nouveau pour la première fois.  

Midge Ure : Je crois que c’est l’impression générale des gens qui ont écouté cet album. La réponse a été super. Je n’arrive pas à penser à un texte ou à un Tweet négatif disant que je n’aurais pas du faire ça.

MU : Crois-tu qu’il y aura une suite à l’album Orchestrated avec plus de chansons ou est-ce que c’était plutôt un projet unique?

Midge Ure : Il y a tellement de chansons qui pourraient être soumises au même processus. Beaucoup de mes pièces ont une mélodie, une structure, une atmosphère propices à cela. Cependant, le problème, même si nous commencions le processus dès maintenant, ça serait qu’il faudrait d’un an et demi à deux ans pour tout faire. Il faut énormément de temps et d’efforts pour faire quelque chose de cette envergure. Puisqu’actuellement je travaille sur du nouveau matériel, je ne peux pas vraiment. Il faut que je sorte quelque chose de complètement nouveau avant même de songer à créer une deuxième partie pour Orchestrated.

MU : Malheureusement, je n’ai pas pu assister à la réunion d’Ultravox parce que je vis au Canada. Je me demandais donc s’il y a une possibilité que le groupe se réunisse à nouveau pour une série de spectacles ou peut-être même pour un nouvel album.

Midge Ure : Bien, c’est drôle parce qu’avant la réunion il y a 6 ou 7 ans, il y avait une toute petite chance pour qu’Ultravox revienne ensemble. Nous avons été séparés pendant plus de 25 ans et n’étions pas vraiment intéressés. Cependant, quand ce fut le 30e anniversaire de l’album Vienna, ça nous a fait hésiter. Nous avions envie de jouer ces chansons devant un public à nouveau. La grande question qui nous a été posée, c’est si nous allions sortir du nouveau matériel. J’ai dit absolument pas. C’est une chose que de faire un spectacle, mais toute une autre de s’embarquer dans un processus de création tous ensemble. Nous vivons tous aux quatre coins du monde. Dans le temps, j’avais mon petit studio au Canada et c’est là que la grande partie du travail se faisait. La porte est cependant toujours ouverte. Par contre, si ça arrive, on ne redeviendra pas un groupe actif que lance un album environ tous les deux ans. Si nous pensons à quelque chose d’intéressant, l’idée sera considérée.

MU : J’ai une question piège pour toi. Tu es reconnu pour avoir travaillé avec un nombre impressionnant d’artistes au cours de ta carrière. Y a-t-il un artiste avec qui tu n’as jamais travaillé, mais avec lequel tu souhaites collaborer? 

Midge Ure : C’est quelque chose qui change d’une semaine à l’autre. Je peux écouter une chanson n’importe quand et me dire que ça serait formidable de collaborer avec l’artiste en question. J’aimerais bien faire quelque chose avec Sigur Rós. J’adore leur côté instrumental et atmosphérique et une collaboration serait géniale. Ce qui est drôle, c’est qu’elles peuvent se produire naturellement ou selon l’avis d’une étiquette de disque dans le but de faire mousser les ventes. Je ne crois pas que cette dernière soit la façon naturelle de faire les choses. J’estime qu’il est important qu’il y ait un respect mutuel entre les artistes et qu’ils souhaitent réellement collaborer l’un avec l’autre. Je crois qu’il suffit d’être au bon endroit au bon moment. En ce moment, je suis ouvert aux collaborations, mais ce n’est pas quelque chose que je recherche activement.

MU : Quels sont les projets à venir pour Midge Ure, mis à part la tournée Soundtrack of Your Life?

Midge Ure : Il y a quelques festivals d’été qui m’attendent au Royaume-Uni. Si tu visites mon site Web, tu verras que je fais énormément de spectacles. J’adore performer. Il y aura quelques festivals en Europe. Ensuite, je serai de retour à Vancouver pour le deuxième leg de la tournée Soundtrack of Your Life. Nous commençons avec Vancouver, puis continuerons en nous dirigeant vers la côte ouest. J’ai aussi deux tournées au Royaume-Uni à la fin de l’année avec mon groupe Electronica en compagnie de Human League.

MU : As-tu un projet pour un prochain album solo?

Midge Ure : Oui, j’avais déjà commencé avant de m’arrêter pour me consacrer à Orchestrated. J’espère qu’à la fin de cette année ou au début de l’année prochaine, j’aurai suffisamment de matériel qui me plaît pour commencer l’enregistrement.

MU : Merci beaucoup. Vous pourrez voir Migde Ure et Paul Young à Montréal, le 11 juin 2018 au Club Soda. Je suggère à tous ceux qui aiment ta musique d’y assister.

Midge Ure : Merci beaucoup.

Lu 2376 fois Dernière modification le dimanche, 27 mai 2018 14:12
Évaluer cet élément
(1 Vote)