02 Oct 2018

Contrairement à la croyance populaire, le CD n’est pas mort

Pour la plupart des gens, le CD est bel et bien mort. Il a été remplacé par les fichiers numériques et les sites de diffusion comme Spotify et autres. Pourtant, selon les chiffres, le CD n’a pas dit son dernier mot.

Selon un récent article du magazine Billboard, ce serait les expéditions de CD et non les ventes qui seraient en baisse. Selon Nielsen Music, une autorité en matière de suivi de la musique achetée par les consommateurs, en date du 29 juin 2018, la vente totale de CD atteignait 34.8 millions d’unités, soit presque 2 fois plus que ce que la RIAA (Recording Industry Association of America) avait annoncé. À chaque année, les ventes baissent plus ou moins de 20% et non pas de 47% comme l’a relayé la RIAA, car ce chiffre tient compte des expéditions de CD et non de la vente elle-même. Même que les ventes de CD de l’année dernière, sur une période de 6 mois, atteignaient 43.4 millions d’unités.

Pendant ce temps, les téléchargements d’album ont atteint 28.6 millions cette année, contrairement à 36.3 millions l’année dernière. Une baisse de 21.4% de plus que les ventes de CD. Même que la vente de chanson à la pièce est également en baisse, selon les chiffres de Nielsen.

La différence considérable entre les chiffres de Nielsen et ceux de la RIAA, est due au fait que cette dernière calcule les expéditions de CD et non la vente elle-même de CD. Donc, il se vend encore beaucoup de CD, ce sont les expéditions de CD vers les détaillants qui a chutée.

Il faut aussi considérer le fait qu’aujourd’hui nombre d’artistes – dans le R&B et le hip-hop notamment – ne se donnent même plus la peine de lancer des copies physiques de leur album, ce qui fait une différence au niveau des chiffres.

https://www.billboard.com/articles/business/8477070/cd-sales-not-dying-but-heading-towards-niche-status-vinyl-analysis

Source: loudwire.com et billboard.com

Lu 2313 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)