14 Aoû 2019

Des chercheurs prétendent que Ozzy Osbourne est un mutant sur le plan génétique

En 2010, une compagnie de recherche basée au Massachussetts, Knome, a utilisé un échantillon du sang du chanteur Ozzy Osbourne, afin de déchiffrer son code génétique et aussi de découvrir pourquoi il avait survécu à des années d’abus de drogue et d’alcool.

Les chercheurs de chez Knome espéraient que l’analyse du sang et de l’ADN de Osbourne les aide à comprendre la façon dont les drogues sont absorbées par le corps et pourquoi certains individus survivent à l’abus extrême de drogues, alors que d’autres non.

Ces chercheurs ont découvert une mutation inédite qui pourrait expliquer la capacité du célèbre chanteur à consommer de l’alcool en grande quantité et de nombreuses variations génétiques qui le prédisposeraient à des dépendances à la drogue et à l’alcool.

Dans un nouveau livre intitulé Pleased To Meet Me : Genes, Germs And The Curious Forces That Make Us Who We Are, Bill Sullivan, un professeur à l’école de médicine de l’Université de l’Indiana, a écrit que « Ozzy est effectivement un mutant sur le plan génétique. »

Bien qu’il soit maintenant sobre, Ozzy a estimé pour le magazine Rolling Stone, qu’il avait consommé drogue et alcool pendant plus de 40 ans de sa vie.

L’an dernier, en entrevue avec le Orange County Register, Osbourne a déclaré : « Je ne bois plus d’alcool maintenant... Je ne fume plus de tabac. Je ne prends plus de drogue... Je vais très bien maintenant. Je me dis : « Comment ai-je pu penser que d’entrer dans un bar, me saouler la gueule et prendre toute cette cocaïne était plaisant? »»

« Maintenant, si vous me donniez le choix entre un pistolet, un sac de coke et un gallon d’alcool, je choisirais le pistolet, car ça ne vaut vraiment pas la peine. »

Lu 2886 fois
Évaluer cet élément
(1 Vote)