Imprimer cette page
19 Jui 2016

Le secret derrière l’héritage d’Iron Maiden Spécial

Notre petite nouvelle dans l'équipe récidive avec un nouvel article. Cette fois-ci, Charlotte Lamontagne nous parle de Iron Maiden et du secret de son héritage.

En cette année 2016, c’est la vieille école qui s’est à nouveau manifestée, cette fois-ci soutenue de plusieurs projets, notamment avec Guns ‘n Roses, Kiss, et Black Sabbath qui entameront ou termineront tous de grandes tournées prochainement. Si certains d’entre eux auront à prouver aux fans qu’ils n’ont rien perdu de leur hargne, d’autres ont acquis une notoriété indestructible depuis bien des années. Pensons à Iron Maiden par exemple, qui, en septembre 2015, ont provoqué une vague d’excitation à travers le monde entier en partageant leur nouvel album, le sombre et mystérieux The Book of Souls


En retraçant les origines, le passé du métal, nous en constatons son grand côté créatif, voire poétique. Des contes médiévaux jusqu’aux histoires d’affronts entre l’Occident et le Moyen-Orient, le métal est un genre expressif qui cherche avec acharnement à recréer un univers derrière sa musique. C’est un style d’atmosphère, d’émotions, d’intensité. Après des hauts et des bas, après l’évolution constante du genre, après une multitude d’excellents albums suivis de lamentables échecs, pourquoi les métalleux d’hier, comme d’aujourd’hui, reviennent toujours au commencement, aux classiques d’une époque où tout semblait possible? Après tout ce temps, au lieu de tomber dans l’oubli, ce sont ces groupes comme Iron Maiden qui ont su gravir les échelons, monter jusqu’au ciel et se graver parmi l’éternel… C’est toujours à eux que nous pensons, car, malgré les quarante années de carrière qui les suivent, ils se sont battus pour conserver ce feu ardent et ce génie qui fait d’eux l’un des groupes les plus mémorables dans l’univers du métal; et c’est le fait de les voir sur scène qui nous fait réaliser, à coup sûr, à quel point leur passion pour la musique est aussi vive à ce jour…


Alors que la scène anglo-saxonne se résumait au prog et au punk, c’est sous la main ferme de Steve Harris qu’une tendance se développa. Multipliant les « gigs » de soir en soir, rapidement, le quintette s’est bâti une réputation solide, lui permettant une plus grande liberté de créer. Après 16 impressionnants albums d’une variété paradoxale, il ne nous reste plus qu’une seule question à nous poser… Quel est donc ce secret qui se cache derrière leur musique, qui nous ramène toujours à eux, à les admirer et à les déclarer comme dieux ultimes du « heavy », inébranlable malgré le temps?


C’est le souci du détail qui fait de Maiden un groupe aussi crédible. C’est ce perpétuel désir de se surpasser, en prêtant une attention particulière à chaque idée, chaque morceau du casse-tête. Ils sont minutieux tant dans leurs partitions, ces idées qu’ils tentent de véhiculer et de transmettre par le biais de l’instrumental, que dans le produit final; c’est-à-dire : le son, la production, le « mixing »… Et ça ne s’arrête jamais là. Sans attendre, ils se jettent dans l’univers entourant la musique, travaillant corps et âme afin de fournir un bagage des plus précis et explicite à leur auditoire, trouvant cependant continuellement un moyen de laisser place à l’imagination. Ils accordent une importance à chaque sphère, car ils ont compris que la musique est un domaine qui joint plus d’une forme d’art. 


Oh grand génie créatif, cette habileté de se réinventer en restant pourtant fidèle à leurs origines. S’ils sont passés par un son plus mouvementé, voire agressif, ils ont ensuite su nous servir une musique poétique et délicate, pure dans ses histoires complexes et ses grandes envolées lyriques, sans jamais renier cette énergie vibrante, ces thèmes intrigants qui nous plongent à tout coup dans leur univers sans pareil. Avec le temps, ils ont maîtrisé l’art de conserver cette technique, cette signature, ce son qui nous permet automatiquement de les reconnaître, sans la désagréable impression de répétition. Ils ont trouvé l’équilibre entre innover et recommencer.


Ils seront à jamais rois dans leur domaine, un exemple à suivre pour tout jeune groupe aspirant dans cette ère où la musique semble parfois délaissée. C’est au travers de leurs classiques, de ce puissant héritage, qu’ils permettent à l’âme du métal de revivre du présent au futur. Ils ont immortalisé l’âge d’or du genre, de son commencement à son évolution totale, ayant participé à sa montée, d’un hymne coloré à un autre. Ils ont su oser, expérimenter.


Sans relâche, ils nous ont offert un produit de qualité; authentique, créatif, passionné. Avec précision, ingéniosité et endurance, ils ont su se réinventer : persévérer et foncer à travers quatre décennies.  Ils se sont battus alors que le métal semblait s’éteindre, étouffé par le grunge. Ils nous sont restés fidèles alors que plusieurs autres groupes ont choisi la voie commerciale, voilà tout… Ils n’auraient besoin d’aucun artifice pour soutenir leur art, mais ils ont trouvé un moyen de sceller le tout sans compenser pour un manque de je-ne-sais-quoi, une étincelle magique qu’ils seraient incapables de rendre. Car ils aiment, comme nous, la musique savante, ce baume pour l’être, cette piqûre d’adrénaline en plein cœur, car ils savent donner de l’histoire à leurs partitions, de la vie à toute ambiance, une atmosphère qu’ils dégagent tant par un doux accord que leurs paroles imagées. C’est l’intelligence inégalable.

Lu 9747 fois Dernière modification le dimanche, 19 juin 2016 23:18
Évaluer cet élément
(8 Votes)

Dernier de Charlotte Lamontagne

Éléments similaires (par tag)