20 Juil 2016

Nouvelle étude : La musique heavy métal aide à faire face à la mort

On ne se lasse jamais des études! Il en existe de toutes les sortes et certaines sont franchement scandaleuses et impertinentes comme « Les femmes qui ont des chats se suicident davantage. » Non, mais! Je vous présente donc aujourd’hui, quelque chose qui est susceptible de vous intéresser, vous, amateurs de musique lourde.

Selon une étude réalisée par Julia Kneer et Diana Rieger (publiée dans la revue scientifique Psychology of Popular Media Culture), la musique heavy métal aiderait ses fans à faire face à leur propre mort ou celle d'un proche.

Trente participants ont pris part à l’étude. Un échantillon a dû écouter l’album Angel of Death de Slayer, tandis que l’autre a dû écouter un livre audio. Par la suite, les chercheuses provenant d’universités des Pays-Bas et d’Allemagne ont demandé aux volontaires de répondre à un questionnaire d’ordre psychologique. En toute franchise, j'aurais bien aimé voir les résultats avec plus de participants et différents morceaux, car aimer le métal ne veut pas dire qu'on aime Slayer. Cependant, plusieurs points intéressants ont pu être soulevés.

Kneer et Rieger ont noté que les gens ordinaires (et pressés!) associent souvent le genre musical à la mort. Par contre, beaucoup d’amateurs de métal affirment que la musique les aide à combattre leurs idées noires.

Selon la théorie de la gestion de la peur (psychologie sociale), l’être humain est conscient de l’inévitabilité de la mort et possède deux moyens pour y faire face. L’un étant l’estime de soi et l’autre, des croyances culturellement partagées. La musique métal peut être considérée comme un facteur augmentant l’estime de soi, tout en étant perçue comme un produit culturel. L’étude pousse donc cela en se demandant si la musique à elle seule peut rassurer.

La publication y va donc dans les détails en expliquant les étapes de sa méthode d’expérimentation, les différentes théories et ses conclusions. Il est possible de la consulter en version originale en anglais, The Memory Remains : How Heavy Metal Fans Buffer Against The Fear Of Death,  dans son intégralité à l'adresse suivante : http://psycnet.apa.org/journals/ppm/5/3/258/

Lu 5974 fois Dernière modification le mercredi, 20 juillet 2016 14:44
Évaluer cet élément
(1 Vote)