14 Jui 2017

Le Air Studio : La bien triste histoire d'un studio légendaire à l'abandon Spécial

De quoi faire rêver à profusion. Il ne suffit que de fermer les yeux pour s’imaginer être à la place des plus grands, des pionniers. Allez-y. Pensez à Duran Duran avec The Reflex ou à d’autres artistes comme The Rolling Stones, Michael Jackson, Black Sabbath, RushThe Police ou même Sir Elton John si cela rejoint plus vos cordes. Visitez une époque d’une créativité florissante, où tout semblait positif avec le Studio AIR.

Ces artistes partagent un point commun : un superbe séjour aux Antilles, à l’île Montserrat. Malheureusement, rien ne dure pour toujours. Une série de catastrophes naturelles se sont abattues sur l’île et en 1995, le volcan Soufrière Hills s’est réveillé pour gâcher les choses pour de bon. À l’exception du nord de l’île, presque tout a été dévasté et les effets se font toujours ressentir à ce jour. Il ne reste plus que quelques milliers d’habitants au nord de l’île qui n’ont pas le droit de retourner dans leurs maisons et des zones interdites d’accès. Tout près de l’une de ces zones se trouvent les ruines du studio AIR, où environ 70 albums des grands artistes de l’époque ont été enregistrés.

Un photographe d’exploration urbaine expérimenté, Shane Thoms, a exploré les Caraïbes et a réussi à se faufiler à l’intérieur des ruines du studio pour partager ce qu’il en reste avec le monde entier. Ce studio a été construit en plein dans les années 1970, par la légende Sir George Martin ou le 5e Beatle. Il était à la fine pointe de la technologie ainsi qu’une destination de choix pour tous les artistes rock.

Nous pouvons voir le studio dans ses belles années dans le vidéoclip «Every Little Thing She does is Magic »par The Police. Sting y danse dans la salle de montage. Un autre grand nom de la musique, Keith Richards, a déjà dit que d’être sur une île loin du reste du monde, permettait de mieux faire les choses. Nous en sommes témoins avec leur grand retour en 1989 : l’album « Steel Wheels » a été enregistré dans ce studio. Il fut l’un des derniers.

Quelques mois après que les Stones aient quitté leur petit paradis musical en 1989, un ouragan de catégorie 4 a frappé l’île de Montserrat. Presque toute l’île a été ravagée et très peu d’installations ont été épargnées. Quand George Martin s’est rendu sur les lieux quelques semaines plus tard pour faire état de la situation, la première chose qu’il a faite, c’est d’aller vérifier les touches d’un clavier. Toutes les touches de l’instrument étaient recouvertes de moisissures. Il se doutait fort bien que le reste de l’équipement allait être en piètre état, probablement pire. Il savait que c’était la fin.

À la même époque, l’industrie musicale a été victime de nombreux changements : les maisons de disques n’étaient plus enchantées à l’idée de devoir présenter leurs artistes partout dans le monde.

Retour au présent... ou presque. En 2011, SLAM, une équipe d’archéologues envoyée par les États-Unis, en collaboration avec le Montserrat National Trust, est venu étudier les ruines du studio. La comparaison est percutante. Le silence actuel n’a absolument rien à voir avec les enregistrements vidéos de l’époque qui témoignent du grand génie des artistes les plus créatifs de l’histoire. La porte principale tient avec peine dans son cadre et Mère Nature a fait son travail. Le climat tropical et le temps n’ont rien épargné : les pièces sont inondées, les planchers et les plafonds s’effondrent et un mélange de boue, de débris et de lave torrentielle est dispersé un peu partout. À cela, s’ajoutent des articles comme des bandes d’enregistrement, des manuels et des étuis de guitares vides.

L’équipe en a profité pour recueillir les témoignages des habitants de l’île. Ils nous racontent qu’en dessous de toutes les cendres, il y avait un endroit où l’on faisait couler du ciment pour permettre aux artistes de laisser leur marque en y gravant leurs signatures et des messages ou en y laissant leur empreinte de main. La symbolique et les souvenirs laissés ne peuvent être ignorés.

Bien qu’AIR s’est vu dépouillé de ses équipements d’enregistrement, George Martin a toujours continué de payer pour l’entretien du site. Il tenait à ce qu’il y ait des passages pour le visiter et que ce soit sécuritaire d’y mettre les pieds. C’est comme si Martin avait compris qu’AIR deviendrait un lieu apprécié par les admirateurs souhaitant le visiter en raison de leur amour du rock and roll.

Ce qui reste du studio est très dangereux, comme l’on peut facilement le déduire selon les photos de Shane. Cependant, il y règne une ambiance mystérieuse qui ne fait que piquer la curiosité.

Le futur semble peu reluisant pour AIR. Bien que ses ruines semblent vouées à l’abandon total, les habitants de Montserrat gardent sa mémoire en vie. Malgré la situation actuelle, l’ouverture d’AIR est toujours considérée comme un moment historique clé selon le site Internet touristique officiel de Montserrat. 

Le vieux bar en bois du studio ou s’assoyaient les légendes telles que Sir Paul McCartney, les membres de Black Sababth et Eric Clapton pour se servir elles-mêmes des verres entre les sessions d’enregistrement a été récupéré pour être installé dans le Soca Cabana, un lieu populaire dans le Nord de l’île, à Little Bay.

Pour les habitants de l’île qui n’avaient jamais entendu du rock classique avant l’arrivée du studio et de ses légendes, AIR a laissé un héritage qui est devenu une source de fierté. Le studio a jeté un sort sur l’île et comme on le dit si bien : le rock and roll ne meurt jamais.

Ceci n’est pas sans rappeler la triste histoire de « Le Studio » situé à Morin Heights.

Les photographies d’exploration urbaine ont été prises par l’Australien Shane Thoms, qui aime faire ressortir la beauté des lieux désaffectés. Découvrez ses incroyables aventures en le suivant sur Instagram.   
The Studio that made Rock & Roll History is Rotting Away on a Caribbean Island par MessyNessy,:

http://www.messynessychic.com/2016/03/09/the-studio-that-made-rock-and-roll-history-is-rotting-away-on-a-caribbean-island/

https://www.instagram.com/violent_crumble

 

Lu 4191 fois Dernière modification le mercredi, 14 juin 2017 21:46
Évaluer cet élément
(3 Votes)