16 Avr 2018

Des membres de Rotting Christ arrêtés pour terrorisme

Le 12 avril dernier, les frères Tolis, du groupe Rotting Christ, ont eu droit aux politesses d’usage des policiers, puis ils ont été emmenés en prison.

Selon Sakis Tolis, l’histoire va comme suit :

 

« Nous sommes arrivés dans la capitale de la Géorgie, Tbilisi, très tôt le matin du 12 avril. Après la vérification régulière des documents aux douanes, mon frère et moi avons été interceptés par la police alors que nous sortions de l’aéroport. Après quelques minutes, nous avons reçu l’ordre de suivre la police dans une autre zone de l’aéroport, sous prétexte de devoir répondre à des questions plus approfondies avant d’entrer au pays. Au lieu de ça, nous nous sommes fait retirer nos passeports et nos téléphones, et avons été emmenés dans une cellule de prison. Lorsque nous demandions la raison de cette arrestation, nous nous faisions simplement répondre que cette information serait gardée confidentielle. Nos avocats nous ont, par la suite, informés que nous étions sur la liste de personnes indésirables par la sécurité nationale qui nous considérait satanistes, donc suspects de terrorisme. Sans avertissement et sans raison officielle, nous nous sommes retrouvés en prison, enfermés dans une cellule petite et plutôt crasseuse, sans avoir droit de contact avec le monde extérieur ou une représentation légale ou notre ambassade pendant 12 heures. Les conditions étaient mauvaises et aucune autre information ne nous a été dévoilée pendant ce temps. Heureusement, uniquement le nom ‘‘Tolis’’ figurait sur la liste, donc les deux autres membres du groupe ont commencé à travailler avec le promoteur local afin de nous sortir de prison, et ont entamé les procédures légales. Ça a pris beaucoup d’efforts et une procédure compliquée pour trouver une solution. Grâce au dur labeur du promoteur local, qui inclut des experts légaux, des journalistes et des activistes en Géorgie, nous avons finalement été relâchés. Nous sommes extrêmement reconnaissants à tous ceux impliqués dans ce processus. Finalement, nous avons même pu nous produire sur scène et ce fut une soirée fantastique. Nous aimerions aussi remercier tous nos frères metalleux géorgiens pour leur incroyable support ! »

Tous les membres du groupe ont ensuite pu quitter le pays vers l’Arménie sans autre complication.

Lu 1372 fois Dernière modification le lundi, 16 avril 2018 22:07
Évaluer cet élément
(0 Votes)