Une nouvelle étude britannique, publiée en prévision de la Journée mondiale de la santé mentale, révèle qu’écouter de la musique peut améliorer le bien-être mental.
Plus.
Une étude récente indique qu'écouter du metal est bon pour la santé mentale des fans du genre.
Plus.
Même si la violence est souvent associée à la musique métal, une nouvelle étude faite par l’Université Macquarie d’Australie et le Music Lab of Sydney révèle que les émotions que cette musique suscite sont plutôt à l’opposé.
Plus.
D’après une étude scientifique, vous pouvez obtenir neuf années de vie supplémentaires si vous êtes un habitué des concerts.
Plus.
Selon une étude faite par le centre de psychométrie de l’université de Cambridge et l’université de Stanford, les fans de Rammstein, de Marilyn Manson et de Judas Priest sont parmi les fans les moins agréables.
Plus.
Si tu es un solitaire, il y a de très bonnes chances que ta collection de vinyles soit plutôt impressionnante.
Plus.
On ne se lasse jamais des études! Il en existe de toutes les sortes et certaines sont franchement scandaleuses et impertinentes comme « Les femmes qui ont des chats se suicident davantage. » Non, mais! Je vous présente donc aujourd’hui, quelque chose qui est susceptible de vous intéresser, vous, amateurs de musique lourde.
Plus.
Dans les années 1980, le heavy métal faisait mauvaise presse. Les chandails noirs avec des images mortuaires, le pessimisme des paroles, les clips violents et la pâleur maladive étaient jugés inquiétants. Aux État-Unis, des groupes comme Black Sabbath ou Judas Priest ont été régulièrement accusés d'inciter les jeunes au meurtre ou au suicide....
Plus.
Le fournisseur de musique en « streaming » Spotify a effectué une étude face aux habitudes d’écoute des amateurs de musique. En analysant les données de leur service, ils se sont rendus compte qu’un certain groupe d’utilisateurs se voulait très fidèle. Selon Spotify, les amateurs de métal sont les plus fidèles face à leurs...
Plus.
Une étude des données de Spotify menée par un dénommé Ajay Kalia montre qu’au courant de la trentaine les auditeurs ont tendance à bouder la musique populaire.
Plus.