C’est un grand retour qui a lieu au Metropolis de Montréal ce soir. Et pour tous ceux qui suivaient assidument The Tea Party pendant leurs heures de gloire à la fin des années ’90, c’est un moment encore plus spécial tellement le groupe a joué souvent dans cette salle.
Plus.
Il faisait frisquet et même atrocement moche en ce samedi soir grisâtre, et c’est pourquoi il était impératif d’aller se réchauffer le cœur aux Foufounes Électriques et de se relâcher les nerfs puisque c’est Sick Of It All qui était au programme avec Negative Approach et The Enforcers. Un trio de pur hardcore punk qui promet beaucoup...
Plus.
Habituellement, les Foufounes Électriques un lundi soir, c’est assez mort. Ou presque. Laissez-moi vous dire que hier soir, c’était tout le contraire. La place était remplie en raison de fidèles au rendez-vous à l’occasion du Carnival of Death, présenté par BCI. Ça allait être toute une soirée, pleine d’énergie, mettant de l’avant...
Plus.
Il y a du monde à l’Olympia ce soir et il y a de l’électricité dans l’air avant même qu’aucun groupe ne soit embarqué sur scène. Si je ne suis pas le seul représentant de la génération des fins trentenaire, mais je dois avouer que je me sens vieux dans cette foule jeune et légèrement majoritairement féminine.
Plus.
 Il y a de ces soirées où je trouve que l’affiche est belle au complet et ce soir c’est le cas. Pas que c’est trois bands pas si pires, non, c’est trois bands que j’écoute activement et que j’aime vraiment.
Plus.
L’Impérial de Québec accueillait mardi soir de grosses pointures du death mélodique et du trash, avec la très attendue tournée d’Arch Enemy et de Kreator. Les fans ont répondu à l’appel en grand nombre, pour une soirée qui s’annonçait des plus métalliques!
Plus.
Si cette soirée se veut très spéciale pour la chanteuse Alissa White-Gluz car étant sa première performance dans sa province d’origine (elle joue à Québec le lendemain), et encore plus dans sa ville d’origine, avec sa nouvelle formation d’accueil, c’est d’abord une autre belle chanteuse et son groupe qui réchauffe le Metropolis.
Plus.
  Il y a un moment de l'année que j'aime particulièrement, l'automne. Pourquoi? Parce que c'est en cette saison qu'on profite des derniers instants où la météo est encore clémente et où qu'il est encore agréable de se faire des petites marches. D'ailleurs, ce samedi 25 octobre, je me suis rendue compte que la marche était une activité...
Plus.
En cette soirée au Petit Campus pour célébrer la reine du métal «made in Germany», c’est un groupe bien de chez-nous, avec deux «métaleuses» bien connues de notre petite communauté musicale, qui ouvre les festivités.
Plus.
Étant donné qu’une dose de KING DIAMOND par décennie, ce n’est pas assez, Patryk et moi avions décidé de le suivre jusqu’à Toronto. Après environ autant d’heures de sommeil que de route, nous arrivions au Sound Academy et, cette fois, nous étions là à temps pour assister à la première partie.
Plus.