21 Aoû 2018

Godflesh : Compte-rendu et photos du spectacle de Montréal

Ce soir, la Sala Rossa s'est très lentement remplie de metalleux à l'occasion du spectacle de Godflesh. L'événement devait se tenir à l'Astral, mais, le coût d'une entrée étant apparemment trop élevé, la vente des billets n'a pas été très fructueuse, forçant Evenko et Greenland Productions à relocaliser le spectacle dans une salle plus petite. C'est ainsi que Godflesh et Thisquietarmy se sont retrouvés dans la Sala Rossa.

La soirée a débuté avec le projet expérimental Thisquietarmy, uniquement composé d'Eric Quach. D'abord douce mais s'intensifiant rapidement dans la petite salle, la mélodie jouée semble avoir hypnotisé plusieurs personnes présentes. Derrière le musicien, d'innombrables images en noir et blanc se relayaient au rythme effréné de la musique. Sa performance, quoique courte, s'est révélée captivante. Avant que l'on comprenne ce qui se passait, la musique est redevenue une mélodie tranquillisante, puis l'écho des dernières notes s'est éteint. Le silence s'est fait et la foule est restée complètement silencieuse l'espace d'un instant ; puis les applaudissements ont surgi et le musicien s'en est allé.

Eric Quach est décidément un artiste incroyable.

Suivant cette performance, Godflesh est lentement monté sur scène. Il aura fallu trois ans au groupe avant de revenir sur une scène montréalaise, son dernier passage datant de 2015. Sa prestation s'annonçait prometteuse, puisque les setlists jouées lors des autres arrêts de la tournée se composaient de nombreuses excellentes chansons.

Pendant l'entracte, la salle s'est remplie de fans de Godflesh. Le groupe a ainsi fait son apparition devant une grande foule québécoise en interprétant Anything Is Mine. Déjà, il était visible que la performance ne serait pas très dynamique : certes, Justin Broadrick, le chanteur et guitariste, débordait d'énergie, mais Ben Green, le bassiste, semblait plutôt fatigué... ou très concentré sur sa musique. Après quelques problèmes techniques au début de la troisième chanson, Merciless, le chanteur du groupe a dû demander l'aide d'Eric Quach, qui lui est rapidement venu en aide avec sa pédale.

Le spectacle s'est poursuivi sans autre problème. Chaque chanson était un plaisir pour les oreilles. Nous avons, entre autres, eu l'occasion d'entendre Parasite, Mirror Of Finite Light, durant lesquelles presque toutes les personnes réunies se sont mises à headbanger, ainsi que Spinebender et Head Dirt, qui a visiblement fait plaisir aux fans près de la scène. Trop tôt au goût du public, le spectacle a pris fin. Toutefois, les fans sont restés et ont appelé Godflesh, qui est joyeusement revenu sur scène pour conclure la soirée avec une violente interprétation de Christbait Rising.

Bref, malgré le fait que le spectacle ait eu lieu dans une si petite salle, Thisquietarmy et Godflesh ont su charmer les oreilles de leurs fans avec des mélodies hypnotisantes.

Lu 2349 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)