12 Sep 2018

Kaleo: Critique et photos du spectacle à Laval (2018)

Le groupe folk/rock islandais Kaleo foulait les planches de la Place Bell ce mardi 11 septembre. Les fans étaient au rendez-vous pour les interprètes de la connue Way Down We Go. Une belle soirée, avec en première partie le groupe canadien The Franklin Electric.

The Franklin Electric, avec à sa tête le québécois Jon Matte, a été chaleureusement accueilli par une foule appréciant son style indie-folk. Celui-ci a fait participer la foule et nous a parlé en français, que dis-je, en québécois, avec quelques « caliss » et « tabarnak » inclus. Le groupe a interpreté entres autres I Know The Feeling, Strongest Man Alive et This Is How I Let You Down. Leur plus récente parution, Are We Together Now, a également trouvée sa place dans leur liste de morceaux.

The Franklin Electric a été nominé en 2018 aux prix Juno pour groupe émergeant de l’année. Les harmonies vocales, l’utilisation de trompette et trombone ainsi que la voix particulière de Matte expliquent cet honneur. Malgré des chansons plutôt douces, la foule a bien embarqué, et ils ont même eu droit à une ovation debout à la fin de leur première partie.

C’est avec une carte de l’Islande en toile de fonds que Kaleo a fait son apparition sur scène sous les applaudissements des spectateurs. Le groupe débute avec Broken Bones, puis Can’t Go On Without You. Ils enchaînent avec une composition plus enlevante, Alter Ego, suivie de My Gun. Le chanteur Jökull Juliusson n’échangera que peu de mots avec la foule tout au long du spectacle. Les jeux de lumière sont appropriés et créent une belle ambiance.

Quoique les fans semblent bien heureux du début du spectacle, c’est avec Hot Blood et No Good que les gens se lèvent et qu’on peut sentir le spectacle lever. Les deux chansons rock viennent réchauffer les spectateurs et donnent de très beaux moments. Kaleo enchaîne avec la seule chanson dans leur langue natale, Vor I Vaglaskogi. Ajout intéressant, le groupe nous offre une interprétation de Bang Bang (My Baby Shot Me Down), chanson qui a vu mille reprises, mais se prête très bien à la voix de Juliusson.

Le groupe enchaîne avec Backdoor, Automobile, avant de finalement interpréter la tant attendue Way Down We Go. Aussi agréable en live qu’en version studio. La soirée se termine avec Ladies Man, avant un rappel avec Rock N Roller.

Kaleo offre une belle performance sur scène, sans toutefois qu’on puisse les qualifier de « bêtes de scène ». Les spectateurs ont définitivement apprécié la soirée à en croire les applaudissements. Les solos de guitare, et d’harmonica, savent captiver l’auditoire et sont interprétés avec justesse. La voix du chanteur est quant à elle très puissante et ne déçoit pas en concert. Seul bémol en ce qui me concerne, est qu’il manquait à l’appel la balade All The Pretty Girls. Peut-être pour une prochaine fois!

Lu 962 fois
Évaluer cet élément
(1 Vote)