13 Sep 2018

Cellar Darling : critique et photos du spectacle à Montréal (2018)

C’est au Petit Campus que Cellar Darling a donné sa première prestation à vie au Canada. 

La foule était peu nombreuse, peut-être parce que le groupe n’est pas encore très connu et peut-être parce que Helloween était en ville en même temps. Le groupe torontois At Dawn’s Edge était chargé de la première partie.

Je n’avais aucune attente face à At Dawn’s Edge. Je ne connaissais absolument rien de ce groupe. Dès la première chanson, j’étais prêt à tendre l’oreille. Tamara, la chanteuse, a une voix magnifique, qui rappelle un peu celle de Simone Simmons, de Epica. Les musiciens sont très solides et la musique est intrigante. Oui, c’est du métal symphonique, mais il y a une tendance progressive très agréable. On peut s'attarder aux mouvements un peu maladroits de la chanteuse, qui a beaucoup tendance à se pencher d'un côté ou de l'autre de son micro, on peut faire remarquer que le groupe doit se fier énormément aux bandes enregistrées en l’absence d’un claviériste, mais personnellement, j'attribue ces petites maladresses à des problèmes de croissance. La musique est excellente, les musiciens sont compétents et ils ont, somme toute, une bonne présence sur scène. Pour moi, c'est réussi. J'espère bien les revoir à Montréal.

Les membres de Cellar Darling ont foulé les planches du Petit Campus sur le coup de 21 h. Le groupe qui peut être considéré comme "la moitié d'Eluveitie" n'a pas beaucoup tardé à sortir un album après le départ soudain des membres. Anna Murphy et sa bande nous offrent un métal folklorique "propre", sans grognements ni cris, plus léger qu’Eluveitie. Évidemment, la viole à roue d’Anna joue un rôle prépondérant dans la musique du groupe. Nous avons d’ailleurs eu droit à la totalité de leur premier album, intitulé This is the Sound.

Comme je l’ai mentionné précédemment, Anna Murphy, Ivo Hanzi et Merlin Sutter faisaient tous trois partie d’Eluveitie et ont quitté le groupe soudainement en 2016. Le premier album, paru l’année suivante, a reçu des critiques très élogieuses. Aux fins de la tournée, le groupe était accompagné d’un bassiste. Le quatuor n’a pas tardé à constater de quel bois se chauffait la foule du Petit Campus. Les gens applaudissaient à tout rompre, criaient, chantaient. Anna a d’ailleurs confirmé que le groupe a presque terminé l’écriture du prochain album et que le groupe reviendra nous le présenter prochainement. Elle et ses comparses semblaient beaucoup apprécier les réactions de la foule.

C’est un spectacle un peu informel que le groupe nous a présenté. Anna a fait des blagues avec les gens. Elle nous a raconté qu’elle est allée manger de la poutine pour la première fois, avec la gang de The Agonist. Elle avait un peu peur pour sa voix, mais rien d’inquiétant ne s’est produit. Vers la fin du spectacle elle a dû nous annoncer qu’elle a saboté l’ordre des chansons, alors elle a demandé à un type dans la première rangée ce qu’il aimerait entendre. Il a répondu Rebels. Les gens se sont mis à applaudir; elle a sitôt fait de les calmer en disant « Bah, c’est assez facile à faire quand on a un seul album! »

Comme rappel, le groupe est venu interpréter sa version de The Prophet Song, de Queen et Challenge, qu’Anna a dédié à tous les gens dans la salle.

On dit « Dans les petits pots, les meilleurs onguents. » C’est tout à fait vrai. Les gens qui se sont déplacés au Petit Campus ce soir ont assisté à un très, très bon spectacle. Je dois faire une mention spéciale à Merlin Sutter, qui se démenait derrière sa batterie tout en donnant l’impression d’être au-dessus de ses affaires; tout semblait facile et il tapait sur les peaux avec une grande facilité.

Cellar Darling nous a offert une prestation absolument remarquable, parvenant à transmettre toutes les subtilités des chansons, fidèlement à l’album, tout en ajoutant cette petite touche d’excitation du spectacle devant des fans extrêmement bruyants. C’est une soirée dont je vais me souvenir longtemps…. Et que je vais apprécier, car j’ai l’impression que le prochain passage du groupe se fera dans un contexte un peu moins intimiste.

Lu 1030 fois Dernière modification le jeudi, 13 septembre 2018 21:58
Évaluer cet élément
(0 Votes)