17 Sep 2018

Beartooth: Critique et photos du spectacle à Montréal (2018)

Un autre dimanche à saveur musical nous attendait au MTelus. Au menu, Sylar, Knocked Loose et Beartooth en tête d’affiche. Il était donc évident qu’une belle soirée s’offrait à nous.

La tâche d’ouvrir le spectacle revenait à Sylar. Je dois avouer que personnellement, je n’ai pas du tout apprécié ce que j’ai entendu. Les paroles et l’instrumentalité étaient répétitives et le côté rap/électro ne me rejoignait pas du tout. Cependant, le groupe est parvenu à arracher quelques hochements de têtes et un petit pit constant s’est formé sur le parterre. Finalement, si la performance ne m’a pas plu, il est évident que plusieurs ont apprécié ce que leur a offert la formation, qui s’est donnée pour tenter de faire lever la foule.

Knocked Loose montait ensuite sur la scène. Dès l’intro, on pouvait deviner que la prestation serait forte en énergie. Rien ne semblait pouvoir arrêter Bryan Garris de nous cracher au visage les paroles des chansons rapides tout en courant d’un côté à l’autre de la scène. Le groupe a enchaîné ses morceaux et le parterre est resté en action tout au long de la prestation. Il était difficile de résister à l’incroyable énergie que dégageait le groupe, surtout vers la fin avec une combinaison de chansons qui ne laissait aucun répit. En effet, « Counting Worms », « A Fetish », « Blood Will Have Blood » et « Deadringer » ont défilés et sur cette dernière une épidémie de crowdsurfers s’est propagée. Bref, c’était une prestation franchement réussie, comblée d’énergie.

Finalement, c’était au tour de la pièce de résistance, Beartooth. Leur passage était fortement attendu dans la métropole, le dernier remontant à mars 2017, où une majorité de gens n’avait pas réussi à entrer à temps au Stade Uniprix pour les voir. La troupe de Caleb Shomo a commencé en force avec « Bad Listener » qui a tout de suite donné le ton au reste de la prestation. Le parterre s’est enflammé et tout le monde chantait en choeur avec le dynamique chanteur. Le groupe, n’ayant pas beaucoup d’albums à son actif, a joué des morceaux tirés de chacun de ceux-ci tout en mettant la lumière sur l’opus à venir, « Disease ». La foule était participative et énergique, donnant tout ce qu’elle avait pour le premier spectacle de Beartooth en tant qu’headliner à Montréal. L’interprétation de « Body Bag » a fait l’effet d’une bombe, faisant monter l’énergie à un autre niveau. Shomo s’est ensuite adressé à la foule à propos de ce représentait ce nouvel album pour lui, résumant son mal-être tout en lançant un message positif aux gens qui vivent la même situation. Le groupe a ensuite entamé la chanson titre du prochain effort. La soirée a pris fin avec « Relapsing » et « In Between » au grand bonheur de tous.

Finalement, c’était une belle soirée, même si Sylar n’a pas rejoint mes intérêts, Knocked Loose et Beartooth ont su effacer la déception avec des performances énergiques et efficaces. Pour ceux qui voudrait voir ou revoir Knocked Loose, le groupe se produira à l’Anti Bar à Québec le 17 septembre.

Lu 1481 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)