08 Déc 2018

Ghost: compte-rendu et photos du spectacle à Laval (2018) Spécial

La Place Bell était bien remplie, ce soir, à l'occasion du spectacle de Ghost. Avant que le groupe apparaisse sur scène, des chants grégoriens ainsi qu'une forte odeur d'encens flottaient dans l'air, créant une ambiance mystérieuse, sereine et, évidemment, religieuse. En arrière-plan se trouvait une image géante représentant un triptyque religieux incluant le Cardinal Copia

Le groupe est monté sur scène avec la pièce Ashes, rapidement suivie de Rats et d’Absolution. La foule sur le parterre était déjà assez compacte et énervée. Le groupe montrait beaucoup d’enthousiasme à jouer devant le public québécois. À quelques reprises, le Cardinal Copia a demandé à la foule de crier pour prouver sa présence et son appréciation. Toutes les personnes présentes faisaient preuve de beaucoup d’enthousiasme lors des interventions du chanteur.

Le spectacle était divisé en deux actes, chacun contenant des vieilles et des nouvelles chansons. Au grand plaisir des fans, le groupe a interprété près d’une trentaine de pièces, toujours avec un plaisir apparent. La setlist de ce soir incluait quelques pièces lentes et beaucoup de pièces plus entraînantes. Nous avons donc eu la chance d’entendre, dans la première partie de la soirée, la plupart des chansons se trouvant sur le plus récent album de Ghost en plus de quelques plus anciennes, soient Ritual, Con Clavi Con Dio, Devil Church, Cirice, Miasma (pendant laquelle Papa Nihil s’est lancé dans un solo de saxophone avant de retomber dans le siège du pape), Jigolo Har Meggido, Pro Memoria et Life Eternal.

Pendant la deuxième partie de la soirée, le Cardinal s’est montré plus bavard et le groupe a interprété ses succès moins récents, tels que Spirit, From The Pinnacle To The Pit, Satan Prayer, Year Zero et Square Hammer. Lors de cette partie du spectacle, des jets de flammes ont fait leur apparition sur scène, réchauffant encore plus le public sur le parterre.

Puis, à la fin de Mummy Dust, une myriade de confettis bleus, blancs et rouges a volé dans les airs vers la foule, emplissant la salle de joie et de rires. Suivant cette pluie de papier, le Cardinal s’est lancé dans une longue présentation des membres du groupe. Il a également profité du moment pour parler des blessures qui semblent impossibles à soigner mais qui finissent par ne devenir que des cicatrices ; en bref, il essayait de nous dire de tenir bon, peu importe ce qui survient dans notre vie, puisque toute blessure guérit. Il a conclu son message en nous disant de « réfléchir à ça cet hiver », laissant entendre qu’il a conscience qu’il s’agit d’une période de l’année plus difficile pour de nombreuses personnes.

Visiblement, le Cardinal sait comment charmer son public et le faire rire. Aussi, ses changements fréquents de costume font en sorte que les chansons semblent être des histoires. Les spectacles de Ghost sont toujours divertissants. Il était écrit dans le ciel que la soirée serait sublime, puisqu’il s’agissait d’un événement sans autre groupe que Ghost. Je suis ravie d’avoir assisté à ce spectacle. Le choix des chansons était parfait, les Goules étaient en forme et tout le monde semblait apprécier la soirée. J’ai déjà hâte de voir le prochain concert de Ghost.

Lu 3713 fois Dernière modification le samedi, 08 décembre 2018 10:19
Évaluer cet élément
(11 Votes)