14 Jan 2019

Kacey Musgraves: compte-rendu et photos du spectacle à Montréal (2019)

Dès que j'ai su que Kacey Musgraves s'amenait à Montréal, j'ai acheté mes billets, car je ne voulais pas manquer ça. Beaucoup de gens ont eu le même réflexe, car peu de temps après, Evenko annonçait que le spectacle passait du Corona au MTELUS.

Il faut dire que son album Golden Hour figure dans à peu près tous les top dix de fin d'année de musique Country et dans beaucoup de Pop aussi. Avec cet album, elle a su rallier les deux communautés sans toutefois paraître comme une "vendue" aux yeux de ses fans de longue date. C'est probablement pourquoi le MTELUS affichait COMPLET le soir du spectacle.

La chanteuse Natalie Prass était chargée de la première partie. Son RnB / Easy Listening est très agréable, mais elle a une toute petite voix, qui se perd dans la musique. Comparativement à la production sur son album, j'ai aimé beaucoup mieux la musique en spectacle. Son groupe est très compétent et le son vieillot des claviers allait à merveille dans son univers. Bref, elle as offert une bonne performance, mais rien qui ne passera à l'histoire, à mon avis.

Après un entracte de 30 minutes, Les lumières se sont éteintes sous les applaudissements à tout rompre de la foule. Kacey et son groupe sont apparus sur scène pour interpréter Slow Burn. La chanteuse va d'ailleurs puiser abondamment dans son troisième album; les cinq premières chansons en proviennent : Wonder Woman, Butterfly, Lonely Weekend et Happy & Sad suivent rapidement.

Au début du spectacle, elle semble avoir de la difficulté avec son moniteur d'oreille, mais rien pour nuire à sa performance. C'est d'ailleurs une prestation sans faille qu'elle présente à la foule pour sa première montréalaise. Évidemment, tout artiste qui vient en ville l'hiver, pour la première fois, ne peux que mentionner le froid. Ses interventions sont assez minimales; elle explique une ou deux chansons et présente ses musiciens. Elle remerciera aussi abondamment la foule.

Il faut dire que Kacey Musgraves a eu droit au traitement montréalais royal : MTELUS plein à craquer, foule survoltée qui entonne ses chansons sans qu'elle le demande et ovation monstre après Oh What a World, qui introduisait un segment acoustique. Les gens chantaient aussi bien les nouvelles chansons que les plus veilles, signe que la Texane a des fans de longue date dans la métropole.

J'ai passé une excellente soirée. Ce spectacle était tout ce que j'attendais et plus encore. Je ne suis pas le seul; la foule du MTELUS en entier a témoigné de ce même plaisir lorsque les dernières notes du spectacle se sont tues. Je pense que le message este d'ailleurs assez clair: Kacey Musgrave a uyn public conquis ici, à Montréal. Avec l'accueil que la foule lui a donné, je ne serais pas surpris de la voir revenir rapidement... à Osheaga peut-être? En tout cas, on verra bien.

Lu 1907 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)