×

Avertissement

JFolder::files : le chemin n'est pas un répertoire. Chemin : /home/tzyevmpl/public_html/images/spectacles2019/mark_morton_montreal2019
×

Annonce

JW_SIGP_PLG_NOTICE_03 images/spectacles2019/mark_morton_montreal2019
17 Mar 2019

Mark Morton (Lamb Of God) : Compte-rendu et photos du spectacle de Montréal (2019) Spécial

Avant que vous ne poursuiviez votre lecture, autant vous le dire tout de suite : Light The Torch n’a pu tenir son engagement et donner son spectacle à Montréal.

Les spectateurs ont appris la décevante nouvelle après la première partie de Moon Tooth. En raison d’une ‘urgence’ non spécifiée, on nous annonce que seuls Moon Tooth et Mark Morton joueront sur la scène de l’Astral. Les publications Facebook de Light The Torch indiquent que le groupe a dû canceller un spectacle à Philadelphie il y a 2 jours également, pour ce qui semble être une raison de santé du chanteur Howard Jones. Quoique Morton avait attiré à lui seul un bon lot de fans, ce fût une soirée en bout de ligne assez brève, et malheureusement juste « correcte ».

Le groupe américain originaire de New York Moon Tooth monta sur scène à 20h, devant une foule éparse. L’Astral étant au départ assez intimiste, les spectateurs n’étaient pas extrêmement nombreux à être présents pour encourager le groupe de métal progressif. Cela n’a pas empêché leur chanteur John Carbone d’y mettre toute son énergie et de tenter de faire lever la soirée. Entrant sur scène sur un extrait de Feel Right de Mark Ronson, Moon Tooth débute avec leur plus récent titre, Trust. Cette pièce est le premier single paru pour leur album Crux, qui sortira à la fin mars.

La voix de Carbone ne semble pas aussi juste qu’en version enregistrée, pour ne pas dire à peine reconnaissable comparée aux enregistrements. Moon Tooth a quand même reçu un bel accueil, recevant quelques applaudissements et commentaires positifs de la foule durant leur partie. Le groupe terminera sur Queen Wolf, après avoir joué un peu plus longtemps que prévu.

Suite à une attente assez longue de 40 minutes, la chanteuse de Arch Enemy, Alissa White-Gluz, monte sur scène accompagnée de Mark Morton. Elle débute en français en mentionnant qu’elle a une annonce malheureuse à faire, avant d’expliquer en anglais aux côtés d’un Morton silencieux, que Light The Torch ne pourra faire son spectacle, en raison d’une urgence. Celle-ci spécifie que tout le monde va bien, et invite la foule à profiter tout de même d’un excellent spectacle de métal avec Morton. Sous les applaudissements (surpris?) des spectateurs, la chanteuse montréalaise se retire et laisse la place au guitariste de Lamb Of God et les autres musiciens de son projet solo.

Le premier album solo de Morton, titré Anesthetic, est sorti depuis maintenant un peu plus de 2 semaines. Les titres de l’album sont pour la grande majorité des collaborations avec des chanteurs ou musiciens d’autres groupes. Le guitariste a donc dû légèrement adapter la formule pour la tournée et bien s’entourer sur scène. Morton est accompagné du chanteur Mark Morales, de Sons Of Texas, du bassiste du même groupe, Nick Villareal, de Doc Coyle de Bad Wolves à la guitare, et Art Cruz (Prong, Winds Of Plague) à la batterie. Coyle et Cruz côtoient également Morton sur scène avec Lamb Of God. Bref, nous avons ici des musiciens de haut calibre.

Morton débute donc avec Back From The Dead, et la foule est immédiatement conquise par le talent incontesté du guitariste. Morales fait aussi un excellent travail pour motiver la foule et mettre le ton. Malgré le fait que certaines personnes auront quitté la salle à l’annonce de l’absence de Light The Torch, il est évident que plusieurs spectateurs s’étaient déplacés pour entendre les prouesses de Morton en version live. Ils n’auront pas été déçus, et celui-ci jouera Anesthetic en entier.

Nous avons eu droit à quelques mosh pit sur les titres les plus lourds comme The Never. Alissa White-Gluz est venue rejoindre le groupe sur scène pour interpréter The Truth Is Dead, titre qu’elle interprète aussi sur l’album. Le groupe terminera avec Cross Off, qui est sans contredit la pièce la mieux reçue de la soirée et qui suscitera le plus de réactions dans la foule. Même sur l’album, la pièce, enregistrée avec le regretté Chester Bennington, est un des points forts du projet solo de Morton.

Cross Off était une excellente façon de terminer la soirée, mais après moins d’une heure sur scène, Morton et ses musiciens se retirent abruptement dès les dernières notes. Étant donné que rien ne suivait et que la soirée était de facto terminée, il aurait été agréable de voir Morton et les musiciens peut-être nous donner un petit plus, un petit mot, allonger leur set, improviser quelques morceaux additionnels… bref, quelque chose pour allonger la soirée et faire oublier que nous n’avons eu droit qu’à des premières parties, sans acte principal. La soirée fût brève et la salle peu remplie, le bon côté étant qu’il était agréable d’avoir la chance de voir le guitariste émérite dans un cadre intimiste.

{gallery}spectacles2019/mark_morton_montreal2019:::0:{/gallery}

Lu 2981 fois
Évaluer cet élément
(2 Votes)