30 Mar 2019

Uncle Acid and the Deadbeats et Graveyard: compte-rendu et photos du spectacle à Montréal (2019)

Nous avons eu droit à tout un spectacle le soir du 29 mars au théâtre Corona! La tournée Peace Across the Wasteland s’est arrêtée à Montréal pour l’avant-dernière de ses représentations. C’est à guichets fermés que Demob Happy, Graveyard et Uncle Acid and the Deadbeats ont donné leur spectacle. Une soirée rock qui était depuis longtemps attendue.

Demob Happy, qui accompagne les deux têtes d’affiche pour toute la tournée, a amorcé la soirée. Malheureusement, mon horaire ne m’a pas permis d’assister à leur performance. Cependant, cette formation relativement jeune était un fit parfait pour la tournée en raison du matériel qu’elle produit. Si vous êtes des adeptes de rock psychédélique, je vous suggère d’aller écouter l’excellent album Holy Doom, lancé l’an dernier.

Les deux têtes d’affiche, Graveyard et Uncle Acid and the Deadbeats, ont attiré les foules. Nous avions droit à un public varié, avec certains qui avaient une préférence pour un groupe plutôt que l’autre. Avec plus d’une heure prévue pour chaque groupe, on pouvait s’attendre à beaucoup.

Uncle Acid and the Deadbeats est venu nous montrer son stock pour la première moitié de la soirée. Depuis les dernières années, ce groupe semble avoir le vent dans les voiles : nous avons eu droit à 4 albums en 6 ans! Quand on pense à la scène de rock psychédélique actuelle, c’est un nom qui nous vient tout de suite à l’esprit. La prestation a commencée en force avec la pièce I See Through You. Lors du spectacle, j’étais contente de voir des projections bien exécutées, car il s’agit d’un élément visuel qui permet d’ajouter au côté psychédélique pour nous offrir une performance multidimensionnelle. Je crois que tout le monde a apprécié. Côté musical, tout était parfait. Le son était juste et très proche de ce à quoi il ressemble sur les enregistrements. Les harmonies vocales étaient particulièrement impressionnantes. Tout était soigné sans toutefois perdre l’essence du genre et je lève mon chapeau au groupe pour cela. Uncle Acid and the Deadbeats a livré une performance complète qui s'est terminée beaucoup trop rapidement.

C’est Graveyard qui est monté sur les planches par la suite. La formation suédoise avait droit à un long temps de scène et je ne savais pas trop à quoi m’attendre côté performance. Je dois dire que j’ai trouvé que ça a pris un peu de temps avant d’embarquer. Je ne sais pas si c’est parce qu’il y avait une certaine distance entre le groupe et la foule ou si c’est parce que la tournée tirait à sa fin, mais j’ai l’impression que le set n’a pas commencé en force. Dans la foule, les gros fans de Graveyard étaient déchaînés. Cependant, en commençant, le groupe n’a pas réussi à captiver les fans qui étaient venus exclusivement pour Uncle Acid and the Deadbeats. Heureusement, plus ça avançait, plus ça allait en s’améliorant. Avec la durée de leur set, je suis contente que nous ayons eu droit à une progression. C’est difficile de garder l’attention d’un public et de maintenir son énergie pendant si longtemps. Lors du rappel, je crois que pas mal tout le monde était dedans. Côté setlist, on avait droit à un bon aperçu de l’ensemble de la discographie du groupe, ce qui nous a donné l’impression que le temps passait trop vite. Graveyard sait donner un bon spectacle en montrant toute son énergie!

Il faudra attendre longtemps avant de revoir une soirée dans le genre. Les fans de métal, de doom, de stoner, de rock et autres se sont rassemblés pour un spectacle unique. Ce n’est pas souvent que nous avons droit à une tournée où les deux têtes d’affiche sont complémentaires comme Graveyard et Uncle Acid and the Deadbeats.

Lu 1076 fois Dernière modification le samedi, 30 mars 2019 18:01
Évaluer cet élément
(1 Vote)