18 Avr 2019

Aborted / Cryptopsy : Compte-rendu et photos du spectacle de Montréal (2019)

Ce soir, l'Astral ouvrait ses portes aux amateurs de metal extrême. La tournée Hell Over North America y effectuait un arrêt, nous permettant d'accueillir Vengeful, Hideous Divinity, Cryptopsy et Aborted.

C'est Vengeful qui a lancé la soirée. Je suis arrivée à la fin de sa performance, n’ayant en fait aucune idée que le groupe serait présent ce soir. Sa setlist comptait une dizaine de pièces, incluant Nightmare, Carnivore, Delirium, Cold Ways et Cleansing. Pour ce que j’ai pu voir et entendre, les musiciens étaient visiblement prêts à donner une longue performance, mais ils n’en avaient pas l’occasion. Leur musique était accrochante. Leurs riffs étaient rapides et précis. La foule était pleine de joie. Puis le groupe est parti.

Hideous Divinity est monté sur scène à la suite de Vengeful. Les musiciens semblaient totalement à leur aise devant le public. Le chanteur a pris le temps de nous dire quelques mots en français, nous disant entre autres qu’il était heureux de se trouver là. Pour ce qui est de la performance, elle était courte mais efficace. Le public était déjà en feu et avait hâte de voir les têtes d’affiche. Plusieurs petits pits se sont formés devant la scène, mais la foule est tout de même restée relativement calme, conservant son énergie pour les groupes qui allaient suivre.

Cryptopsy a entamé sa performance d'une manière très douce, c'est-à-dire en nous lançant le fameux avertissement : « The hearing from the sounds of hell is very real... And I warn you: what you are about to hear is very disturbing indeed." C'est donc avec Detritus que le groupe nous a d’abord attaqués. Pendant que les musiciens s’amusaient à nous bombarder de riffs interminables, les fans installés au milieu de la salle créaient des circle pits et des mosh pits assez intenses. Quelques jeunes fans se sont même hissés sur la scène le temps de laisser la musique guider leurs mouvements de tête. De mon emplacement, j’ai également pu admirer, avant de suivre le mouvement moi aussi, au moins une cinquantaine de têtes qui headbangaient de manière presque parfaitement synchronisée. Matt McGachy, le chanteur du groupe, s’est dit fier d’être originaire de Montréal, et il nous a remerciés de nous être déplacés à ce spectale un mercredi soir.

Les membres de Cryptopsy ont de nombreuses années d’expérience sur scène à leur actif et cette expérience est audible autant que visible. Chacun montre son aisance lors des passages les plus techniques et les plus complexes de chaque pièce. Ainsi, ce soir, ils ont interprété Slit Your Guts, Cold Hate, Warm Blood, Graves Of The Fathers, Fear His Displeasure, Phobophile, Sire Of Sin et Orgiastic Disembowelment avec une aisance remarquable. En fait, la quiétude sur le visage des guitaristes était assez étonnante. Tristement, Cryptopsy n’a eu qu’une heure sur scène. J’aurais beaucoup aimé en entendre encore plus…

Lorsque Cryptopsy a quitté la scène, beaucoup de gens ont quitté la salle et ne sont pas revenus pour le dernier groupe, Aborted. Quand les musiciens ont entamé les notes de leur première pièce, TerrorVision, la salle n’était qu’à moitié remplie. Les gens présents montraient toutefois beaucoup d’enthousiasme devant le groupe. De très nombreux circle pits se sont formés, certains à la demande du chanteur, et quelques wall of death ont pris forme avant de se transformer en mosh pits. Par ailleurs, Sven de Caluwé, le chanteur, a pris plaisir à nous parler en français, notamment pour exiger aux fans de headbanger tous ensemble ou de former des pits. La foule s’est montrée très réactive, se laissant même aller au crowdsurfing vers la fin du spectacle. Encore une fois, quelques fans ont rejoint les musiciens sur la scène pour montrer leur amour au groupe, qui ne s’est pas laissé déconcentrer. Avec leur agilité épatante, les musiciens ont, une fois de plus charmer le public. Ils ont interprété, dans l’ordre, Deep Red, Meticulous Invagination, Parasitic Flesh Resection, Termination Redux, Necrotic Manifesto, Hecatomb, Holocaust Incarnate, Cadaverous Banquet, The Origin Of Disease, Squaler Opera, Whore D’œuvre Macabre, Sanguine Verses, Threading on Vermillion Deception / The Saw and the Carnage Done et Retrogore, après laquelle toutes les lumières se sont rallumées. Se sont ensuite faites entendre… les notes de Never Gonna Give You Up de Rick Astley !

En sortant de la salle, les gens étaient comblés et heureux… et plusieurs chantaient les paroles de Rick Astley ! J’aurais aimé que le spectacle dure une heure de plus. Je suis tout de même plus que satisfaite de ce que j’ai pu voir et entendre ce soir.

Lu 1439 fois Dernière modification le jeudi, 18 avril 2019 03:04
Évaluer cet élément
(2 Votes)