29 Nov 2014

The Tea Party : Critique et photos du concert de Montréal (2014) Spécial

C’est un grand retour qui a lieu au Metropolis de Montréal ce soir. Et pour tous ceux qui suivaient assidument The Tea Party pendant leurs heures de gloire à la fin des années ’90, c’est un moment encore plus spécial tellement le groupe a joué souvent dans cette salle.

Ce trip nostalgique en appelle plus d’un, car si l’endroit n’affiche pas complet, il y a beaucoup de monde qui se sont déplacés pour venir voir et entendre le trio canadien en chair et en os. Dès qu’ils embarquent sur scène, la foule exprime bruyamment son plaisir. Même si c’est «The L.O.C.», une (excellente!) pièce de leur dernier disque, qui ouvre les festivités, le public est conquis d’avance. Cet état de fait est encore plus probant quand le groupe entame «The Bazaar». Il y a bien des raisons de se réjouir. Premièrement, le son est excellent et le mixte des instruments est très bon. Deuxièmement, la voix de Jeff Martin est toujours aussi excellente et il n’a pas perdu cette intonation singulière qui a fait sa notoriété. Et finalement, la cohésion entre les trois musiciens parait très sincère et nous n’avons pas l’impression d’assister à une reformation pour des raisons pécuniaires évidentes. Il n’y a qu’un petit problème technique avec l’amplificateur de guitare de Jeff qui les oblige à briser le rythme en début de spectacle et nous quitter quelques minutes. Rien de majeur qui pourrait gâcher notre plaisir.

[Clique sur l'image pour voir la galerie photo]

Côté musique, The Tea Party a un nouveau disque à promouvoir et ne se gêne pas pour l’assumer complètement avec pas moins de cinq chassons qui en seront tirés. Pendant «The Black Sea», l’assistance en profite pour chanter en chœur. Jeff nous dit à quel point ils se sentent choyés d’être ici avec nous ce soir. Après quelques blagues d’autodérision de la part du chanteur sur sa façon de chanter, ils jouent «Fire In The Head» qui est sûrement le moment fort du show. Juste après «The 11th Hour», ils nous apprennent que celle-ci sera sûrement le prochain single. Un superbe medley de «Save Me», «The Messenger» et de «Kashmir» (Led Zeppelin) nous prouve une fois de plus qu’ils sont d’excellents musiciens qui savent interpréter leurs morceaux de façon différente que les versions studio. En guise de rappel ils nous offrent le succès «Heaven’s Coming Down» greffé à une reprise de «All Along The Watchtower» et une version de «Sister Awake» que nous nous rappellerons longtemps.

Il est bien sûr vrai que les trois musiciens ne bougent pas autant qu’il y a 20 ans et que la foule est vraiment plus tranquille qu’elle ne l’était (je me souviens encore du «thrash» et du «Body Surfing» pendant la tournée acoustique de 1996), mais autant le band que les spectateurs ont vieilli et l'on n’a pas passé une moins bonne soirée pour autant.

Nom de l'événement : The Tea Party au Metropolis de Montréal
Organisateur : evenko
Critique : Sébastien Léonard
Photos : Eric Brisson

 

La liste des chansons :

1.   The L.O.C 

2.   The Bazaar 

3.   The Black Sea 

4.   Psychopomp 

5.   Fire in the Head 

6.   Lullaby

7.   The 11th hour

8.   Water's on Fire 

9.   Little Drummer Boy / Save Me / The Messenger / Kashmir / Save Me 

10. The Ocean at the End 

11. Temptation / Transmission 

Encore:

11.  Heaven's Coming Down / All Along the Watchtower  

12. Sister Awake / Pulse 

Lu 4799 fois Dernière modification le samedi, 29 novembre 2014 06:08
Évaluer cet élément
(1 Vote)