×

Avertissement

JFolder::files : le chemin n'est pas un répertoire. Chemin : /home/tzyevmpl/public_html/images/spectacles/oceansofslumbers
JFolder::files : le chemin n'est pas un répertoire. Chemin : /home/tzyevmpl/public_html/images/spectacles/boeralisqc
JFolder::files : le chemin n'est pas un répertoire. Chemin : /home/tzyevmpl/public_html/images/spectacles/voyagerqc
JFolder::files : le chemin n'est pas un répertoire. Chemin : /home/tzyevmpl/public_html/images/spectacles/evergreyqc
×

Annonce

JW_SIGP_PLG_NOTICE_03 images/spectacles/oceansofslumbers
JW_SIGP_PLG_NOTICE_03 images/spectacles/boeralisqc
JW_SIGP_PLG_NOTICE_03 images/spectacles/voyagerqc
JW_SIGP_PLG_NOTICE_03 images/spectacles/evergreyqc
03 Sep 2015

Evergrey/Voyager/Borealis/Oceans of Slumber: critique et photos du spectacle de Québec

C'était le début hier d'un GROS mois de septembre sur la scène métal à Québec alors qu’Evergrey était de passage dans la Vieille Capitale.  C'est flanqué des formations Voyager, Borealis et Oceans of Slumber que les Suédois visitaient la ville et nombreux sont ceux qui se sont présentés au rendez-vous!

 

 

Oceans of Slumber

{gallery}spectacles/oceansofslumbers{/gallery}

C'est avec un groupe difficile à définir que débute cette longue soirée, soit Oceans of Slumber.  On parle d'un métal progressif assez sombre, peut-être même avec une touche de doom metal par moment.  Règle générale, la formation américaine donne un bon spectacle à une foule assez amorphe, qui se tient mystérieusement à 3 mètres de la scène pour une raison obscure.  Si les musiciens présentent un talent assuré, la chanteuse manque cruellement de charisme.  Peut-être était-elle contrariée, mais elle n'avait pas l'air heureuse d'être au poste et c'est un élément qui a joué sur le spectacle.  Reste que somme toute, c'est une découverte intéressante que celle-ci et il ne serait pas étonnant de voir à nouveau le groupe accompagner d'autres grosses pointures en tournée.

 

Borealis

{gallery}spectacles/boeralisqc{/gallery}

Suit ensuite la formation ontarienne Borealis, qui nous offre un power/prog metal fort efficace.  La musique n'est pas sans rappeler celle de la tête d'affiche de la soirée, et les amateurs semblent beaucoup plus réceptifs qu'à la prestation précédente.  Malheureusement, quelques problèmes techniques en plein milieu du spectacle font en sorte que Borealis doit amputer son setlist d'une ou deux pièces et qui laisse  planer un long malaise dans la foule, bien patiente malgré tout.  Espérons que ce sera partie remise puisque les quelques pièces jouées l'ont été avec brio!

 

Voyager

{gallery}spectacles/voyagerqc{/gallery}

Certains se rappeleront peut-être du dernier passage de Rhapsody of Fire à Québec, alors que la formation australienne Voyager avait fait tourner bien des têtes par leur prestation mémorable.  Ils sont de retour dans la province et ils n'ont certainement pas perdu de leur énergie!  Voyager offre une prestation inspirée et énergique, qui insuffle une bonne dose d'énergie dans la foule qui en redemande.  Leur métal progressif un peu plus doux que Borealis plait définitivement aux amateurs, et comme à leur dernier passage, ils nous offrent un medley cocasse contenant entre la pièce thème de Game of Thrones, celle du film Ghostbusters et également un classique des...  Backstreet Boys, rien de moins!  C'est donc encore fois mission accomplie pour Voyager qui met la table pour la suite tant attendue!

 

Evergrey

{gallery}spectacles/evergreyqc{/gallery}

C'est vers 22h00 que le plat de résistance est offert aux amateurs de prog/power présents : Evergrey entre en scène!  C'est sur les premières notes de The Awakening que les Suédois démarrent le spectacle, et c'en est tout un!  Evergrey rend absolument à merveille de nombreuses pièces de son répertoire, y allant évidemment de morceaux plus récents tels que King of Errors et Black Undertow, mais la formation scandinave revisite également ses classiques tels que The Masterplan, Blinded (un des moments forts de la soirée!) et I'm Sorry, pour n'en nommer que quelques-unes.  L'exécution musicale est absolument parfaite et la voix envoûtante de Tom S. Englund est totalement à point, lui qui rend les compositions du groupe à merveille, au grand bonheur des nombreux fans présents.  Le groupe ne se fait pas prier longuement pour un rappel, y allant de la magnifique When the Walls Go Down, et enchainant avec Recreation Day, Broken Wings et A Touch of Blessing.  C'est sur The Grand Collapse que se termine la prestation du groupe, qui sera ensuite très généreux avec les fans en se présentant rapidement dans la salle suite au spectacle.  C'est une prestation de classe digne des grands que nous a offert Evergrey, qui peut quitter la Vieille Capitale avec le sentiment du devoir accompli et ce, de brillante façon.  Il y a fort à parier que les amateurs de métal progressif ne regretteront pas leur soirée, et il ne reste maintenant plus qu'à espérer qu'on reverra Evergrey dans un futur rapproché!

 

Critique: Sylvain Carrier

Photos: Karina Charbonnier

Lu 4052 fois Dernière modification le jeudi, 03 septembre 2015 16:14
Évaluer cet élément
(0 Votes)