22 Nov 2015

King Diamond : Abigail in concert à New York (2015) Spécial

À la fin octobre, King Diamond a démarré une courte tournée sous le thème Abigail in Concert 2015. Malheureusement, aucune date n’était prévue au Québec. Parmi les passages les plus près de chez nous, il y avait trois soirs à New York, soit les 19, 20 et 21 novembre.

 

 

Pour les intéressés, il y aura également un arrêt à Boston ce mardi, le 24 novembre, et il semble rester des billets. (À noter que si vous prévoyez acheter de la marchandise, le kiosque n’acceptait que l’argent comptant à New York, alors apportez suffisamment de dollars américains sur vous.)

Mais revenons aux spectacles de New York. L’équipe de Musik Universe a été invitée à la représentation du samedi soir, la dernière dans la « grosse pomme ». Le PlayStation Theater, qui était connu jusque tout récemment sous le nom de Best Buy Theater, affichait complet pour une deuxième soirée d’affilée. En plein cœur de Times Square, on peut facilement comprendre pourquoi la sécurité fouillait pas mal plus chacun des spectateurs avant leur entrée, après ce qui s’est passé au Bataclan, mais cela a évidemment causé une très longue file d’attente qui a fait que nous avons manqué une bonne partie de la prestation d’Exodus. Au moins, ce que nous avons pu voir nous a mis en appétit, même s’il a ensuite fallu attendre environ 45 minutes pour le plat principal.

L’annonce de la tournée Abigail in Concert 2015 a peut-être fait dire à certains que King Diamond ne faisait que suivre la « mode » de jouer un album complet en concert à l’occasion d’un anniversaire important. Par contre, avez-vous remarqué que le 30e anniversaire d’Abigail ne sera fêté qu'en 2017? En plus, dans la majorité des spectacles du genre auxquels j’ai pu assister, le groupe commençait par l’album en question, pour ensuite terminer avec une compilation d’autres chansons. Ici encore, le King ne fait pas tout à fait comme les autres, car il commence par quelques pièces de ses répertoires King Diamond et Mercyful Fate, pour ensuite terminer avec les chansons en vedette, sans rappel.

Parmi les premières pièces choisies, il y avait deux grandes nouveautés pour ceux qui ont vu la formation au cours de la dernière année : Halloween, du premier album signé King Diamond, et Melissa, du premier album de Mercyful Fate. Durant cette dernière, il y a une mise en scène vraiment bien faite avec la danseuse/comédienne qui suit le groupe depuis son retour sur les planches et un figurant habillé en prêtre, mais je ne vous en dis pas plus pour ne pas vous gâcher la surprise! (Le prêtre fait une autre petite apparition pendant les chansons d’Abigail. Si vous connaissez bien les paroles de l’album, vous devinerez sûrement à quel moment!) Le décor de cette tournée est pas mal le même que pour les deux dernières (en solo et avec le Mayhem Festival), mais l’éclairage semble légèrement différent et il y a de nouvelles toiles de fond aux couleurs de l’album pour la deuxième partie du spectacle.

Côté performance, on sait à quoi s’attendre depuis le grand retour de King Diamond : on frôle la perfection! Vous pourrez donc facilement imaginer les frissons que vous aurez en entendant, par exemple, la dernière note chantée de la chanson titre d’Abigail. Et le talent des musiciens qui entourent le sombre seigneur ne fait plus le moindre doute dans l’esprit de quiconque les a vus à l’œuvre. Ils sont incroyables à entendre et fascinants à voir aller, avec une mention spéciale pour l’enthousiasme du dernier venu, le bassiste Pontus Egberg. Ils ont magnifiquement rendu les huit dernières pièces d’Abigail (Funeral était pré-enregistrée et la « bonus track » Shrine n’a pas été incluse dans la tournée), dont certaines n’avaient pas été jouées live depuis de nombreuses années.

Les fans qui n’auront pas pu se rendre à l’un des arrêts de la tournée Abigail in Concert 2015 pourront au moins se consoler en se disant que deux soirs seront filmés afin de nous offrir le tout premier DVD live de King Diamond. Surveillez Musik Universe pour l’annonce de la date de sortie.

CRITIQUE : Sophie LeMay
PHOTOS : Patryk Pigeon

Lu 4500 fois Dernière modification le lundi, 23 novembre 2015 14:23
Évaluer cet élément
(1 Vote)