29 Oct 2016

Halestorm: Critique et photos du spectacle à Montréal (2016)

Une soirée où le rock féminin prenait place au Métropolis afin d'entamer la fin de semaine. Pour cet événement, nous avions droit à Halestorm, Lita Ford et Dorothy.

Venu tout droit de Los Angeles, c'était la formation Dorothy qui avait la chance de prendre place sur scène en premier.

CLIQUEZ SUR LA PHOTO POUR VOIR LA GALERIE

dorothy-montral-2016-14

Personnellement, j'ai bien aimé la musique du groupe sans toutefois en être impressionné. Cependant, en ce qui a trait à la prestation des musiciens je n'ai rien de négatif à dire; une formation énergique et bourrée de charisme qui a su charmer la salle montréalaise du début jusqu'à la fin. Le tout servi avec un son déjà sans défaut.

Étrangement, c'est la mythique Lita Ford qui orchestrait la deuxième partie du concert.

CLIQUEZ SUR LA PHOTO POUR VOIR LA GALERIE

 lita-ford-montral-2016-12

Si certains étaient plutôt étonnés que Ford ne soit pas tête d'affiche, cela n'a visiblement pas ébranlé la musicienne qui était au sommet de sa forme pour sa prestation endiablée. Dès l'arrivé sur scène de cette icône du hair métal, le voyage musical que les musiciens ont su nous offrir nous a mené directement dans les années 80. Armée d'artiste de talent, mais aussi d'incontournables classiques, Lita Ford a fait frémir le Métropolis comme dans ses belles années. De plus, Lzzy Hale s'est même jointe à l'ancienne membre des The Runaways afin d’interpréter Cherry Bomb et Close My Eyes Forever, ce qui s'avéra être deux moments forts de la prestation. Cependant, si la première formation a été en mesure de jouir d'un bon son, ce ne fut pas vraiment le cas de Lita Ford, car un volume un peu trop élevé de la basse a su avoir raison en partie des partitions de guitare qui étaient parfois inaudibles. Sinon, ce fut un concert d'une très grande qualité.

Enfin, Lzzy Hale repris place sur les planches, mais cette fois-ci accompagnée de ses musiciens d'Halestorm.

CLIQUEZ SUR LA PHOTO POUR VOIR LA GALERIE

halestorm-montral-2016-04

On ne peut pas dire le contraire, cette formation sait comment donner un show et dégage l'essence même du rock. Il n'a fallu que très peu de temps à la charmante Lzzy pour prendre le contrôle de l’auditoire déjà conquis. De plus, son charisme et son don de maestro de foule sont aussi des atouts hors norme dont elle dispose et qu’elle ne se gêne pas d’utiliser. Que dire de la prestation des musiciens? Un mot : Impeccable. Toutes les notes étaient visiblement ressenties par les musiciens en action et surtout, ceux-ci ne se gênaient aucunement pour démontrer leur plaisir de jouer. Personnellement, il y a un seul des membres du groupe qui a été en mesure de se démarquer pleinement des autres, ce qui n’était pas chose facile, et ce n’était pas la jolie chanteuse, mais plutôt son frère; le batteur. Ce jeune homme à une présence hors pair avec sa manie de jongler autant avec ses baguettes que ses figures rythmiques sur ces outils de percussion. D’ailleurs, habituellement je me lasse rapidement des solos de batterie, mais le sien m’a captivé jusqu’à la fin, et ce, surtout grâce à l’union des trois batteurs de la soirée ainsi qu’un invité. Au final, la formation a été en mesure de prouver à ceux qui en doutaient qu’ils sont aisément aptes à endosser le rôle de tête d’affiche.

Finalement, encore une fois nous avons été choyés par un événement endiablé au Metropolis. Une soirée bien dosée où des visages féminins du rock de différentes époques se côtoyaient de façon grandiose.  

Lu 5467 fois Dernière modification le samedi, 29 octobre 2016 13:18
Évaluer cet élément
(1 Vote)