20 Mar 2017

Despised Icon / Carnifex : Critique et photos du spectacle de Québec (2017)

C’est une grosse soirée qui attendait les amateurs de deathcore de Québec à l’Impérial Bell. En effet, la tournée de Despised Icon s’arrêtait avec Lorna Shore, Fallujah, Rings Of Saturn et Carnifex. Malheureusement, Rings Of Saturn n’a pu entrer au Canada. Pour combler le trou dans la programmation, APES, un groupe local est monté sur scène en début de soirée.

Il est 19h00 lorsque la formation québécoise APES foule les planches d’un Impérial loin d’être rempli. Le groupe est à l’étroit sur la scène, déjà préparée pour les autres groupes. Cependant, les membres utilisent le peu d’espace qu’ils ont pour se déplacer, plus particulièrement le chanteur. Malheureusement, le groupe ne jouit pas d’un bon son et on perd parfois complètement la voix du chanteur. De plus, la foule n’est pas super réceptive et seulement quelques têtes se font aller. Malgré tout, APES a réussi a bien commencé la soirée.

C’est au tour de Lorna Shore de se présenter sur scène, devant une salle bien remplie. Le groupe, qui n’a pas de bassiste, offre des breakdowns solides, qui donne envie de se fendre en deux. Le parterre est beaucoup plus animé que pour la formation précédente, le pit est constamment en mouvement et les bras sont dans les airs. Les chansons s’enchaînent et le temps alloué à la formation est trop rapidement écoulé. Il s’agissait d’une belle découverte pour une bonne partie des gens présents dans la salle. C’est assurément un groupe à surveiller.

Le temps est venu pour la formation Fallujah de monter sur la scène et le parterre est prêt à l’accueillir. Le groupe commence en force avec sa technicité et ses growls. Tout s'imbrique parfaitement et il est impossible de ne pas apprécier l’offrande du groupe. La pièce “Amber Gaze” met le feu à la salle et une majorité du public se fait aller la tête. Encore une fois, il s’agit d’une découverte pour certains dans la salle et on peut affirmer que la formation a conquis le coeur de plusieurs.

C’est à Carnifex que revient la tâche de monter l’énergie encore d’un cran, chose que le groupe a réussi avec brio. La réputation de la formation n’est plus à faire et elle nous offre une prestation précise qui en ravira plus qu’un. Carnifex a fait le choix judicieux d’aller piger dans une bonne partie de son répertoire, allant de son dernier album avec la pièce “Slow Death” à “Lie To My Face”, sortie en 2007. L’énergie des membres est contagieuse et la salle se laisse aller au rythme des morceaux. L’un des moments fort de la performance de Carnifex est clairement lorsqu’ils ont joué “The Heretic Anthem” de Slipknot. La foule est devenue folle et tout le monde chantait. Bref, encore une fois, c’est une excellente performance à laquelle nous avons eu droit.

Enfin, c’est le tour de nos petits chouchous québécois de monter sur scène. Despised Icon était très attendu et l’attente en aura valu la peine. Tout commence avec la chanson “Bad Vibes” et dès les premières notes, le parterre perd la tête et le pit est déjanté. Les membres de la formation sont en feu et ils sont très contents d’être de retour à Québec. Le groupe enchaîne les succès de tout son répertoire, même s’il fait principalement la promotion de son dernier album “Beast”. Cependant, un spectacle de Despised Icon n’en serait pas un sans le classique wall of death sur “Retina”. Les deux côtés de la salle était réellement partis en guerre, tapant violemment du pied et lâchant des cris, même le groupe était impressionné. La soirée s’est terminée trop vite avec les chansons “Beast” et “MVP” au plus grand plaisir des fans.

Finalement, cette grosse soirée aura été à la hauteur des attentes des gens qui s’y étaient déplacés. Un petit conseil, ne manquez pas le prochain passage de Despised Icon à Montréal, cette fois avec Chelsea Grin, Ice Nine Kills, Gideon et Enterprise Earth!

Lu 2647 fois Dernière modification le lundi, 20 mars 2017 12:40
Évaluer cet élément
(0 Votes)