16 Juil 2017

Of Mice & Men: Critique et photos du spectacle au FEQ (2017)

Le site du Parc de la Francophonie était deja rempli au 3/4 lorsque The Devil Wears Prada a mis les pieds sur scène.

 

Le chanteur du groupe, Mike Hranica, offrait une performance vocale incroyable et dégageait une bonne énergie sur scène. La voix de ce dernier était d’un contraste exceptionnel avec les clean vocals du guitariste, Jeremy DePoyster, mais elle s’accordaient tout de même très bien. Les festivaliers ont eu droit à une prestation dynamique et remplie d’interaction avec la foule elle-même.

Surprenament, lors de la fin du spectacle, le site s’est tout de même libéré d’une centaine de personnes qui désiraient seulement assister au spectacle de TDWP.

Le groupe de l’Ohio a très bien fait son travail qui consistait à réchauffer la foule tout juste avant OM&M.

D’ailleurs, The Devil Wears Prada sera de retour dans la province, le 3 octobre au La Tulipe de Montréal.

  1. Daughter
  2. Sailor’s Prayer
  3. Planet A
  4. Outnumbered
  5. Worldwide
  6. Assistant to the Regional Manager
  7. Dead Throne
  8. To the Key of Evergreen
  9. Supernova
  10. Escape
  11. Born to Lose
  12. Asteroid
  13. Mammoth

Le dernier passage du groupe Of Mice & Men dans la vieille capitale était l’an dernier en première partie de Slipknot au Centre Vidéotron. Tout porte à croire que plusieurs personnes qui les ont découverts à ce concert se sont également déplacées pour les revoir, ce soir, au Parc de la Francophonie, dans le cadre du Festival d’Été de Québec.

C’est le bassiste Aaron Pauley qui entre sur scène le premier et qui lance le spectacle.

Ce dernier est le remplaçant de l’ancien chanteur Austin Carlile. OM&M débute donc, la soirée avec la populaire chanson « Bones Exposed » qui fait déjà son effet sur le public.

Pour ce qui est de la prestation générale du groupe, je trouvais qu’il manquait un certain manque de dynamisme de la part du chanteur, il bougeait peu, ce qui a fait changement des performances live avec Austin. Par contre, la foule compensait pleinement pour l’energie manquante, moshpits et circlepits étaient au rendez-vous, une ambiance qui semblait plaire aux fans.

Les interractions du groupe avec la foule se sont faites un peu plus tard dans la soirée.

C’est avant la chanson « You’re Not Alone » qu’Aaron mentionne au public que peut importe qui est-ce qui nous entoure, la personne à droite, à gauche, devant ou derrière nous, « nous somme tous une grande famille unie par le Rock & Roll ».

Lors de la fin du concert, le site presque vidé, quelques fans sont restés afin de rencontrer leurs idoles. L’un d’entre eux a remis à un des musiciens un drapeau du Québec avec le logo du groupe. Une fois le drapeau remis, un des musiciens l’a brandit et il l’agitait de façon à ce que la foule le remarque. Un beau souvenir de leur passage à Québec pour Of Mice & Men.

En tout et partout, le choix des chansons pour le concert était excellent, mais le concert était d’une courte durée. Seulement trois chansons de plus que le concert de TDWP, ce que je trouve qui ne fait pas une énorme pour une tête d’affiche.

Le quatuor a tout de même présenté un spectacle presque sans faille, digne de ce l’on peut entendre sur leurs albums, mais un peu plus de mouvement sur scène n’aurait pas été de refus. D’ailleurs, malgré le changement de chanteur et les petits points négatifs, Aaron Pauley s’est fait applaudir de façon incroyable, lors de la présentation des musiciens

  1. Bones Exposed
  2. Would You Still Be There
  3. Back To Me
  4. Unbreakable.  
  5. Public Service Announcement
  6. Never Giving Up
  7. Broken Generation
  8. Game of War
  9. The Lie
  10. Real
  11. Pain
  12. Relentless
  13. You Make Me Sick
  14. The Flood
  15. You’re Not Alone
  16. The Depths

Lu 6398 fois Dernière modification le dimanche, 16 juillet 2017 06:32
Évaluer cet élément
(3 Votes)