13 Aoû 2017

Keith Urban: critique et photos du spectacle à Montréal (2017)

La fièvre du country s’empare petit à petit de la province et on aime ça. Le géant du country Keith Urban en était à sa deuxième présence au Québec, une première sur les planches de la scène du centre Bell à Montréal. Pour l’occasion, plusieurs avaient enfilé chapeaux et bottes de cowboy, en passant par les chemises à carreaux et un décolleté plongeants pour plusieurs fans.

Keith Urban a bien impressionné lors de son passage au festival d'été de Québec le 10 juillet 2015 sur les plaines d'Abraham et les fans attendaient avec impatience son retour. Le centre Bell n’affichait peut-être pas complet hier soir, mais la foule était plus que respectable pour son premier concert en ville.

Après un excellent début de soirée avec le James Barker Band, c’est à l'heure que Urban et ses musiciens ont monté sur scène, soit à 21 h 10.
Dès le début du concert, Keith reconnaît la ville où il se trouve et Montréal est mentionné à toutes les sauces dès la première chanson Gone Tomorrow (Here Today).

Puis le centre Bell a explosé aux premières notes de Long Hot Summer et cette ambiance de fête demeurera dans la place jusqu’à ce que le chanteur et ses musiciens la quittent, après deux heures de pur bonheur en leur compagnie.

Keith raconte comment il est heureux de pouvoir enfin jouer à Montréal. Ils allaient donc en profiter pour compenser le temps perdu. On ne peut contester ses paroles, lui et ses musiciens auront donné aux admirateurs présents toute une soirée haute en énergie.

Ils ont enchaîné avec Break On Me devant un centre Bell illuminé par tous les cellulaires. On vivait des moments magiques, les uns après les autres. La foule un peu timide a chanté le refrain, mais pas au meilleur de ses capacités comme on en connaît les fans de Montréal.

Avec Somewhere in my Car, le party s'est poursuivi de plus belle. Les fans étaient cette fois prêts à chanter avec Keith il n’y avait aucun doute à avoir.

Il se donne la peine de parler quelques mots de français au grand plaisir de la foule à chacune de ses interventions. Que ce soit un merci ou je t’aime, il s’est même présenté en français.

On a joué en Ontario hier dit-il, Québec demain, oh on a des sentiments partagés ici. Petit clin d’œil du chanteur face à la rivalité entre les deux métropoles.

Puis petit moment cocasse et adorable à la fois, Keith a fait monter une future mariée et ses demoiselles d’honneur sur scène. Elles avaient choisi ce soir pour fêter l’événement par amour pour le chanteur. Keith a demandé à ce qu’on appelle le fiancé Jordan qui devait être dans un enterrement de vie de garçon. Il a répondu, mais aussitôt raccroché. Urban a pris le temps de faire une photo avec tout le groupe avant qu'elles ne descendent et qu’il enchaîne avec la chanson Blue Ain't Your Color. Put You in a Song a refait monter l'énergie dans le centre Bell après un petit répit avec la dernière balade.

L’Australien est un artiste charismatique et généreux de sa personne comme il s’en fait peu dans l’industrie. Toujours un énorme sourire contagieux au visage, il semble apprécier sincèrement chaque moment sur scène et la foule lui rend bien.

Il n’a pas apporté une grosse scène ultra chargée, seulement ses musiciens et lui-même et des jeux d'éclairage bien simple. La musique parle d'elle-même. Il n’a pas besoin d’artifice pour captiver l’attention de tous.

Urban enchaîne avec Where the Blacktop Ends et Little Bit of Everything pour continuer la fête qui règne maintenant dans le centre Bell depuis près d’une heure. Urban nous a parlé de l’influence de Glen Campbell sur sa musique et de cette légende du country qu'on vient de perdre avant de chanter Witchita Lineman en son honneur. Une superbe interprétation du chanteur, seul à la guitare, en vous en donner des frissons.

Puis à la grande surprise des fans, il a fait You Better Believe accompagné de Robby Johnson, qui l’a rejoint sur scène. Johnson a reçu un accueil chaleureux du public. Malgré son succès grandissant aux États-Unis, Johnson nous rappelle qu’il a grandi ici en traduisant en français les quelques phrases de Keith Urban.

Beau moment lorsque Keith a parcouru le parterre pour se rendre un peu plus haut dans une section des rouge, en chantant You Look Good In my Shirt. Avant de redescendre, il en a profité pour signer sa guitare et en faire cadeau à une chanceuse qui se trouvait à ses côtés puis il est revenu tout juste à temps sur scène pour terminer la chanson.

Il a demandé à la foule de faire leur meilleure "Carrie Underwood" le temps de la chansonThe Fighter. Elle était tout de même présente pour chanter ses parties sur les écrans du centre Bell. Il a enchaîné avec Cop Car, suivit de Love Somebody Like You, où il a un peu changé les paroles en disant qu’il aimait jouer pour la première fois à Montréal. Urban nous a aussi gâtés dans John Cougar, John Deere, John 3:16, en intégrant un petit passage de Jack & Diane de Mellencamp et de No Woman No Cry de Bob Marley.

La foule a chanté et dansé toute la soirée et il n’en fut pas autrement pendant Wasted Time. Il a quitté la scène sous les applaudissements, les cris et la foule qui scandait son nom.

Il est revenu le temps de deux chansonssur une intro de Hallelujah de Leonard Cohen avec laquelle il a poursuivi avec But for the Grace of God. La soirée s’est terminée parfaitement avec Raise 'Em Up et un petit extrait de U2 With or Without You.

Reste maintenant à espérer que Keith Urban tiendra sa promesse et sera de retour dès que possible à Montréal.

1. Gone Tomorrow (Here Today)

2. Long Hot Summer

3. Break On Me

4. Somewhere in My Car

5. Good Thing

6. Blue Ain’t Your Color

7. Put You in a Song

8. Where the Blacktop Ends

9. Little Bit of Everything

10. We Were Us

11. You Gonna Fly

12. You Look Good in My Shirt

13. The Fighter (avec Carrie Underwood)

14. Cop Car

15. Somebody Like You

16. John Cougar, John Deere, John 3:16

17. Wasted Time

Rappel

18. But for the Grace of God

19. Raise ‘Em Up

Lu 1799 fois
Évaluer cet élément
(1 Vote)