23 Sep 2017

Sacred Reich: Critique et photos du concert de Montréal (2017)

On ne pouvait que s'avouer choyé en ce vendredi soir alors que Sacred Reich était en ville au Foufounes Électriques. De plus, même la première partie était aussi forte intéressante, car elle était composée de Ashes Of Eden et Canceric. Malheureusement, Byzantine devait aussi être de l'événement, mais dû à des problèmes avec leur véhicule, ils n’ont pu être des nôtres.

 

Je dois avouer que lorsque j'ai réalisé que Canceric était de la partie, j'étais plus que comblé puisque la dernière fois que je les ai vus je m'étais retrouvé bouchebé par la qualité de leur musique. La dernière fois que j'étais à leur concert, je me souviens que le son n'était pas ce qu'il y avait d'optimum. Heureusement, ce soir c'était totalement le contraire. Les gars étaient en très grande forme et nous l'ont bien démontré avec cette performance de feu bien énergique malgré le peu d'espace dont ils disposaient sur la scène. Cependant, en dépit de la performance des musiciens, j'ai trouvé que la foule était plutôt calme. Surement qu'elle gardait son énergie pour la suite.

C'était alors à Ashes Of Eden de venir flouer les planches de la petite scène. Bien que Canceric avait une bonne présence scénique, je ne pouvais m'attendre à un niveau supérieur comme nous avons eu droit. Tout semblait s'être aligné parfaitement pour la prestation du groupe, car même si je force les choses, je ne réussis pas à trouver un point négatif de la part des musiciens. Tout était précis et énergique comme peu savent faire. De plus, le son était impeccable ce qui nous permettait de ne rien rater de cette excellente musique. Cependant, encore une fois, j'ai trouvé que la foule n'embarquait pas assez, voire pratiquement pas, mais j'osais quand même espéré que le tout se réveillerait pour Sacred Reich.

Avec un groupe en moins c'était donc déjà au tour de Sacred Reich de venir prendre les choses en main avec leur musique "old school". Si pour le reste du concert l'auditoire était plutôt monotone, celle-ci s'est grandement reprise avec la tête d'affiche. Dès l'entrée en scène des musiciens, l'action sur le parterre s'est enclenchée de façon fulgurante et ne connut que très peu de répits; une bonne façon de se reprendre. Pour ce qui est du groupe, quoi dire de mal? Rien! Les gars ont su servir un show qui ne sombra pas dans l'oubli. Tout semblait être planifié au quart de tour et tout était impeccable. Que ce soit du choix des chansons aux interludes du chanteur Phil Rind, il n'y eut jamais de moment faible dans la soirée. D'ailleurs, en parlant de la sélection des pièces, en plus des nombreux classiques de la troupe, nous avons eu droit à War Pigs de Black Sabbath ce qui a semblé faire plaisirs à tous, car l'ensemble de la salle s'est époumoné à chanter les paroles. De plus, j'ai bien aimé la complicité des musiciens qui était bien visible, mais surtout la joie contagieuse des artistes de performer pour ses fans. Sans équivoque ce fut une excellente prestation.

Finalement, il manquait peut-être un groupe, mais cela n'a aucunement affecté la soirée. Nous avons eu droit à trois bons groupes qui nous ont offert trois excellentes prestations. Personnellement, je crois que je vais longtemps garder en tête cette soirée.

Setlist Sacred Reich

Ignorance

Administrative Decisions

One Nation

Love… Hate

Victime Of Demise

Violent Solutions

Crimes Against Humanity

Who’s To Blame

I Don’t Know

Free

Independent

War Pigs (reprise de Black Sabbath)

The American Way

Rappel

Death Squat

Surf Nicaragua

Lu 883 fois Dernière modification le samedi, 23 septembre 2017 09:10
Évaluer cet élément
(1 Vote)