08 Oct 2017

Against Me: Critique et photos du spectacle de Montréal (2017)

C’est dans une ambiance électrisante hier soir que s’est déroulé le spectacle d’Against Me! au Théâtre Corona de Montréal.

Dès l’ouverture des portes, les spectateurs se sont précipités devant la scène afin de s’assurer d’avoir une place de choix pour le spectacle. C’était le groupe The Dirty Nil, un groupe d’alternatif rock provenant de l’Ontario, qui était le premier à accueillir la foule.

La curiosité de la foule s'est fait sentir dès la première chanson, intitulée ‘’You can be pissed off if you want to‘’, un mélange de Jiimmy eat world et Everclear. Plutôt pop pour un groupe qui se caractérise comme alternatif. Le bassiste du groupe, Ross Miller, se donnait à cœur joie pour projeter une allure de personnage loufoque. À plusieurs reprises, le groupe a remercié la foule ‘’d’être ici pour le Rock and Roll Show‘’. 

C’est en voyant prendre place Bleached, un groupe de Los Angeles, que les spectateurs se sont déchaînés. Plusieurs personnes étaient sans contredit venues pour ce groupe et portaient fièrement leurs chandails. Le ‘’Girl Power’’ se faisait sentir sur place. C’est durant la chanson ‘’Outta my mind‘’ que j’ai ressenti un faible unanime pour la chanteuse. L’ambiance était vibrante et donnait l’impression de revivre un premier amour tellement les émotions étaient fortes. À la fin du concert, la talentueuse chanteuse s’est précipitée sur la batterie pour nous faire un solo de béton.

Lorsque les lumières se sont tamisées, l’excitation des fans d’Against me! s’est fait sentir jusqu’à l’autre bout de la ville. Dès la première note de la chanson ‘’True Trans’’, les gens se sont mis à se déchaîner, laissant place à un ‘’mushpit’’ assez surprenant pour la petite salle où l’on était. Sur la chanson ‘’Provision’’, plusieurs personnes ont fait du ‘’body surfing’’. J’étais vraiment heureuse d’entendre une de mes chansons favorites, qui m’a fait apprécier le groupe dès la première écoute, soit ‘’Bamboo Bones’’. Les fans ont pu profiter de la générosité du groupe, qui a fait un rappel avec quatre chansons.

La présence de Laura Jane Grace a attiré plusieurs curieux, notamment en raison de son changement de sexe, qui a attiré non seulement l’attention médiatique, mais beaucoup de soutien auprès de la communauté LGBTQ, qui était d’ailleurs présente et affichait fièrement ses couleurs lors du concert.

Lu 849 fois Dernière modification le mardi, 10 octobre 2017 00:54
Évaluer cet élément
(1 Vote)