11 Oct 2017

A Day To Remember/Moose Blood/Wage War : Critique et photos du spectacle de Montréal (2017)

Une petite soirée intéressante nous attendait en ce mardi soir au MTelus de Montréal. En effet, A Day To Remember, Moose Blood et Wage War jouaient pour nous dans la salle affichant complète.

La tâche d’ouvrir la soirée revenait à la formation Wage War. Dès les premières notes jouées, le parterre s’est enflammé et le groupe a fait exploser la tension qui régnait dans la salle. Si la bande n’avait pas beaucoup de temps allouée, elle a choisi judicieusement ses chansons, dont l’excellente « The River » et a su garder l’attention du public tout au long de sa présence sur scène. Les musiciens montrent ouvertement leur enthousiasme à jouer pour son public qui répondait efficacement en étant constamment en mouvement. Le groupe a terminé son court passage avec la pièce « Twenty One » qui a eu un effet monstre sur la foule qui a chanté en choeur le refrain avec le chanteur. Il est évident que ceux qui ne connaissait pas encore Wage War ont découvert un nouveau band à suivre. 

C’était ensuite à Moose Blood de nous garder réchauffer. Malheureusement, le groupe n’a pas su faire lever la foule avec sa musique qui manquait un peu d’éclat. Évidemment, après la performance que venait de nous offrir Wage War, il fallait quelque chose qui ferait bouger et qui nous garderait éveillé. Cependant, Moose Blood ne correspondait pas à ces critères et le public a rapidement décroché, certaines personnes n’ayant même pas accrocher dès le départ. À certains moments, les gens dans la salle parlaient tellement fort qu’ils enterraient presque les musiciens qui faisaient de leur mieux pour capter l’attention de leur public. Il semble évident que le groupe ne cadrait pas dans ce spectacle, sans toutefois discréditer leur travail. 

 

Finalement, c’était au tour d’A Day To Remember de se pointer le bout du nez. Le public était plus que prêt à accueillir les musiciens qui, dès les premières notes de la chanson « All I Want » étaient déjà énergiques. La formation a rapidement enchaîné ses morceaux, faisant des allez-retours dans son répertoire, jouant les succès que ses fans voulaient entendre. L’énergie dans la salle a plafonné lorsque Briton Bond de Wage War est monté sur scène pour chanter une petite partie de « I’m Made Of Wax, Larry, What Are You Made Of? ». Cette énergie n’a pas diminué de toute la prestation, les gens étant constamment en mouvement et en chantant de tout coeur les morceaux. À certains moments, on aurait pu croire que nous étions à une soirée karaoké tellement tout le monde donnait du sien. Un moment fort de la soirée est sans contredit lorsque Jeremy McKinnon a demandé aux gens de faire du crowdsurf par dessus du crowdsurf, c’est-à-dire que les gens devaient embarqués sur d’autres bodysurfers durant la chanson « Naivety ». La formation a terminé son passage avec la pièce « The Plot To Bomb The Panhandle » avant de revenir pour son rappel avec une version acoustique d’ « If It Means A Lot To You ». La soirée c’est finalement conclue avec « The Downfall Of Us All » qui a su bien clôturer cette belle fin de journée.

 

Bref, il est évident que Wage War et A Day To Remember n’ont plus vraiment leurs preuves à faire auprès du public québécois. Il faudra cependant laisser une autre chance à Moose Blood, dans un autre contexte, afin de pouvoir mieux apprécier leurs oeuvres. Ce fut une encore une fois une belle soirée dans la métropole. 

Lu 1352 fois Dernière modification le mercredi, 11 octobre 2017 13:25
Évaluer cet élément
(2 Votes)