26 Nov 2017

Jeff Martin : Critique et photos du spectacle à Montréal (2017)

Jeff Martin, mieux connu comme chanteur et guitariste dans The Tea Party, était de passage à la salle L’Astral de Montréal pour un spectacle solo dans un cadre très intimiste.

C’est probablement pour ça qu’en venant prendre place sur la petite scène, il s’est tout de suite adressé à la foule comme à des amis. Il nous a rappelé qu’il avait habité dans le Vieux-Montréal au milieu des années 90 et qu’il a toujours l’impression de revenir à la maison lorsqu’il fait une prestation dans la métropole. C’est d’ailleurs avec la chanson Coming Home qu’il a commencé le spectacle. Et ceux qui connaissent bien Jeff Martin ne seront pas surpris qu’il en ait profité pour y intégrer un petit bout de L.A. Woman des Doors, adaptant les paroles à la ville avec « a Montreal bungalow ».

Il est souvent bien pénible d’essayer de noter la liste des pièces jouées par ce virtuose, qui s’en donne à cœur joie dans des « medleys » de toute sorte et il est rare qu’une chanson soit jouée intégralement. Ainsi, son matériel solo a côtoyé bien sûr celui de The Tea Party, mais aussi de Led Zeppelin, Stillwater, Jimi Hendrix, John Lennon et bien d’autres. Sans oublier le vibrant hommage qu’il a rendu à Gord Downie, mélangeant Requiem (The Tea Party), Bobcaygeon (The Tragically Hip) et Hurt (Nine Inch Nails).

Seul sur scène, uniquement visité par un technicien (qu’il a prétendu ne pas connaître tout au long de la soirée) qui lui apporte diverses guitares à six ou douze cordes, le talent de Jeff Martin est bien mis en évidence, et ce, dans tous les styles avec lesquels il flirte depuis de nombreuses années. Celui qui nous confiait avoir aspiré à devenir le rockeur le plus ténébreux au pays nous a présenté de poignantes ballades, et ce Canadien qui habite maintenant l’Australie prête à sa voix des mélodies directement issues d’un Orient lointain. C’est en bonne partie là que réside tout le charme de ce musicien. Et les amateurs de blues n’auront pas trop été en reste, à condition qu’ils soient restés pour le rappel.

Ceux qui ont manqué cette soirée unique pourront au moins se consoler en sachant que The Tea Party devrait repasser par ici en 2018. C’est un rendez-vous!

 

 

Lu 801 fois Dernière modification le dimanche, 26 novembre 2017 09:05
Évaluer cet élément
(0 Votes)