08 Déc 2017

The National: Critique et photos du spectacle à Montréal (2017)

Jeudi soir, le MTelus affichait complet lors du passage de la formation Indie Rock The National. Les gars de l’Ohio ont un parcours très intéressant et ont beaucoup pour plaire au public montréalais. Ils ont donc profité de leur retour pour nous présenter leur septième album studio Sleep Well Beast.

C’est le groupe Folk Rock d’Angleterre This Is The Kit qui a d’abord assuré la première partie.

L’ensemble des pièces jouées par les musiciens statiques sur le stage étaient sans éclat. Les gens déjà nombreux sur le parterre discutaient entre eux et applaudissaient timidement au moment opportun. En somme, ce fût une prestation très tranquille qui ne rejoignait pas tout à fait les fans du groupe principal. Leur premier passage en sol canadien restera sans doute incognito.

Trente minutes plus tard, c’est sur une chanson de Bob Dylan que l’écran géant LED du décor s’est allume, projetant quelques images abstraites et le message ‘’SVP attendez, Sleep Well Beast’’. On y voit ensuite les musiciens se déplacer du backstage et les lumières se ferment pour leur arrivée sur scène.

Les fans les ont salués en criant et en applaudissant. La dernière présence du groupe à Montréal remonte déjà à juin 2013, dans le cadre de la série de spectacles extérieurs au canal Lachine.

Les sept musiciens ont débuté avec l’incroyable Nobody Else Will Be There, premier titre du nouvel album. Le mélange du piano à la voix suave et mélancolique de Beringer nous emporte immédiatement au septième ciel!

Il n’a suffit que de fermer les yeux pour être transporté dans l’univers mystérieux savamment créé. Chacune des chansons a son histoire et son intensité bien à elle qui nous transperce. Beringer était partout sur la scène et a été généreux avec son public. La majorité de l’auditoire semblait boire chacune de ses paroles en étant attentifs aux nouvelles chansons et exaltés face aux succès populaires.

Tout au long de la soirée, nous avons eu droit à quelques ballades dont l’excellente I Need My Girl et I Should Live In Salt qui nous ont fait réfléchir et valser. D’autres titres plutôt rythmés tel que Walk It Back, Pink Rabbits, Turtleneck et I Still Destroy you nous ont fait danser et apprécier grandement la performance inoubliable.

Le seul point négatif de la soirée a été la présence d’un groupe de personnes installées près du bar sur le parterre qui parlaient extrêmement fort entre eux en se foutant complètement du spectacle en cours. À un certain moment, il y avait plus de yeux tournés vers eux que sur le spectacle lui-même. Un énorme manque de respect pour les artistes et pour tous les fans autour d’eux!

Le concert affichait complet 10 minutes seulement après la mise en vente des billets mais heureusement pour les fans, une deuxième représentation tout aussi complète aura lieu ce vendredi soir. En espérant que l’auditoire ait plus de respect cette fois-ci!

Lu 1655 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)