26 Jan 2018

Killswitch Engage / Anthrax: Critique et photos du spectacle à Montréal (2018)

Ce soir, le Mtelus nous proposait un spectacle prometteur. En effet, Killswitch Engage et Anthrax y effectuaient le premier arrêt de la tournée Killthrax. La salle était bondée et les gens étaient, pour la plupart, joyeux.

Pour commencer la soirée, Havok, un groupe américain de thrash metal, nous a bombardés de chansons. Le groupe a livré une performance splendide. Je ne le connaissais pas avant ce soir : il s’agit donc d’une belle découverte. Visiblement, le quatuor avait beaucoup de plaisir à jouer devant le public. N’ayant pas droit à une longue présence sur scène, il a rapidement enchaîné les chansons, laissant ses fans essoufflés d’avoir chanté en chœur. Le groupe a débuté avec Unnatural Selection, puis a poursuivi avec Hang 'Em High, Out of My Way et From the Cradle to the Grave. Il a conclu sa prestation avec Intention to Deceive. Autour de moi, les fans s’époumonaient en essayant de suivre le rythme de Havok.

Pour poursuivre cette soirée, Anthrax est monté sur scène. Afin d’échauffer la foule, le groupe a décidé de nous faire écouter l’enregistrement de The Number of the Beast d’Iron Maiden. Rapidement, le public s’est mis à chanter et l’impatience a grandi. Lorsque les membres d’Anthrax sont enfin apparus sous les nombreuses lumières aveuglantes du Mtelus, la foule était en liesse. Ils ont entamé leur prestation avec l’excellente chanson Among the Living, suivie de Caught in a Mosh. Étrangement, la foule, qui était pourtant enjouée par l’arrivée du groupe, m’a parue morte. Des gens chantaient avec Joey Belladonna, le chanteur d’Anthrax, mais peu bougeaient. Autour de moi, des personnes parlaient de leur fin de semaine à venir. Toutefois, lorsque les fans ont reçu la confirmation qu’Anthrax sera de retour au Québec en mai pour la tournée d’adieu de Slayer, ils ont soudainement repris vie et ont commencé à bouger au rythme de la musique. Les casquettes volaient dans tous les sens. L’une d’elles s’est retrouvée sur la scène, et Joey se l’est appropriée pour le reste du show. Mettant fin à sa performance, le groupe a interprété Blood Eagle Wings, Be All, End All, Antisocial et Indians. Malgré les années qui s’abattent inexorablement sur les membres d’Anthrax, l’énergie et la volonté de satisfaire les fans sont toujours tangibles. D’ailleurs, avant de quitter la scène, de gigantesques poignées de picks ont été lancées dans les airs. Bref, j’ai bien apprécié leur prestation.

Finalement, Killswitch Engage est monté sur scène avec beaucoup d’énergie et de joie. On a eu droit à 1 heure 30 minutes de spectacle. Le groupe a pu partager à ses fans plus d’une quinzaine de chansons, qu’ils ont majoritairement chantées en chœur avec le chanteur. Par contre, une fois de plus, le calme de la foule m’a étonnée. Les mosh pits étaient rares et petits. Malgré tout, les gens semblent avoir apprécié le choix de chansons du groupe. Celui-ci incluait des pièces de chacun des albums parus depuis 2002. Le groupe a entre autres interprété Alone I Stand, Hate by Design, Self Revolution, This is Absolution et, en hommage à Ronnie James Dio, Holy Diver, pendant laquelle le chanteur d’Anthrax est revenu sur scène afin de chanter avec Killswitch Engage. Le groupe a donné une excellente prestation. En sortant, les fans paraissaient satisfaits de ce qu’ils ont entendu.

Cette soirée était une merveille.

Lu 3401 fois Dernière modification le vendredi, 26 janvier 2018 06:09
Évaluer cet élément
(1 Vote)