14 Fév 2018

Stone Sour / In This Moment : critique et photos du spectacle à Montréal (2018)

Le MTelus affichait complet pour le passage de la tournée de Stone Sour, le seul groupe de la soirée qui avait un chanteur et non une chanteuse. De fait, la troupe de Corey Taylor était accompagné de The Dead Deads, de New Years Day et d’In This Moment, toutes des formations à la voix féminine.

C’était le groupe américain The Dead Deads composé de trois femmes et d’un homme qui avait le travail d’ouvrir la soirée. La formation nous a servi une prestation énergique et les membres démontraient un réel plaisir à jouer ensemble. Le public, bien que nombreux, ne déplaçait pas beaucoup d’air malgré les chansons rythmiques que nous offrait le groupe. La formation a toutefois su nous livrer son matériel aux styles variés brillamment et elle a certainement trouvé de nouveaux fans parmi les gens présents lors de son premier passage dans la métropole.

C’était ensuite à New Years Day de prendre la relève. Encore une fois, la foule n’est pas très active, mais il y a tout de même une amélioration par rapport au groupe précédent. La formation a commencé son court passage avec la chanson « Left Inside » et déjà la chanteuse Ash Costello a de l’énergie à revendre et se balade sur la scène. Elle tente à plusieurs reprises de faire lever le public qui commence lentement à se joindre à elle. L’énergie monte soudainement lorsque la charismatique chanteuse annonce que le groupe ferait une reprise de la chanson « Fucking Hostile » de Pantera pour satisfaire les dieux du métal. Même si c’était loin d’être la meilleure reprise, cela a satisfait un certain nombre de gens et la chanteuse était bien heureuse de voir les gens bouger. La prestation a pris fin quelques morceaux plus tard avec la pièce « Defame Me ». Bref, le groupe a bien accompli sa tâche de nous réchauffer pour les prochains groupes.

Le temps était maintenant venu pour la reine de la soirée de monter sur scène soit Maria Brink et sa troupe In This Moment. Les membres du groupe sont progressivement apparus sur la scène sur laquelle trônait une toile blanche qui servira d’écran géant pour les images des vidéoclips des chansons associées. Cette toile était également la porte d’entrée pour la chanteuse précédée par deux femmes masquées et immobiles. Maria Brink est ensuite apparue, coiffée d’une couronne de pics brillants, pour ensuite commencer à interpréter « Blood ». Dès les premières notes, on pouvait voir que la chanteuse était en forme et que la prestation serait théâtrale. De fait, Brink n’hésite pas à se déhancher et à bouger sans que cela n’affecte sa voix sans faille. De plus, la formation avait fait un choix judicieux de morceaux, pigeant dans les trois derniers albums et nous transportant dans des univers différents pour chacun de ceux-ci. Le seul hic dans la prestation du groupe, c’est les nombreux changements de costumes de la chanteuse, c’est-à-dire à presque toutes les chansons, nous laissant devant la toile blanche et avec des introductions longues pour les morceaux. À mon avis, ces changements n’étaient pas vraiment nécessaires puisque les costumes finissaient toujours par se ressembler, sauf pour « 

Sick Like Me » où elle a enfilé une combinaison courte en cuir au lieu des différents dérivés de ses robes blanches et noires. L’heure et quart allouée au groupe prend rapidement fin et après avoir interpréter « Oh Lord » durant laquelle la chanteuse vénérait une boule lumineuse, la troupe a disparue et un technicien est venu porter un escabeau. Quelques instants plus tard, Maria Brink traversait la toile blanche avec son costume du vidéoclip de « Whore » et parla un peu à son public et l’incitant à prendre la haine et à la transformer en quelque chose de puissant. Les musiciens sont ensuite venus la rejoindre pour jouer la dernière chanson, sous-entendue par l’accoutrement de Brink. Le public a donc chanté en chœur pour la finale de cette excellente prestation offerte par la formation.

C’était finalement à Stone Sour de grimper sur les planches du MTelus. Dès les premières secondes de sa présence sur scène, l’effet Corey Taylor s’est propagé sur la foule, il faut avouer qu’il est difficile de résister au plaisir contagieux du chanteur. Le groupe a commencé son passage avec la chanson « Taipei Person/ Allah Tea » et immédiatement, le public a embarqué dans la vague qui déferlait sur lui. Les corps bougeaient et les voix se faisaient entendre, au grand plaisir des membres du groupe qui ont appréciés la participation de la foule. La formation s’agitait sur scène avec aisance et des effets pyrotechniques alimentaient la performance. De plus, à quelques reprises, Corey Taylor s’est armé d’un gros fusil pour lancer des confettis partout dans la salle ne faisant qu’augmenter l’énergie d’un cran. Bien que le groupe soit en tournée pour faire la promotion de son dernier album, « Hydrograd », il n’a pas négligé les albums précédents en incluant des morceaux comme « Made Of Scars » et « Say You’ll Haunt Me » qui ont un effet monstre sur la foule. À un certain moment, Taylor s’arrête pour demander au public de faire du bruit pour le guitariste Josh Rand qui n’a malheureusement pas pu prendre part à la tournée pour des raisons médicales, mais qui prend du mieux à chaque jour. La soirée continue ensuite et le groupe enchaîne « Rose Red Violent Blue (This Song Is Dumb So Do I) », « Do Me A Favor » et « Song #3 » au grand plaisir des fans avant de disparaître. Taylor réapparaît quelques instants plus tard avec sa guitare et commence le rappel avec la populaire « Through Glass » sur laquelle le public l’enterre presque tellement tout le monde chante et les musiciens reviennent progressivement sur scène pour l’accompagner. Finalement, la prestation se termine avec « Absolute Zero » et « Fabuless » ce qui ne nous laisse pas sur notre faim. Bref, Stone Sour a été à la hauteur des attentes, nous livrant une performance sans faille.

En conclusion, c’était une soirée qui n’a pu que satisfaire les fans de rock/ métal. Selon moi, The Dead Deads était une belle découverte et New Years Day était le maillon faible de la soirée. Finalement, il est fort à parier que les prochains passages d’In This Moment et Stone Sour seront très attendus.

Lu 5384 fois Dernière modification le mercredi, 14 février 2018 13:03
Évaluer cet élément
(2 Votes)